Echouer pour mieux régner

Echouer pour mieux régner

J’ai toujours eu peur de l’échec. Peur de rater. De créer quelque chose qui n’était pas bien. Ce qui me paralyse pour toute entreprise créative.

J’étais bon élève à l’école, pas excellent mais je n’ai jamais échoué dans des cours, ni été proche de rater une année ou devoir en refaire une. Donc, je n’ai jamais vraiment été confronté à l’échec pendant mon parcours scolaire. Je faisais ce que les profs et mes parents me disaient de faire et tout roulait. Mais à la fin de l’école, le parcours tracé pour toi est fini et il faut définir son avenir, son destin et fixer ses objectifs soi-même. Le problème avec le fait de définir ses objectifs, ce qu’on veut faire, ce qu’on veut réussir, c’est qu’on définit EGALEMENT les critères qui détermineront notre échec.

L’échec fait très mal dans le court terme. On apprend quelque chose de douloureux, quelque chose de déplaisant. On est confronté à la dure réalité que ce qui était si beau dans sa forme abstraite et floue dans notre tête ne l’est pas autant dans sa première forme concrète.
C’est cet inconfort et cette douleur qui provoquent invariablement l’échec, et donc qu’on (du moins JE) cherche à éviter. Mais on n’apprend jamais rien VRAIMENT si l’expérience n’est pas douloureuse ou déplaisante.

La réalité aussi c’est que tout ce qu’on entreprend pour la première fois va très probablement être nul. On va faire ça très mal. Mais ce qui est cool, c’est que quand on le fait pour la deuxième fois, on le fera un peu mieux. Ce sera peut-être (probablement) toujours assez nul ; mais moins nul que la première fois. Et on découvrira incroyablement à quel point c’est possible de progresser en réalisant une suite d’essais et d’erreurs (la seule méthode pour véritablement progresser).

Il faut arrêter de penser qu’il y a un moyen d’éviter l’échec. Il ne faut pas apprendre à éviter l’échec. Déjà, c’est impossible. Il faut apprendre à être OK, être à l’aise avec l’échec. L’échec est une étape OBLIGATOIRE vers le succès. Souvent, elle va se reproduire plein de fois, avant d’arriver au succès. Apprenons que c’est tout à fait normal. IL FAUT TOUJOURS FAIRE DE SON MIEUX mais accepter que ce sera souvent un échec. Et recommencer, en étant un peu moins bête. Essaye et échoue. Réessaye et échoue mieux. Réessaye toujours. Echoue encore mieux. Tu verras ta progression. Ce qui importe pour continuer une pratique ou un projet, ce n’est pas la réussite ou l’accomplissement d’objectifs fixes (ou d’objectifs externes), c’est la sensation personnelle de progresser.

La seule façon de surmonter cette étape, c’est de se lancer, de mettre en pratique. C’est ce qu’on est en train de faire en ce moment avec Scan-R. Se forcer à écrire. Caler des périodes ou des horaires pour ensuite se forcer à rédiger. Si on n’a pas assez de discipline personnelle, crée un groupe de travail où tu te sens responsable envers les autres participants. L’initiative te forcera à participer à ce projet.

Le psychologue Carl Jung affirmait qu’on ne peut pas être savant si l’on n’est pas prêt à être idiot. Autrement dit, on ne peut réussir/apprendre, si l’on n’est pas prêt à échouer.

Auteur : Anonyme, Bruxelles

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Masque et carapace

J’ai toujours eu peur d’être rejeté, en étant moi-même. Je me suis principalement construit en portant un masque, une carapace qui dissimule mes émotions, mes ressentis, mes besoins ; bref qui je...

Pirouli

Ma personnalité et ma vision de la vie ont notamment été forgées par ma relation avec mes animaux. Je suis né avec un chat dans les bras. Il y a chez moi cette magnifique photo de moi bébé, endormi...

ACE

11 ans, l’âge moyen confronté au pornoPEGI 18, âge limitePas de protection, ça n’y va pas moloAvant même, confronté au pornoEnfant, ces images pas rigoloTraumatisé par ‘l’Amour’Continuer à en voir...

Echappatoire

Cela vous est déjà arrivé à vous de regarder par la fenêtre de la voiture et de voir passer à toutes vitesse les rangées d’arbres qui longent l’autoroute ? Yeux fixés sur un tableau trouble à s’en...

Addict. Accro. Dépendante

Addict. Accro. Dépendante. Peu importe comment tu l’appelles, tu sais que ça sent pas bon. Ca évoque le chaos et les problèmes. Je suis une addict, une éternelle accro et pour sûr dépendante à bien...

J’ai toujours eu peur de mon mal-être

J’ai toujours eu peur de mon mal-être. Peu importe ce que je fais, je n’arrive pas à le faire disparaître. C’est fatiguant, cette dépression, toujours là. C’est fatiguant de se noyer dans cette...

La femme la plus belle au monde

Tout a commencé en 2022, quand ma mère a su que je serai né avec un bras paralysé. Le lendemain de ma naissance, les médecins m’ont amené chez la kiné. Ca a duré pendant 13 ans de galère. 3 jours...

Use et abuse

User et abuser, mais de quoi ? Non pas d’un objet ou d’un outil numérique mais bien d’un être vivant. Non pas une plante, un insecte, un animal comme un chien mais bien un être humain. L’usage et...

Transidentité

Ici en ce jour pour parler.Souffle coupé par mon anxiété.Je compte bien dénoncer.Dénoncer cette société.Pride 2022 révoltés.Discriminé et insulté de PD.Menacés, agressés, tuésTout ça car LGBT.Arc en...

De quoi demain est fait ?

J’ai toujours eu peur de perdre ma famille. Car je n’ai plus que mon frère et mes parents.Lentement, je me suis éloigné du reste. Ma grand-mère, la mère de mon père, celle qui l’a abandonné, est au...
L’ambition, un réveil efficace et gratuit

L’ambition, un réveil efficace et gratuit

Personne n’ignore le célèbre dicton: « L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ». Encore faut-il avoir une raison de le faire. Si vous vous levez sans savoir quoi faire, c’est tout simplement parce que vous n’avez pas de projet. Alors il vous serait inutile de vous lever aux aurores. En plus d’être inutile, c’est également très compliqué. Si vous avez tous les matins du mal à vous motiver pour vous tirer du lit, c’est que votre problème vient peut-être du fait que vous n’avez pas d’ambition.

L’ambition c’est un but à atteindre. C’est donné un sens à votre vie. C’est une raison d’être et de demeurer en vie.

Si vous n’en avez pas, il est grand temps d’en chercher une. Ça peut être en lisant des livres, en regardant des documentaires ou que sais-je que vous y parviendrez. Mais il est primordial d’en avoir une.

Personnellement, mon ambition c’est de rentrer dans l’histoire. Je veux que, dans 100 ans, les écoliers apprennent mon nom et que certains soient inspirés par mon action. Mon rêve serait que mon existence déchaîne les passions. Sombrer dans l’oubli, ce serait la meilleur manière de rater ma vie. Je veux changer le monde et je ferais tout pour y parvenir.

C’est de cette envie de faire, et la motivation que j’en dégage pour réaliser mes objectifs, que je tire l’énergie pour me lever le matin. Cette également l’idée d’un avenir meilleur qui me permet de surmonter tous les événements quels qu’ils soient, bon ou mauvais.

Lorsque vous avez la foi en votre projet, vous êtes comme un train lancé à toute vitesse, vous avancez sans plus vous poser de question car vous connaissez votre direction. Tel un brise-glace, vous êtes prêts à surmonter tous les obstacles et affronter les difficultés pour maintenir le cap. Comme un phare, submergé par les vagues en pleine tempête, vous continuez votre mission en éclairant de votre lumière les bateau à la dérive. Quelle que soit l’intensité de la vague, tant que le phare n’est pas détruit, il reste droit et fier. Plus que nul autre, il fait face à l’océan et domine les mers. Quand les vagues sont fortes, il ne tremble pas. Quelques fois, il perd une brique, mais jamais il ne s’écroule. Étant ancré dans le sol, il n’a pas d’autre option que de rester droit et digne. La fuite ou l’abandon ne sont pas des solutions pour lui.

Si vous voulez vivre et non survivre. Faire et non subir. Ou encore avoir une raison de vous lever le matin autre que la routine trouvez-vous un rêve, une ambition. Quel que soit votre âge, votre état de santé ou que sais-je. Dites non à l’ennui et oui à l’envie de devenir quelqu’un ou de faire quelque chose d’important. Peu importe, ce qui compte c’est d’avoir un cap et de le garder à tout prix. Soyez ambitieux, prenez des risques et votre vie changera !

Auteur : Anonyme

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Masque et carapace

J’ai toujours eu peur d’être rejeté, en étant moi-même. Je me suis principalement construit en portant un masque, une carapace qui dissimule mes émotions, mes ressentis, mes besoins ; bref qui je...

Pirouli

Ma personnalité et ma vision de la vie ont notamment été forgées par ma relation avec mes animaux. Je suis né avec un chat dans les bras. Il y a chez moi cette magnifique photo de moi bébé, endormi...

ACE

11 ans, l’âge moyen confronté au pornoPEGI 18, âge limitePas de protection, ça n’y va pas moloAvant même, confronté au pornoEnfant, ces images pas rigoloTraumatisé par ‘l’Amour’Continuer à en voir...

Echappatoire

Cela vous est déjà arrivé à vous de regarder par la fenêtre de la voiture et de voir passer à toutes vitesse les rangées d’arbres qui longent l’autoroute ? Yeux fixés sur un tableau trouble à s’en...

Addict. Accro. Dépendante

Addict. Accro. Dépendante. Peu importe comment tu l’appelles, tu sais que ça sent pas bon. Ca évoque le chaos et les problèmes. Je suis une addict, une éternelle accro et pour sûr dépendante à bien...

J’ai toujours eu peur de mon mal-être

J’ai toujours eu peur de mon mal-être. Peu importe ce que je fais, je n’arrive pas à le faire disparaître. C’est fatiguant, cette dépression, toujours là. C’est fatiguant de se noyer dans cette...

La femme la plus belle au monde

Tout a commencé en 2022, quand ma mère a su que je serai né avec un bras paralysé. Le lendemain de ma naissance, les médecins m’ont amené chez la kiné. Ca a duré pendant 13 ans de galère. 3 jours...

Use et abuse

User et abuser, mais de quoi ? Non pas d’un objet ou d’un outil numérique mais bien d’un être vivant. Non pas une plante, un insecte, un animal comme un chien mais bien un être humain. L’usage et...

Transidentité

Ici en ce jour pour parler.Souffle coupé par mon anxiété.Je compte bien dénoncer.Dénoncer cette société.Pride 2022 révoltés.Discriminé et insulté de PD.Menacés, agressés, tuésTout ça car LGBT.Arc en...

De quoi demain est fait ?

J’ai toujours eu peur de perdre ma famille. Car je n’ai plus que mon frère et mes parents.Lentement, je me suis éloigné du reste. Ma grand-mère, la mère de mon père, celle qui l’a abandonné, est au...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R

Troupeau de moutons

Troupeau de moutons

Matéo, du haut de ses 15 ans, est franc, droit, et sûr de lui. Pour lui, hors de question de mettre un masque dans sa vie. Il souhaite être lui-même, peu importe les conséquences.

Troupeau de moutons

Pour moi, une grande partie des gens sont des moutons, qui suivent le troupeau tout au long de leur vie. Ils veulent faire comme tout le monde, s’habiller pareil, parler pareil et même agir face au monde comme tous les autres. Les gens veulent absolument rentrer dans la norme des autres par peur du rejet, des critiques, d’être jugé et par peur du regard des autres. Les gens ont peur de ce qui est différent, qui ne rentre pas dans la norme. Je ne comprends pas. Pour moi, être différent, c’est être spécial, tu créés ta différence, ce que les autres n’ont pas. Est-ce que si je décide de quitter le troupeau et sortir de la norme, est-ce les gens vont me regarder et me juger? Dois-je avoir peur de cela? Non. Moi en tout cas, je sortirai du troupeau, c’est mon envie. Même si les gens me jugent et m’évitent, je préfère être comme je suis et m’en foutre de ce que les autres disent. De toutes façons, il y aura toujours des gens pour critiquer ce que tu es ou ton image. Moi, je mets ma carapace, les jugements passent et je ne les entends pas.

Auteur : Matéo, 15 ans, Clavier

Cet article a été écrit lors d’un atelier Scan-R

Et d’autres décryptages

Fleurir l’humanité

Le plus révoltant dans ce monde, c’est toutes les fois où l’on ne donne pas à l’autre ce qu’on aimerait recevoir, où l’on fait subir ce qu’on ne voudrait jamais vivre. Cette attitude a un nom. Plus...

Soufi mon Amour

Nous sommes au début des vacances et dans quelques jours, nous partons au Maroc.Pour m'accompagner durant ce périple, j'ai décidé d'acheter un livre dont une amie m'a parlé : " Soufi mon Amour "...

La descente en enfer

            Lorsque mes parents partent, il y a toujours une certaine excitation. Je fais les courses avec mon papa, pour tenir une semaine sans manquer de rien. J'aide à charger la voiture pour que...

Ne pas se faire du mal

J'ai envie de faire passer un message. Faites bien attention à vous. Ne vous faites pas du mal, cela ne va servir à rien, je vous le promets. Rien ne change, ça va juste vous faire du mal, et faire...

Coeur sombre

Coeur sombre, sombre de conneries, conneries de jeunesse, jeunesse de délinquant,  délinquance de plusieurs années, plusieurs années noires, noires de fréquentation, fréquentation de cité, cité en...

Liberté et solitude

Je vais vous parler de mon histoire par rapport à la solitude. Je suis une personne très timide. Je ne fais pas facilement confiance. J'ai toujours eu peur du regard des autres, des critiques,...

L’abus sexuel

J'ai décidé de parler de l'abus sexuel car j'espère que cela pourra aider des gens ayant vécu une situation similaire que moi... J'ai subi des attouchements vers l'âge de 7 ou 8 ans, je ne sais plus...

L’adolescence

Il y a cinq ans, je changeais d’école pour la première fois. J’entrais en cinquième primaire. C’était donc une petite école. Je me suis directement intégré. Après un mois plus ou moins, je me suis...

Á toi, qui lis ceci.

A toi qui lis ceci, Qui cache derrière son sourire ses soucis, Qui aire rire de tout et de rien, Qui n'expose jamais son chagrin. Qui souhaite tellement faire le bien autour de toi, Qui finit par...

Le regard des autres

J'ai toujours eu peur de l'avis des autres. Depuis toute petite, je suis conditionnée à leur plaire. Je suis une femme. La société nous contraint de respecter certains codes, styles vestimentaires,...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R

Humanité, on fait le bilan

Humanité, on fait le bilan

Le bilan que Christophe nous propose est, au mieux, alarmant. Il le résume comme ceci : une société malade, une terre malade, un monde malade, des gens malades… un système à changer …

Bonne année ?

Année 2021, un virus qui nous prive de toute humanité… 2021, c’est l’année des restrictions, des interdits, des injustices… 2021 c’est aussi la fin des ressources naturelles, l’année des inondations, une nouvelle année de surproduction, des inégalités … Les jeunes grandissent, s’éduquent dans une société, un système pourri. Pour moi, au menu c’est la concurrence, la compétition, la violence, la précarité, les inégalités… Qu’est-ce qu’on offre à nos jeunes comme avenir ? Qu’est-ce qu’on m’offre comme avenir ?

Suis-je une marionette ?

Est-ce les jeunes sont acteurs de leur, est-ce que je suis acteur du mien ? Est-ce qu’on ne pourrait pas nous laisser la possibilité de prendre en main notre avenir ? Pour moi la réponse est non. Le système scolaire, en général, ne permet pas aux jeunes de devenir acteurs. Cette année, on a reçu beaucoup de conseils, on a laissé l’économie tourner et délaissé en grande partie la population… C’est toujours la même chose… Le profit d’abord…

Il est temps que ça change

Pour être honnête avec vous, il me semble que les problèmes que nous connaissons sont les conséquences du système capitaliste. Pour moi les solutions qui sont aujourd’hui proposées ne sont que des pansements sur une jambe cassée. Il est temps de revoir le système dans lequel on vit. Sérieusement, vous ne voyez pas que c’est la merde ? Ce que je souhaite pour cette jeunesse, c’est une révolution structurée et organisée. Une révolution pour un changement… On ne peut plus vivre dans un monde qui détruit, consomme, produit, qui se concentre sur le profit et pas sur le bien-être de l’humanité, du respect de notre mère nature.

Reste l’espoir

Un système scolaire qui ouvre les consciences des jeunes, qui les rend acteurs, qui leur donne la possibilité de s’exprimer, de bouger, d’apprendre, de créer du beau… Il y a tellement de choses à apprendre, à voir… Donner la possibilité à chaque famille et à chaque enfant de grandir avec la même chose, les mêmes chances… La précarité amène la violence, la souffrance… Je veux une société qui respecte la nature et ne la détruise pas. Si on ne veut pas en finir avec l’humanité, il est temps d’en finir avec la surproduction, etc. J’ai espoir en l’humanité, j’ai espoir en l’avenir, j’ai espoir en cette jeunesse pour soulever cette société malade et en faire quelque chose de BEAU !

Auteur : Christophe, 20 ans, Embourg

Cet article a été écrit lors d’un atelier Scan-R de la Caravane des assises de la jeunesse.

Et d’autres décryptages

Fleurir l’humanité

Le plus révoltant dans ce monde, c’est toutes les fois où l’on ne donne pas à l’autre ce qu’on aimerait recevoir, où l’on fait subir ce qu’on ne voudrait jamais vivre. Cette attitude a un nom. Plus...

Soufi mon Amour

Nous sommes au début des vacances et dans quelques jours, nous partons au Maroc.Pour m'accompagner durant ce périple, j'ai décidé d'acheter un livre dont une amie m'a parlé : " Soufi mon Amour "...

La descente en enfer

            Lorsque mes parents partent, il y a toujours une certaine excitation. Je fais les courses avec mon papa, pour tenir une semaine sans manquer de rien. J'aide à charger la voiture pour que...

Ne pas se faire du mal

J'ai envie de faire passer un message. Faites bien attention à vous. Ne vous faites pas du mal, cela ne va servir à rien, je vous le promets. Rien ne change, ça va juste vous faire du mal, et faire...

Coeur sombre

Coeur sombre, sombre de conneries, conneries de jeunesse, jeunesse de délinquant,  délinquance de plusieurs années, plusieurs années noires, noires de fréquentation, fréquentation de cité, cité en...

Liberté et solitude

Je vais vous parler de mon histoire par rapport à la solitude. Je suis une personne très timide. Je ne fais pas facilement confiance. J'ai toujours eu peur du regard des autres, des critiques,...

L’abus sexuel

J'ai décidé de parler de l'abus sexuel car j'espère que cela pourra aider des gens ayant vécu une situation similaire que moi... J'ai subi des attouchements vers l'âge de 7 ou 8 ans, je ne sais plus...

L’adolescence

Il y a cinq ans, je changeais d’école pour la première fois. J’entrais en cinquième primaire. C’était donc une petite école. Je me suis directement intégré. Après un mois plus ou moins, je me suis...

Á toi, qui lis ceci.

A toi qui lis ceci, Qui cache derrière son sourire ses soucis, Qui aire rire de tout et de rien, Qui n'expose jamais son chagrin. Qui souhaite tellement faire le bien autour de toi, Qui finit par...

Le regard des autres

J'ai toujours eu peur de l'avis des autres. Depuis toute petite, je suis conditionnée à leur plaire. Je suis une femme. La société nous contraint de respecter certains codes, styles vestimentaires,...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R

La jeunesse est perdue ?

La jeunesse est perdue ?

Perdue ou oubliée la jeunesse ? C’est peut-être bien l’avis de Bilal. Comment faire en sorte qu’elle retrouve un chemin ? Lui foutre la paix et oublier la pression !

Pour moi, la jeunesse n’est pas perdue. Les personnes qui le disent sont plus âgées. Je trouve assez culotté qu’on nous dise qu’on ne fait pas ce qu’il faut alors que les responsables de notre situation sont aussi ceux et celles qui nous ont mis dans cette situation ! Le gouvernement nous met énormément de la pression tout le temps, il nous forme à être des étudiant·e·s modèles et parfait·e·s. Tout cela sans se demander si ces décisions ou réformes, ne nous affectent pas ? Est-ce qu’on a déjà oublié l’année « hybride » ?
Aujourd’hui encore, cette année hybride nous touche. Ces mois passés en mode hybride ont généré des carences. À la base, nous dispenser de quelques matières peut paraître chouette mais au bout du compte cela nous fera, sans le moindre, du tort. Je m’inquiète aussi des possibles discriminations à l’embauche envers la jeunesse qui aura eu deux années de cours en mode hybride.
Je subis. Peut-être bien que je parle au nom de tous les jeunes quand j’écris qu’il faut arrêter de nous mettre la pression. Arrêter de nous pénaliser pour des causes dont nous ne sommes en rien responsables. Ces pénalités ne sont pas dues à une quelconque flemmardise ou de je-m’en-foutisme de notre part.

Auteur : Bilal, 17 ans, Liège

Cet article a été écrit lors d’un atelier Scan-R de la Caravane des assises de la jeunesse.

Et d’autres décryptages

Fleurir l’humanité

Le plus révoltant dans ce monde, c’est toutes les fois où l’on ne donne pas à l’autre ce qu’on aimerait recevoir, où l’on fait subir ce qu’on ne voudrait jamais vivre. Cette attitude a un nom. Plus...

Soufi mon Amour

Nous sommes au début des vacances et dans quelques jours, nous partons au Maroc.Pour m'accompagner durant ce périple, j'ai décidé d'acheter un livre dont une amie m'a parlé : " Soufi mon Amour "...

La descente en enfer

            Lorsque mes parents partent, il y a toujours une certaine excitation. Je fais les courses avec mon papa, pour tenir une semaine sans manquer de rien. J'aide à charger la voiture pour que...

Ne pas se faire du mal

J'ai envie de faire passer un message. Faites bien attention à vous. Ne vous faites pas du mal, cela ne va servir à rien, je vous le promets. Rien ne change, ça va juste vous faire du mal, et faire...

Coeur sombre

Coeur sombre, sombre de conneries, conneries de jeunesse, jeunesse de délinquant,  délinquance de plusieurs années, plusieurs années noires, noires de fréquentation, fréquentation de cité, cité en...

Liberté et solitude

Je vais vous parler de mon histoire par rapport à la solitude. Je suis une personne très timide. Je ne fais pas facilement confiance. J'ai toujours eu peur du regard des autres, des critiques,...

L’abus sexuel

J'ai décidé de parler de l'abus sexuel car j'espère que cela pourra aider des gens ayant vécu une situation similaire que moi... J'ai subi des attouchements vers l'âge de 7 ou 8 ans, je ne sais plus...

L’adolescence

Il y a cinq ans, je changeais d’école pour la première fois. J’entrais en cinquième primaire. C’était donc une petite école. Je me suis directement intégré. Après un mois plus ou moins, je me suis...

Á toi, qui lis ceci.

A toi qui lis ceci, Qui cache derrière son sourire ses soucis, Qui aire rire de tout et de rien, Qui n'expose jamais son chagrin. Qui souhaite tellement faire le bien autour de toi, Qui finit par...

Le regard des autres

J'ai toujours eu peur de l'avis des autres. Depuis toute petite, je suis conditionnée à leur plaire. Je suis une femme. La société nous contraint de respecter certains codes, styles vestimentaires,...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R