Israël – Palestine : Pour Mieux Comprendre

Projet

A côté des ateliers d’expression, d’une journée ou d’une demi-journée, Scan-R participe également à des projets à plus long terme. C’est le cas du projet « Israël – Palestine : pour mieux comprendre ».

Depuis 8 ans, l’ASBL Actions in the Mediterranean (AIM) réunit des jeunes issus de 3-4 écoles bruxelloises de quartiers et contextes différents, pour travailler sur la citoyenneté, l’interculturalité et la déconstruction des stéréotypes au travers du conflit israélo-palestinien. Partant de la constatation d’une recrudescence de discours de haine et d’actes de violences basés sur des stéréotypes islamophobes et antisémites, et voyant que le conflit israélo-palestinien reste encore un sujet très sensible au sein de nos sociétés, AIM a décidé d’agir pour lutter contre ces stéréotypes et apporter de la nuance dans les discussions autour de ce conflit.

Durant 6 mois, plus de 40 jeunes ont participé à des activités pour faire connaissance, développer une cohésion de groupe et ont été initié au conflit, à l’influence des médias sur ce genre d’évènement, à la déconstruction des stéréotypes, au respect des Droits de l’Homme. L’apothéose : un voyage d’une semaine en Israël/Palestine mêlant visites de sites culturels et historiques et rencontre d’associations, mais surtout pour rencontrer des jeunes de leur âge, israélien‧ne‧s et palestinien‧ne‧s pour mieux comprendre la situation complexe qu’ils vivent sur le terrain.

Scan-R les accompagne durant tout ce projet en leur proposant plusieurs ateliers d’écriture et durant leur voyage pour leur permettre d’écrire sur ce qu’ils vivent, ressentent, comprennent.

Partenaires

Voici le compte-rendu de ce voyage

Jour 1

Matin : participation à la cueillette des olives en Cisjordanie, avec les paysan.nes. palestinien.nes du village de Burqa et l’association israélienne « Rabbis for Human Rights » qui, par leur présence, leur assure une relative sécurité.

Après-midi : rencontre de l’association « Peace Players » qui utilise le basket-ball pour construire des liens entre palestinen‧ne‧s et israélien‧ne‧s.

Soir : rencontre et discussion avec le collectif « Breaking The Silence », ONG crée par des soldats et vétérans des forces de défenses israéliennes pour recueillir et partager les témoignages et récits de ce qu’ils ont vécus dans les territoires occupés.

Jour 2

Visite de la vieille ville de Jérusalem, de l’Eglise du Saint-Sépulcre et de l’Esplanade des Mosquées, avec l’association israélienne « Rabbis for Human Rights », pour comprendre l’évolution historique de la ville.

Jour 3

Visite d’une école bédouine (lycée A’héd dans le désert du Neguev) et rencontre avec les élèves bédouin‧e‧s qui ont la particularité d’être israélien et musulman.

Ensuite, les jeunes ont pu observer de loin le mur de Gaza.

Puis visite du Kibboutz Nirim, village collectif historique israélien, près de Gaza et rencontre avec des jeunes israélien‧ne‧s du kibboutz.

Jour 4

La matinée, les jeunes se sont rendu‧e‧s dans un lycée israélien, qui prône la paix, pour un moment d’échanges et de discussions.

L’après-midi, direction Acre, ville israélienne en bord de Méditerranée, où les jeunes se sont installé‧e‧s dans un parc pour un atelier d’écriture.

Jour 5

Matin : visite du Ghetto Fighters’ House, musée, fondé par des survivants de l’Holocauste, qui raconte l’histoire de l’Holocauste en mettant en avant les survivants et les combattants de la révolte.

Après-midi : visite d’un Kibboutz à la frontière du Liban, un des premiers construits juste après la guerre

Soir : nuit à Bethléem

Jour 6

Visite du camp Aïda, camp de réfugiés, basé à Bethléem. Durant cette visite, les jeunes ont rencontré Islam, militante féministe palestinienne et fondatrice de Noor Weg, association mettant en place des activités pour les enfants en situation de handicap au sein du camp.

Jour 7

Atelier d’écriture en bord de mer à Tel Aviv suivi d’une rencontre avec un Belge ayant émigré en Israël.

Jour 8

Pour cette dernière journée en Israël, les jeunes ont visité Massada, une forteresse créée dans la roche et datant du 1er siècle avant JC.

Ensuite, ils se sont baignés dans la Mer Morte.

Le voyage s’est terminé par une rencontre avec l’association Parents Circle, créée par deux pères de famille, un Palestinien et un Israélien, ayant perdu leurs fils durant le conflit.

Et après ?

Tout au long de ce voyage, entre les différents lieux visités, les rencontres, les découvertes, la parole des jeunes participant.e.s a été récoltée.

Les textes seront compilés dans un ouvrage à découvrir bientôt.