Souvenir

Souvenir

Il pleuvait des cordes. On mangeait à la cantine. Quand on est sorti, on s’est dit que c’était cool la pluie. On a commencé à chanter « Singin’ in the rain » en dansant n’importe comment. Il y avait du monde, il était peut-être 13h. On s’en foutait, on était juste entre copines et on riait.

T’avais cette capacité-là Marie, à voir les gens pour ce qu’ils étaient, pas de faux-semblant. Tu rayonnais et faisais briller tout autour de toi. Ce souvenir m’est précieux, car maintenant il ne me reste que ça de toi.

Auteure : Jeanne, 24 ans, Liège

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Scripta Manent

Février 2022. Je me promène dans les rues d’Ixelles. Les bâtiments envahissent ma vue et le ciel est grisâtre. Je me demandais à quoi allait ressembler l’endroit où j’allais mettre les pieds. Ce...

Peur !

Bonjour, je m’appelle Lola, j’ai 18 ans et j’ai peur, je suis même effrayée de vivre et de voir grandir mes enfants dans un monde où les femmes n’ont pas les mêmes droits, sans égalité ni remise en...

LES PETITS AVIS, EPISODE 64

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Et puis, je ne t’ai plus jamais vu

Je n'étais qu'une enfant et il en a profité. Nous étions proches. C'était un ami pour moi, une personne avec qui j'étais à l'école, malgré le fait qu'il était plus âgé que moi, je tenais à lui....

Parlons du sens de la vie

J’ai choisi de parler du sens de la vie. J’y ai toujours beaucoup réfléchi, parce que pour moi, il n’y a aucune réponse évidente. Ce n’est pas qu’il n’y a aucune réponse, c’est qu’il n’y en a pas de...

Pour un monde meilleur

En 2023, peut-on encore voyager ou faut-il penser à sauver la planète ? De mon point de vue, je dirais qu’il est important de voyager pour acquérir des compétences. Chaque périple va nous apporter...

Changement d’âge

Aujourd’hui, j’ai 18 ans. Enfin, pas tout à fait. J’ai 18 ans quand cela arrange mon père qui ne doit plus jouer les taxis.J’ai 18 ans quand l’État demande mon vote pour soutenir un parti.Mais,...

Ce qui me révolte, c’est l’homophobie

Ce qui me révolte, c’est l’homophobie. Mes parents ont divorcé quand j’avais deux ans et demi. Après leur divorce, ma maman a eu plusieurs copines. À ce moment-là, on ne parlait pas beaucoup de...

LES PETITS AVIS, EPISODE 63

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Plus loin que l’oubli

Tout le bleu du ciel de Melissa Da Costa est un roman qui aborde la fatalité de la maladie. Emile, un jeune homme, a appris qu’il était atteint d’un Alzheimer précoce. Il décide de partir avec une...
Le zoo

Le zoo

Petite, j’avais peur des grosses voix et ainsi, peu importait à quel point la personne me portait de l’affection, je ne pouvais que pleurer. Mais, sincèrement, mettons-nous d’accord, c’est un peu nul d’avoir peur de la moitié de la population car oui, mon problème n’était pas la tonalité des voix mais bien les porteurs de celles-ci : les hommes. J’ai alors pris la résolution de ne plus me laisser faire et simplement les imaginer avec des masques ridicules. Par exemple, mon voisin terrifiant devient alors à mes yeux un éléphant : la ressemblance était frappante, grandes oreilles,  grand nez, quelques poils sur la tête et tellement bruyant.  Mais un jour, cette technique m’échappa, je n’arrivais pas à imaginer ce garçon avec un masque débile pour autant, je n’avais pas peur non plus. Que s’était-il passé ?, me demanderez-vous.

Même moi, je ne le savais pas, mais j’étais devenue une petite bête grotesque face à l’amour. 

Je ne vois plus les hommes avec des masques grâce à cet évènement, sauf bien sûr s’ils me saoulent.

Auteure : Gabriela, 27 ans, Bruxelles

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Scripta Manent

Février 2022. Je me promène dans les rues d’Ixelles. Les bâtiments envahissent ma vue et le ciel est grisâtre. Je me demandais à quoi allait ressembler l’endroit où j’allais mettre les pieds. Ce...

Peur !

Bonjour, je m’appelle Lola, j’ai 18 ans et j’ai peur, je suis même effrayée de vivre et de voir grandir mes enfants dans un monde où les femmes n’ont pas les mêmes droits, sans égalité ni remise en...

LES PETITS AVIS, EPISODE 64

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Et puis, je ne t’ai plus jamais vu

Je n'étais qu'une enfant et il en a profité. Nous étions proches. C'était un ami pour moi, une personne avec qui j'étais à l'école, malgré le fait qu'il était plus âgé que moi, je tenais à lui....

Parlons du sens de la vie

J’ai choisi de parler du sens de la vie. J’y ai toujours beaucoup réfléchi, parce que pour moi, il n’y a aucune réponse évidente. Ce n’est pas qu’il n’y a aucune réponse, c’est qu’il n’y en a pas de...

Pour un monde meilleur

En 2023, peut-on encore voyager ou faut-il penser à sauver la planète ? De mon point de vue, je dirais qu’il est important de voyager pour acquérir des compétences. Chaque périple va nous apporter...

Changement d’âge

Aujourd’hui, j’ai 18 ans. Enfin, pas tout à fait. J’ai 18 ans quand cela arrange mon père qui ne doit plus jouer les taxis.J’ai 18 ans quand l’État demande mon vote pour soutenir un parti.Mais,...

Ce qui me révolte, c’est l’homophobie

Ce qui me révolte, c’est l’homophobie. Mes parents ont divorcé quand j’avais deux ans et demi. Après leur divorce, ma maman a eu plusieurs copines. À ce moment-là, on ne parlait pas beaucoup de...

LES PETITS AVIS, EPISODE 63

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Plus loin que l’oubli

Tout le bleu du ciel de Melissa Da Costa est un roman qui aborde la fatalité de la maladie. Emile, un jeune homme, a appris qu’il était atteint d’un Alzheimer précoce. Il décide de partir avec une...
L’épargne

L’épargne

La vie est remplie de surprise. Sans l’épargne, nous vivons à risque. Cela peut créer de la frustration et de la peur de part de la personne. Par exemple, si la voiture tombe en panne et que nous n’avons pas d’épargne, cela risque d’être compliqué de se rendre au travail, s’il n’y a pas de transports en commun.

Cependant, pour certaines personnes, cela est très compliqué vu la situation familiale et le salaire très peu élevé. L’épargne devient de plus en plus importante car la vie est de plus en plus chère. Je pense que l’épargne est perçue différemment en fonction des familles.

Dans ma famille, on m’a toujours sensibilisé à cette thématique car, pour mes parents, c’est important que nous soyons à l’abri avec mon petit frère.

Les objectifs des jeunes diffèrent dans notre génération donc la manière d’économiser change. Cependant, nous sommes dans une génération où les jeunes veulent toujours plus. Les marques comme Apple vont créer de nouveaux ustensiles de plus en plus perfectionnés. Les adolescents vont alors dépenser une grosse somme d’argent pour acquérir le dernier bijou de technologie qui, pourtant, ne dispose pas d’énormément de fonctions en plus que celui d’avant.
Tout cela pour paraître plus « cool » auprès des copains. Acquérir toujours plus est devenu un phénomène de mode. Les parents doivent se plier en 4, faire des horaires de malades pour pouvoir offrir à leurs enfants ces produits hors de prix. En effet, ceux-ci se donnent tant de mal car ils aiment leurs enfants et ont peut-être peur des conséquences s’ils ne le font pas (moqueries, harcèlements, rejet de leur enfant).

De nos jours, l’amour va se montrer grâce à un nombre de cadeaux incalculables plutôt que grâce à des câlins. Cela est bien dommage. Les personnes retraitées, quant à elles, ne reçoivent que très peu par mois, je dirai même le minimum pour vivre. Cela leur empêche d’économiser mais également de vivre une fin de vie de bonne qualité. Tout ce qu’elles reçoivent part dans les frais du bien, dans la nourriture et parfois dans les déplacements.

Il y a quelques années en allumant la radio, une interview m’avait profondément choquée. C’était aux alentours des fêtes de fin d’année. Une mère de famille expliquait qu’elle travaillait la journée et qu’en soirée, elle devait se prostituer afin de pouvoir payer des cadeaux à ses en enfants, à Noël. Je trouve ça vraiment triste, comment voulez-vous économiser après ces faits ?

Auteure : Zoé, 21 ans, Liège

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Scripta Manent

Février 2022. Je me promène dans les rues d’Ixelles. Les bâtiments envahissent ma vue et le ciel est grisâtre. Je me demandais à quoi allait ressembler l’endroit où j’allais mettre les pieds. Ce...

Peur !

Bonjour, je m’appelle Lola, j’ai 18 ans et j’ai peur, je suis même effrayée de vivre et de voir grandir mes enfants dans un monde où les femmes n’ont pas les mêmes droits, sans égalité ni remise en...

LES PETITS AVIS, EPISODE 64

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Et puis, je ne t’ai plus jamais vu

Je n'étais qu'une enfant et il en a profité. Nous étions proches. C'était un ami pour moi, une personne avec qui j'étais à l'école, malgré le fait qu'il était plus âgé que moi, je tenais à lui....

Parlons du sens de la vie

J’ai choisi de parler du sens de la vie. J’y ai toujours beaucoup réfléchi, parce que pour moi, il n’y a aucune réponse évidente. Ce n’est pas qu’il n’y a aucune réponse, c’est qu’il n’y en a pas de...

Pour un monde meilleur

En 2023, peut-on encore voyager ou faut-il penser à sauver la planète ? De mon point de vue, je dirais qu’il est important de voyager pour acquérir des compétences. Chaque périple va nous apporter...

Changement d’âge

Aujourd’hui, j’ai 18 ans. Enfin, pas tout à fait. J’ai 18 ans quand cela arrange mon père qui ne doit plus jouer les taxis.J’ai 18 ans quand l’État demande mon vote pour soutenir un parti.Mais,...

Ce qui me révolte, c’est l’homophobie

Ce qui me révolte, c’est l’homophobie. Mes parents ont divorcé quand j’avais deux ans et demi. Après leur divorce, ma maman a eu plusieurs copines. À ce moment-là, on ne parlait pas beaucoup de...

LES PETITS AVIS, EPISODE 63

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Plus loin que l’oubli

Tout le bleu du ciel de Melissa Da Costa est un roman qui aborde la fatalité de la maladie. Emile, un jeune homme, a appris qu’il était atteint d’un Alzheimer précoce. Il décide de partir avec une...
Critique: Seras-tu là ? – Guillaume Musso

Critique: Seras-tu là ? – Guillaume Musso

Ce livre parle d’un chirurgien/papa qui a perdu sa femme le jour où sa fille est née. Trente ans après, il rencontre un homme qui lui donne l’opportunité de revenir en arrière. Il navigue entre deux années et se rencontre lui-même quand il était jeune. Il tente alors de convaincre son double de prendre des décisions différentes, mais il comprend trop tard qu’on ne joue pas impunément avec les couloirs parallèles du temps.

J’ai décidé de vous parler de ce livre car il m’a beaucoup chamboulé quand je l’ai lu. Déjà, il m’a été conseillé par un garçon que j’avais rencontré pendant les vacances. Il vivait une période compliquée et moi aussi. On a dû arrêter de se parler, mais avant de se laisser il m’avait demandé de lire ce livre.

En lisant ce livre, je me suis rendue compte de pourquoi il m’avait conseillé de le lire. Ce livre montre que même si on a l’occasion de modifier le cours de notre vie, ce n’est pas forcément ce que l’on souhaite au fond. Par exemple, dans le livre, il pensait que pour être heureux il allait devoir à tout prix sauver sa femme, sauf qu’une fois qu’il a eu l’occasion de la sauver, il a remarqué que sa vie a changé. Il n’avait plus la même complicité avec sa fille et tout a changé.  Il ne regrette pas de l’avoir sauvée, mais il regrette de ne pas avoir pris conscience plus tôt que même dans les épreuves tristes de sa vie, il avait une source de bonheur infinie : sa fille. Il m’a fait comprendre personnellement que même si les choses ne se passent pas comme je l’aurai voulu, ça peut m’apporter des choses que je n’aurais peut-être pas eu l’occasion de vivre si les choses s’étaient passées comme je l’aurais voulu.

Au final, j’en tire une belle morale avec un bon souvenir de la personne !

Auteure : Valentina, 18 ans, Bruxelles

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Scripta Manent

Février 2022. Je me promène dans les rues d’Ixelles. Les bâtiments envahissent ma vue et le ciel est grisâtre. Je me demandais à quoi allait ressembler l’endroit où j’allais mettre les pieds. Ce...

Peur !

Bonjour, je m’appelle Lola, j’ai 18 ans et j’ai peur, je suis même effrayée de vivre et de voir grandir mes enfants dans un monde où les femmes n’ont pas les mêmes droits, sans égalité ni remise en...

LES PETITS AVIS, EPISODE 64

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Et puis, je ne t’ai plus jamais vu

Je n'étais qu'une enfant et il en a profité. Nous étions proches. C'était un ami pour moi, une personne avec qui j'étais à l'école, malgré le fait qu'il était plus âgé que moi, je tenais à lui....

Parlons du sens de la vie

J’ai choisi de parler du sens de la vie. J’y ai toujours beaucoup réfléchi, parce que pour moi, il n’y a aucune réponse évidente. Ce n’est pas qu’il n’y a aucune réponse, c’est qu’il n’y en a pas de...

Pour un monde meilleur

En 2023, peut-on encore voyager ou faut-il penser à sauver la planète ? De mon point de vue, je dirais qu’il est important de voyager pour acquérir des compétences. Chaque périple va nous apporter...

Changement d’âge

Aujourd’hui, j’ai 18 ans. Enfin, pas tout à fait. J’ai 18 ans quand cela arrange mon père qui ne doit plus jouer les taxis.J’ai 18 ans quand l’État demande mon vote pour soutenir un parti.Mais,...

Ce qui me révolte, c’est l’homophobie

Ce qui me révolte, c’est l’homophobie. Mes parents ont divorcé quand j’avais deux ans et demi. Après leur divorce, ma maman a eu plusieurs copines. À ce moment-là, on ne parlait pas beaucoup de...

LES PETITS AVIS, EPISODE 63

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Plus loin que l’oubli

Tout le bleu du ciel de Melissa Da Costa est un roman qui aborde la fatalité de la maladie. Emile, un jeune homme, a appris qu’il était atteint d’un Alzheimer précoce. Il décide de partir avec une...
Depuis « toi », je deviens « moi »

Depuis « toi », je deviens « moi »

Un souvenir, un moment où je me suis sentie être moi-même, sans porter le moindre masque.
Il ne m’a pas fallu plus d’un quart de seconde pour savoir que je voulais parler de toi, de ce voyage qui aura, à jamais, changé nos vies.

Je me demande si ça aurait également été ta première pensée.

Je crois ne m’être jamais sentie aussi bien qu’à cet instant-là, à tes côtés. Plus rien n’avait d’importance. On est parties sur un coup de tête, en laissant tout le poids de la vie derrière nous.

Je pense ne m’être jamais autant sentie exister, jamais sentie autant être moi, tout en te découvrant toi. Comme si, avant ça, avant toi, personne ne m’avait jamais écoutée. Jamais je n’en ai dit tant à une inconnue, jamais, avant ça, je n’avais eu la sensation qu’une part de moi vivait ailleurs, en toi.

Ce voyage reste le plus beau de mes souvenirs, le plus doux, le plus surprenant mais également et surtout le plus intense.

Une découverte de l’Amour, avec un grand « A ». Celui qui ne meurt jamais, celui qui porte nos noms, celui qui ne peut que se transformer, sans jamais disparaître, celui qui ne s’arrête pas au fait qu’on soit deux femmes, celui qui ne s’arrête pas non plus aux idées reçues et étriquées du couple.

Merci d’avoir été toi, et de m’avoir permis d’être moi, peut-être pour la première fois.
Depuis « toi », je deviens « moi ».

A ce petit nuage de fuite.
A nos futurs voyages.
A cet amour indescriptible et immuable.

Merci.

Auteure : Elise, 21 ans, Marchienne-Au-Pont

Cet article a été produit lors d’un atelier Scan-R.

Et d’autres récits

Scripta Manent

Février 2022. Je me promène dans les rues d’Ixelles. Les bâtiments envahissent ma vue et le ciel est grisâtre. Je me demandais à quoi allait ressembler l’endroit où j’allais mettre les pieds. Ce...

Peur !

Bonjour, je m’appelle Lola, j’ai 18 ans et j’ai peur, je suis même effrayée de vivre et de voir grandir mes enfants dans un monde où les femmes n’ont pas les mêmes droits, sans égalité ni remise en...

LES PETITS AVIS, EPISODE 64

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Et puis, je ne t’ai plus jamais vu

Je n'étais qu'une enfant et il en a profité. Nous étions proches. C'était un ami pour moi, une personne avec qui j'étais à l'école, malgré le fait qu'il était plus âgé que moi, je tenais à lui....

Parlons du sens de la vie

J’ai choisi de parler du sens de la vie. J’y ai toujours beaucoup réfléchi, parce que pour moi, il n’y a aucune réponse évidente. Ce n’est pas qu’il n’y a aucune réponse, c’est qu’il n’y en a pas de...

Pour un monde meilleur

En 2023, peut-on encore voyager ou faut-il penser à sauver la planète ? De mon point de vue, je dirais qu’il est important de voyager pour acquérir des compétences. Chaque périple va nous apporter...

Changement d’âge

Aujourd’hui, j’ai 18 ans. Enfin, pas tout à fait. J’ai 18 ans quand cela arrange mon père qui ne doit plus jouer les taxis.J’ai 18 ans quand l’État demande mon vote pour soutenir un parti.Mais,...

Ce qui me révolte, c’est l’homophobie

Ce qui me révolte, c’est l’homophobie. Mes parents ont divorcé quand j’avais deux ans et demi. Après leur divorce, ma maman a eu plusieurs copines. À ce moment-là, on ne parlait pas beaucoup de...

LES PETITS AVIS, EPISODE 63

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Plus loin que l’oubli

Tout le bleu du ciel de Melissa Da Costa est un roman qui aborde la fatalité de la maladie. Emile, un jeune homme, a appris qu’il était atteint d’un Alzheimer précoce. Il décide de partir avec une...