J’ai toujours eu peur de… l’échec : moi-même

J’ai toujours eu peur de… l’échec : moi-même

Alors oui, depuis petit j’ai une hantise, une peur qui me poursuit. Dans mes rêves ou en pleine journée, l’échec, comme une vague qui s’abattrait sur moi, l’échec de ma vie comme un château de carte soufflé par le vent. Est-ce pour ça que je suis devenu un connard aigri ? Ou que je suis en train de le devenir ? Sacrée question à laquelle je ne pourrais probablement pas répondre moi-même. C’est en tout cas pour ça que je suis aussi dur avec moi-même et donc aussi dur avec les autres parfois, je le sais mais le savoir ne change rien, ça je le sais aussi.

Mais pourquoi je crains l’échec ?

Mes parents ne m’ont jamais mis d’objectifs inatteignables, ils n’ont jamais voulu que j’accomplisse des miracles ou pire ils n’ont jamais fait des projections sur moi de leurs échecs personnels, donc pourquoi ? En fait, je pense justement que c’est là le cœur du problème, mes parents ont des objectifs dans la vie que je considère comme très correct pour moi qui connait leur vécu mais qui ne me suffisent pas. J’ai toujours ressenti un manque étant petit, un manque d’ambition, une envie de manger le monde que je ne pouvais assouvir et que je trouvais illégitime de ressentir : on dit souvent que pour faire des grandes choses, il faut vouloir être le meilleur dans son domaine, eh bien je suis de ceux-là. Je ne parle pas d’écraser les autres, même si j’en donne parfois l’impression quand je me laisse entrainer par le courant qui me régit, je parle de vouloir être le meilleur comme on voudrait gagner une course. Si je cours moi, c’est pour aller le plus vite, c’est pour faire un meilleur score que celui que j’avais fait avant, c’est pour me dépasser.

Donc je me suis créé des objectifs seul, car c’est la seule manière que j’ai trouvé d’assouvir ce besoin intérieur. Et j’ai tellement peur de ne pas les atteindre que parfois l’échec me terrorise, je me sens presque comme pris au piège, paralysé par mes propres émotions. L’idée fantasmée que j’ai de moi et de mes objectifs m’empêchant de voir les choses clairement. J’ai peur de l’échec car j’ai peur de ne pas arriver à me plaire à moi-même peut-être, et par extension, que les autres s’en rendent compte comme moi je m’en rends compte.

Auteur : Thibault, 24 ans, Louvain-la-Neuve

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Si je pouvais exaucer un vœu, j’unirais le monde en un seul pays

C’est vrai quoi ! Plus de guerre, plus de conflit et une coopération sans limite et sans haine. Utopie pour certains, fantasme anarchiste pour d’autres et rêve pour moi. Mettre fin à ces inégalités...

Music

La musique, la musique est quelque chose de petit mais d’énorme en même temps. Pour certaines personnes, il s’agit juste de pousser sur play mais pour MOI c’est tellement plus, c’est le moment où je...

Coeur sensible sous carrure de bonhomme

J’ai beaucoup été harcelée pendant mes secondaires et primaires ; je n’ai jamais réellement eu la force de faire confiance aux gens.Où que j’aille, il y a toujours un moment où ça ne va plus et ça...

Pour eux

Le plus injuste dans ce monde, ce sont les gens qui n’arrivent pas à vivre dignement pour X raisons car le fait de devoir dépendre des autres les rend un peu comme des gens assistés. Et par après,...

Le mâle être

Une douleur qui ne disparaitra jamais, car je ne suis pas né comme je l’aimerais. Mon corps me dégoute et le vide se rajoute. Les bandages me serrent mon mâle être s’en sert.Auteure : Nikita, 15...

Leur regard

J’ai toujours eu peur du regard des autres, quand on te juge du regard sans même te connaître. Souvent, ce genre de comportement peut vraiment te toucher et t’empêcher d’être toi-même.Pour moi, être...

Le sport, une manière formidable de rester heureux !

Ce que le sport m’apporte ? Pour ma part, j’ai commencé avec la natation mais pendant quelques années c’était pas du tout mon activité préférée mais j’ai pris sur moi en me disant que j’allais nager...

Lecture, bienfaits et jeunesse

Je suis arrivée en Belgique à l’âge de 7 ans. Je ne parlais ni français ni ne savais l'écrire. Heureusement, l’école a mis des choses en place pour moi et j’ai très vite rattrapé mes lacunes. Par la...

Manger, c’est le meilleur moment de la journée

Manger, c’est quelque chose de gras, de salé et de sucré mais surtout quelque chose de fantastique. Quand tu commences, tu ne sais pas t’arrêter. Ce qui est bien, c’est qu’après tu prends du poids...

Rencontre avec l’alien

Cher alien, que comptes-tu trouver en Belgique ? La liberté ? De nouveaux territoires à conquérir ? Un semblant de paix éternelle ? Ici, les humains suivent leur quête du bonheur. Certains...
Bob

Bob

Quand on me demande qui je suis, je pense immédiatement à Bob, mon chien.

Depuis petite, j’ai toujours voulu un chien mais malheureusement mes parents m’ont toujours dit NON sous prétexte que c’était une trop grosse contrainte. L’année passée a été assez compliquée pour moi, j’ai enchainé les hospitalisations et été mise sous anti-dépresseurs (et j’en passe..). Mes parents ont alors décidé de m’offrir Bob, un petit chiot berger australien de 2 mois. Je n’ai pas vraiment eu l’occasion de le voir grandir car à ce moment, la vie était réellement une torture pour moi.

J’ai toujours détesté mon corps et me regarder dans un miroir est une vraie épreuve. En juin 2022, j’ai décidé de faire « un simple petit régime » pour perdre du poids. Et à partir de là, tout est devenu un enfer. Je réduisais de jour en jour mon alimentation et le chiffre sur la balance ne cessait de diminuer. Malaise 24h/24, aucune énergie, pensées noires, disputes avec mes parents,…

Octobre 2022, je finis hospitalisée pour anorexie avec une sonde nasogastrique. Aujourd’hui, nous sommes le 15 décembre 2022 et je sors bientôt de l’hôpital. Je vais vraiment mieux.

Bob et moi sommes devenus très proches, je l’aime de tout mon cœur. Je ne m’imagine pas vivre sans lui et j’ai hâte de rentrer chez moi et passer plein de temps avec lui. Je t’aime Bob <3

Auteure : Lou, 14 ans, Tervuren

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Si je pouvais exaucer un vœu, j’unirais le monde en un seul pays

C’est vrai quoi ! Plus de guerre, plus de conflit et une coopération sans limite et sans haine. Utopie pour certains, fantasme anarchiste pour d’autres et rêve pour moi. Mettre fin à ces inégalités...

Music

La musique, la musique est quelque chose de petit mais d’énorme en même temps. Pour certaines personnes, il s’agit juste de pousser sur play mais pour MOI c’est tellement plus, c’est le moment où je...

Coeur sensible sous carrure de bonhomme

J’ai beaucoup été harcelée pendant mes secondaires et primaires ; je n’ai jamais réellement eu la force de faire confiance aux gens.Où que j’aille, il y a toujours un moment où ça ne va plus et ça...

Pour eux

Le plus injuste dans ce monde, ce sont les gens qui n’arrivent pas à vivre dignement pour X raisons car le fait de devoir dépendre des autres les rend un peu comme des gens assistés. Et par après,...

Le mâle être

Une douleur qui ne disparaitra jamais, car je ne suis pas né comme je l’aimerais. Mon corps me dégoute et le vide se rajoute. Les bandages me serrent mon mâle être s’en sert.Auteure : Nikita, 15...

Leur regard

J’ai toujours eu peur du regard des autres, quand on te juge du regard sans même te connaître. Souvent, ce genre de comportement peut vraiment te toucher et t’empêcher d’être toi-même.Pour moi, être...

Le sport, une manière formidable de rester heureux !

Ce que le sport m’apporte ? Pour ma part, j’ai commencé avec la natation mais pendant quelques années c’était pas du tout mon activité préférée mais j’ai pris sur moi en me disant que j’allais nager...

Lecture, bienfaits et jeunesse

Je suis arrivée en Belgique à l’âge de 7 ans. Je ne parlais ni français ni ne savais l'écrire. Heureusement, l’école a mis des choses en place pour moi et j’ai très vite rattrapé mes lacunes. Par la...

Manger, c’est le meilleur moment de la journée

Manger, c’est quelque chose de gras, de salé et de sucré mais surtout quelque chose de fantastique. Quand tu commences, tu ne sais pas t’arrêter. Ce qui est bien, c’est qu’après tu prends du poids...

Rencontre avec l’alien

Cher alien, que comptes-tu trouver en Belgique ? La liberté ? De nouveaux territoires à conquérir ? Un semblant de paix éternelle ? Ici, les humains suivent leur quête du bonheur. Certains...
Apprendre c’est vivre

Apprendre c’est vivre

Alors moi ce qui me motive le matin c’est d’apprendre. Apprendre parce quand on goûte à la monotonie de la vie, on découvre l’aigreur et le goût amer qu’ont certains adultes à devoir se lever le matin. Devoir se lever le matin sans motivation sans envie de rendre le monde meilleur. La monotonie ça peut vraiment paraitre comme une boucle sans fin où l’on reste prisonnier et chaque geste répété inlassablement font que plus rien n’a de sens . Pourquoi faut-il tous les jours refaire la même chose si on n’est pas heureux ? J’ai vu beaucoup d’adultes dans ma vie qui n’ont aucune envie de se lever le matin et qui ne vive qu’à travers les moments hors du travail. Bon j’ai fait dessiné un portrait très sombre du monde adulte je me rend compte.

Mais pour moi apprendre tous les jours c’est tellement essentiel. Ce n’est en ne restant pas sur ces acquis et en voulant toujours sortir de sa zone de confort qu’on peut découvrir des nouvelles expériences, vivre de merveilleuses émotions et rendre sa vie meilleure. Certes, chaque métier ou chaque personne n’a pas l’occasion d’améliorer sa vie personnelle. Mais je pense sincèrement que si le barman du coin cherche de nouvelles recettes de cocktail, que le boulanger tente de nouvelles pâtisseries, que les enseignants innovent leurs manières d’apprendre, alors chaque jour le monde serait un peu meilleur. On ne peut pas révolutionner le monde mais chaque idée naissante est toujours une porte vers un avenir meilleur ou une émotions ressentie nouvelle.

Finalement je me rends compte qu’au plus j’avance dans ce texte au plus je me rends compte que cette motivation est liée à une peur intrinsèque. La peur de voir sa vie défilée à travers une boucle sans fin et pas un arbre rempli de chemins bons ou mauvais. Je crains de donner à la vie que j’ai en moi, un goût de solitude à cause d’une boucle que j’ai créée et dont je ne saurais me défaire. Parce qu’apprendre pour moi ça rallonge une vie, ça permet de toujours aller plus loin. Et le jour où on fait une pause dans l’arbre d’apprentissage qu’on a construit, alors on peut raconter aux personnes qui nous suivront que la vie n’est pas une boucle remplie d’aigreur mais plutôt un arbre rempli de saveurs et d’expériences que la future génération aura hâte de découvrir à leur tour. Apprendre c’est vivre et ne plus apprendre c’est mourir.

Auteur : Corentin, 21 ans, Louvain-la-Neuve

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Si je pouvais exaucer un vœu, j’unirais le monde en un seul pays

C’est vrai quoi ! Plus de guerre, plus de conflit et une coopération sans limite et sans haine. Utopie pour certains, fantasme anarchiste pour d’autres et rêve pour moi. Mettre fin à ces inégalités...

Music

La musique, la musique est quelque chose de petit mais d’énorme en même temps. Pour certaines personnes, il s’agit juste de pousser sur play mais pour MOI c’est tellement plus, c’est le moment où je...

Coeur sensible sous carrure de bonhomme

J’ai beaucoup été harcelée pendant mes secondaires et primaires ; je n’ai jamais réellement eu la force de faire confiance aux gens.Où que j’aille, il y a toujours un moment où ça ne va plus et ça...

Pour eux

Le plus injuste dans ce monde, ce sont les gens qui n’arrivent pas à vivre dignement pour X raisons car le fait de devoir dépendre des autres les rend un peu comme des gens assistés. Et par après,...

Le mâle être

Une douleur qui ne disparaitra jamais, car je ne suis pas né comme je l’aimerais. Mon corps me dégoute et le vide se rajoute. Les bandages me serrent mon mâle être s’en sert.Auteure : Nikita, 15...

Leur regard

J’ai toujours eu peur du regard des autres, quand on te juge du regard sans même te connaître. Souvent, ce genre de comportement peut vraiment te toucher et t’empêcher d’être toi-même.Pour moi, être...

Le sport, une manière formidable de rester heureux !

Ce que le sport m’apporte ? Pour ma part, j’ai commencé avec la natation mais pendant quelques années c’était pas du tout mon activité préférée mais j’ai pris sur moi en me disant que j’allais nager...

Lecture, bienfaits et jeunesse

Je suis arrivée en Belgique à l’âge de 7 ans. Je ne parlais ni français ni ne savais l'écrire. Heureusement, l’école a mis des choses en place pour moi et j’ai très vite rattrapé mes lacunes. Par la...

Manger, c’est le meilleur moment de la journée

Manger, c’est quelque chose de gras, de salé et de sucré mais surtout quelque chose de fantastique. Quand tu commences, tu ne sais pas t’arrêter. Ce qui est bien, c’est qu’après tu prends du poids...

Rencontre avec l’alien

Cher alien, que comptes-tu trouver en Belgique ? La liberté ? De nouveaux territoires à conquérir ? Un semblant de paix éternelle ? Ici, les humains suivent leur quête du bonheur. Certains...
Une assise de vie

Une assise de vie

La beauté de la vie, ce sont les relations.

Les relations sont à la base de tout, il y en a toujours eu et il y en aura toujours. Si les relations n’existaient pas, il n’y aurait rien, tout le monde serait seul et ne vivrait pas longtemps. On parle beaucoup de miracle de la vie mais, une vie sans relation, une vie de pure solitude ne vaudrait pas le coup d’être vécue.

Un conseil pour le futur : n’abandonnez pas, accrochez-vous toujours car même s’il y a des moments difficiles, rien n’est insupportable à plusieurs. Il y aura quelqu’un à un moment, quelqu’un avec qui on pourra coopérer pour résoudre ces difficultés.

Auteur : Arthur, 19 ans, Liège

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Si je pouvais exaucer un vœu, j’unirais le monde en un seul pays

C’est vrai quoi ! Plus de guerre, plus de conflit et une coopération sans limite et sans haine. Utopie pour certains, fantasme anarchiste pour d’autres et rêve pour moi. Mettre fin à ces inégalités...

Music

La musique, la musique est quelque chose de petit mais d’énorme en même temps. Pour certaines personnes, il s’agit juste de pousser sur play mais pour MOI c’est tellement plus, c’est le moment où je...

Coeur sensible sous carrure de bonhomme

J’ai beaucoup été harcelée pendant mes secondaires et primaires ; je n’ai jamais réellement eu la force de faire confiance aux gens.Où que j’aille, il y a toujours un moment où ça ne va plus et ça...

Pour eux

Le plus injuste dans ce monde, ce sont les gens qui n’arrivent pas à vivre dignement pour X raisons car le fait de devoir dépendre des autres les rend un peu comme des gens assistés. Et par après,...

Le mâle être

Une douleur qui ne disparaitra jamais, car je ne suis pas né comme je l’aimerais. Mon corps me dégoute et le vide se rajoute. Les bandages me serrent mon mâle être s’en sert.Auteure : Nikita, 15...

Leur regard

J’ai toujours eu peur du regard des autres, quand on te juge du regard sans même te connaître. Souvent, ce genre de comportement peut vraiment te toucher et t’empêcher d’être toi-même.Pour moi, être...

Le sport, une manière formidable de rester heureux !

Ce que le sport m’apporte ? Pour ma part, j’ai commencé avec la natation mais pendant quelques années c’était pas du tout mon activité préférée mais j’ai pris sur moi en me disant que j’allais nager...

Lecture, bienfaits et jeunesse

Je suis arrivée en Belgique à l’âge de 7 ans. Je ne parlais ni français ni ne savais l'écrire. Heureusement, l’école a mis des choses en place pour moi et j’ai très vite rattrapé mes lacunes. Par la...

Manger, c’est le meilleur moment de la journée

Manger, c’est quelque chose de gras, de salé et de sucré mais surtout quelque chose de fantastique. Quand tu commences, tu ne sais pas t’arrêter. Ce qui est bien, c’est qu’après tu prends du poids...

Rencontre avec l’alien

Cher alien, que comptes-tu trouver en Belgique ? La liberté ? De nouveaux territoires à conquérir ? Un semblant de paix éternelle ? Ici, les humains suivent leur quête du bonheur. Certains...
La surconsommation et le matériel

La surconsommation et le matériel

Voici une bride quelque peu spontanée de mon ressenti face à la consommation, je dirai la surconsommation. Ce qui m’amène à parler de ça aujourd’hui, c’est en grande partie le sentiment que nous sommes emportés dans une rivière à fort courant, où plus nous avançons, plus nous emportons les débris qu’il y a sur notre chemin. Les mêmes débris qui, nous pensons, nous permettent de flotter,  alors qu’en réalité nous avons pied.

Je regrette les dictats actuels qui nous enferment et nous font fermer les yeux sur l’essentiel. J’envie un monde qui ne serait pas stratifié en fonction de ce que nous possédons mais dans lequel nous serions tous liés par ses valeurs, ses ambitions et ses passions.

Auteure : Nour, 19 ans, Bruxelles

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Si je pouvais exaucer un vœu, j’unirais le monde en un seul pays

C’est vrai quoi ! Plus de guerre, plus de conflit et une coopération sans limite et sans haine. Utopie pour certains, fantasme anarchiste pour d’autres et rêve pour moi. Mettre fin à ces inégalités...

Music

La musique, la musique est quelque chose de petit mais d’énorme en même temps. Pour certaines personnes, il s’agit juste de pousser sur play mais pour MOI c’est tellement plus, c’est le moment où je...

Coeur sensible sous carrure de bonhomme

J’ai beaucoup été harcelée pendant mes secondaires et primaires ; je n’ai jamais réellement eu la force de faire confiance aux gens.Où que j’aille, il y a toujours un moment où ça ne va plus et ça...

Pour eux

Le plus injuste dans ce monde, ce sont les gens qui n’arrivent pas à vivre dignement pour X raisons car le fait de devoir dépendre des autres les rend un peu comme des gens assistés. Et par après,...

Le mâle être

Une douleur qui ne disparaitra jamais, car je ne suis pas né comme je l’aimerais. Mon corps me dégoute et le vide se rajoute. Les bandages me serrent mon mâle être s’en sert.Auteure : Nikita, 15...

Leur regard

J’ai toujours eu peur du regard des autres, quand on te juge du regard sans même te connaître. Souvent, ce genre de comportement peut vraiment te toucher et t’empêcher d’être toi-même.Pour moi, être...

Le sport, une manière formidable de rester heureux !

Ce que le sport m’apporte ? Pour ma part, j’ai commencé avec la natation mais pendant quelques années c’était pas du tout mon activité préférée mais j’ai pris sur moi en me disant que j’allais nager...

Lecture, bienfaits et jeunesse

Je suis arrivée en Belgique à l’âge de 7 ans. Je ne parlais ni français ni ne savais l'écrire. Heureusement, l’école a mis des choses en place pour moi et j’ai très vite rattrapé mes lacunes. Par la...

Manger, c’est le meilleur moment de la journée

Manger, c’est quelque chose de gras, de salé et de sucré mais surtout quelque chose de fantastique. Quand tu commences, tu ne sais pas t’arrêter. Ce qui est bien, c’est qu’après tu prends du poids...

Rencontre avec l’alien

Cher alien, que comptes-tu trouver en Belgique ? La liberté ? De nouveaux territoires à conquérir ? Un semblant de paix éternelle ? Ici, les humains suivent leur quête du bonheur. Certains...
L’amitié rythme ma vie

L’amitié rythme ma vie

Les relations sont ce qui rythme ma vie. Nous sommes tous perpétuellement en contact avec d’autres personnes. Il existe un grand panel de types d’interactions. Moi, personnellement, j’adore rencontrer de nouvelles personnes, découvrir un autre monde, un nouvel univers de pensées. Je suis émerveillée par l’unicité de chaque humain que je rencontre.

Mais, en réalité, au-delà des interactions éphémères, je suis reconnaissante de connaître l’amitié sincère. La vraie amitié, celle qui te prend au tripe. J’ai la chance d’avoir grandi avec deux merveilleuses personnes qui sont encore à mes côtés aujourd’hui.

La vraie amitié, c’est se retrouver avec des personnes avec lesquelles tu peux être réellement toi-même. Ce sont des gens qui te comprennent tacitement, en un regard, une émotion, une pensée, un message peut être transmis. Et oui, ce n’est pas que dans l’amour que cela se produit. L’amitié peut être tout aussi intense.

Le fait de grandir avec certaines personnes vous amène petit à petit à vous forger le même caractère. J’ai donc deux meilleures amies. Quand l’on se retrouve à trois cela crée une énergie unique au monde. Une symbiose qui est la nôtre. Il y a nous, nos rires, nos folies. Je souhaite à tout le monde de trouver des personnes avec qui l’on se sent tout simplement bien.

Voilà, moi j’adore rencontrer des nouvelles personnes car Dieu sait que les humains regorgent de surprises. Je sais qu’il me reste sans doute de merveilleuses rencontres à faire, mais peu importe ce qu’il me reste à découvrir, j’ai la chance de connaître la vraie amitié.

Auteure : Eloïse, 19 ans, Liège

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Si je pouvais exaucer un vœu, j’unirais le monde en un seul pays

C’est vrai quoi ! Plus de guerre, plus de conflit et une coopération sans limite et sans haine. Utopie pour certains, fantasme anarchiste pour d’autres et rêve pour moi. Mettre fin à ces inégalités...

Music

La musique, la musique est quelque chose de petit mais d’énorme en même temps. Pour certaines personnes, il s’agit juste de pousser sur play mais pour MOI c’est tellement plus, c’est le moment où je...

Coeur sensible sous carrure de bonhomme

J’ai beaucoup été harcelée pendant mes secondaires et primaires ; je n’ai jamais réellement eu la force de faire confiance aux gens.Où que j’aille, il y a toujours un moment où ça ne va plus et ça...

Pour eux

Le plus injuste dans ce monde, ce sont les gens qui n’arrivent pas à vivre dignement pour X raisons car le fait de devoir dépendre des autres les rend un peu comme des gens assistés. Et par après,...

Le mâle être

Une douleur qui ne disparaitra jamais, car je ne suis pas né comme je l’aimerais. Mon corps me dégoute et le vide se rajoute. Les bandages me serrent mon mâle être s’en sert.Auteure : Nikita, 15...

Leur regard

J’ai toujours eu peur du regard des autres, quand on te juge du regard sans même te connaître. Souvent, ce genre de comportement peut vraiment te toucher et t’empêcher d’être toi-même.Pour moi, être...

Le sport, une manière formidable de rester heureux !

Ce que le sport m’apporte ? Pour ma part, j’ai commencé avec la natation mais pendant quelques années c’était pas du tout mon activité préférée mais j’ai pris sur moi en me disant que j’allais nager...

Lecture, bienfaits et jeunesse

Je suis arrivée en Belgique à l’âge de 7 ans. Je ne parlais ni français ni ne savais l'écrire. Heureusement, l’école a mis des choses en place pour moi et j’ai très vite rattrapé mes lacunes. Par la...

Manger, c’est le meilleur moment de la journée

Manger, c’est quelque chose de gras, de salé et de sucré mais surtout quelque chose de fantastique. Quand tu commences, tu ne sais pas t’arrêter. Ce qui est bien, c’est qu’après tu prends du poids...

Rencontre avec l’alien

Cher alien, que comptes-tu trouver en Belgique ? La liberté ? De nouveaux territoires à conquérir ? Un semblant de paix éternelle ? Ici, les humains suivent leur quête du bonheur. Certains...