Etre ami avec…

Etre ami avec…

J’ai toujours eu peur d’être abandonné, suite à un moment précis de mon enfance. Je vais vous parler du harcèlement dû à mon je-m’en-foutisme par rapport à mon style vestimentaire et physique. Durant cette période, j’ai pu retrouver mon sac vidé dans une poubelle, des vêtements (gilet et manteau). Lors de ce moment, mes « amis » m’ont tous abandonné. Ils ont soutenu l’harceleur par honte d’être amis avec un « baraki ».

Le message que j’aimerais passer est le suivant, peu importe le style vestimentaire, la couleur de peau, religion, ne laissez pas de côté vos amis. Même chose pour une personne inconnue, montrez-lui de l’intérêt. Ne l’abandonnez pas par peur du jugement des autres. Au contraire, montrez à cette personne votre fierté d’être son ami.

Auteur : Anonyme, 20 ans, Mons

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Masque de pierre

Alors que tu avais disparuJ’observais les motifs de la pierreUne sensation de déjà-vuLe cœur tranché par le verre Les masques sont tombésEmportant tout sur leur passageL’image que je m’étais...

La peur du rien

J’ai toujours eu peur du rien. Du rien scientifique ou du rien émotionnel. Le fait que rien ne peut exister mais que l’absence absolue puisse être ravivée. Qu’il n’y ait rien du tout car un jour, il...

J’aimerais apprendre apprendre à me contrôler

J’aimerais apprendre à me contrôlerQuand j’ouvre ma bouche, je ne fais que des blessuresJe me noie dans mes personnalitésComme si je n’avais jamais su qui j’étais J’essaie de changer, de...

Passer de la survie au plaisir de vivre

J’aimerais avoir le temps de vivre et non pas être condamnée à survivre. Je ne veux pas me réveiller tous les matins, faire un travail qui, s’il n’avait pas été une question de nécessité, aurait pu...

Pleurer pour rien

« Tu pleures pour rien »Je l’ai si souvent entendueEt aujourd’hui je ne pleure plusDu moins, pas devant quelqu’un Cette phrase est un mauvais sortQu’on lance à ceux qui ressentiraient trop, qui...

Ces projets qui nous sauvent

Beaucoup valent la complexité, le travail acharné, le manque de temps dans l’élaboration de projets. Mes projets, ma bulle d’air. Je m’évade quand j’élabore mes projets, j’ai la tête dans les nuages...

LES PETITS AVIS, EPISODE 73

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Un héros des temps modernes

« Et pourquoi avez-vous un trou de six mois dans votre CV d’ailleurs ? ». A ces mots, j’observe le jeune garçon devant moi s’enfoncer encore un peu plus au fond de sa chaise. « Euh… Eh bien...

Liberté

Je ne crois pas en la fatalité… pourquoi cette croyance ? Le fait de croire est un moteur, un fil d’ariane que l’on peut suivre durant toute sa vie. Ne pas croire en la fatalité, c’est avant tout...

« Le temps fait les choses – ça ira mieux demain »

« Ça ira mieux demain » part d’un principe que le temps a une influence sur les problèmes que l’on peut ressentir et que c’est la chose la plus importante. A la place de se figer dans les causes et...
Oui à l’interdépendance

Oui à l’interdépendance

Pour moi, la chose la plus importante est l’interdépendance. Dans notre époque actuelle en Belgique, marquée par de nombreux conflits identitaires et des questions de genre, l’individualité est souvent mise en avant. Cependant, je pense que c’est paradoxalement l’union des gens, malgré leurs différences, qui crée les plus grands changements et bouleversements. Cette capacité à s’unir pour surmonter des défis communs inspire et fascine les autres. J’ai personnellement ressenti cette force de l’interdépendance dans mes amitiés et relations amoureuses.

De plus, je crois que l’interdépendance et l’individualité se complètent mutuellement. L’interdépendance nous permet de mieux découvrir et affirmer notre individualité, tout comme l’individualité nous fournit les outils nécessaires pour créer des liens solides et en profiter pleinement.

Auteur : Boris, 29 ans, Bruxelles

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Masque de pierre

Alors que tu avais disparuJ’observais les motifs de la pierreUne sensation de déjà-vuLe cœur tranché par le verre Les masques sont tombésEmportant tout sur leur passageL’image que je m’étais...

La peur du rien

J’ai toujours eu peur du rien. Du rien scientifique ou du rien émotionnel. Le fait que rien ne peut exister mais que l’absence absolue puisse être ravivée. Qu’il n’y ait rien du tout car un jour, il...

J’aimerais apprendre apprendre à me contrôler

J’aimerais apprendre à me contrôlerQuand j’ouvre ma bouche, je ne fais que des blessuresJe me noie dans mes personnalitésComme si je n’avais jamais su qui j’étais J’essaie de changer, de...

Passer de la survie au plaisir de vivre

J’aimerais avoir le temps de vivre et non pas être condamnée à survivre. Je ne veux pas me réveiller tous les matins, faire un travail qui, s’il n’avait pas été une question de nécessité, aurait pu...

Pleurer pour rien

« Tu pleures pour rien »Je l’ai si souvent entendueEt aujourd’hui je ne pleure plusDu moins, pas devant quelqu’un Cette phrase est un mauvais sortQu’on lance à ceux qui ressentiraient trop, qui...

Ces projets qui nous sauvent

Beaucoup valent la complexité, le travail acharné, le manque de temps dans l’élaboration de projets. Mes projets, ma bulle d’air. Je m’évade quand j’élabore mes projets, j’ai la tête dans les nuages...

LES PETITS AVIS, EPISODE 73

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Un héros des temps modernes

« Et pourquoi avez-vous un trou de six mois dans votre CV d’ailleurs ? ». A ces mots, j’observe le jeune garçon devant moi s’enfoncer encore un peu plus au fond de sa chaise. « Euh… Eh bien...

Liberté

Je ne crois pas en la fatalité… pourquoi cette croyance ? Le fait de croire est un moteur, un fil d’ariane que l’on peut suivre durant toute sa vie. Ne pas croire en la fatalité, c’est avant tout...

« Le temps fait les choses – ça ira mieux demain »

« Ça ira mieux demain » part d’un principe que le temps a une influence sur les problèmes que l’on peut ressentir et que c’est la chose la plus importante. A la place de se figer dans les causes et...
Souvenir

Souvenir

Il pleuvait des cordes. On mangeait à la cantine. Quand on est sorti, on s’est dit que c’était cool la pluie. On a commencé à chanter « Singin’ in the rain » en dansant n’importe comment. Il y avait du monde, il était peut-être 13h. On s’en foutait, on était juste entre copines et on riait.

T’avais cette capacité-là Marie, à voir les gens pour ce qu’ils étaient, pas de faux-semblant. Tu rayonnais et faisais briller tout autour de toi. Ce souvenir m’est précieux, car maintenant il ne me reste que ça de toi.

Auteure : Jeanne, 24 ans, Liège

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Masque de pierre

Alors que tu avais disparuJ’observais les motifs de la pierreUne sensation de déjà-vuLe cœur tranché par le verre Les masques sont tombésEmportant tout sur leur passageL’image que je m’étais...

La peur du rien

J’ai toujours eu peur du rien. Du rien scientifique ou du rien émotionnel. Le fait que rien ne peut exister mais que l’absence absolue puisse être ravivée. Qu’il n’y ait rien du tout car un jour, il...

J’aimerais apprendre apprendre à me contrôler

J’aimerais apprendre à me contrôlerQuand j’ouvre ma bouche, je ne fais que des blessuresJe me noie dans mes personnalitésComme si je n’avais jamais su qui j’étais J’essaie de changer, de...

Passer de la survie au plaisir de vivre

J’aimerais avoir le temps de vivre et non pas être condamnée à survivre. Je ne veux pas me réveiller tous les matins, faire un travail qui, s’il n’avait pas été une question de nécessité, aurait pu...

Pleurer pour rien

« Tu pleures pour rien »Je l’ai si souvent entendueEt aujourd’hui je ne pleure plusDu moins, pas devant quelqu’un Cette phrase est un mauvais sortQu’on lance à ceux qui ressentiraient trop, qui...

Ces projets qui nous sauvent

Beaucoup valent la complexité, le travail acharné, le manque de temps dans l’élaboration de projets. Mes projets, ma bulle d’air. Je m’évade quand j’élabore mes projets, j’ai la tête dans les nuages...

LES PETITS AVIS, EPISODE 73

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Un héros des temps modernes

« Et pourquoi avez-vous un trou de six mois dans votre CV d’ailleurs ? ». A ces mots, j’observe le jeune garçon devant moi s’enfoncer encore un peu plus au fond de sa chaise. « Euh… Eh bien...

Liberté

Je ne crois pas en la fatalité… pourquoi cette croyance ? Le fait de croire est un moteur, un fil d’ariane que l’on peut suivre durant toute sa vie. Ne pas croire en la fatalité, c’est avant tout...

« Le temps fait les choses – ça ira mieux demain »

« Ça ira mieux demain » part d’un principe que le temps a une influence sur les problèmes que l’on peut ressentir et que c’est la chose la plus importante. A la place de se figer dans les causes et...
L’influence des rencontres

L’influence des rencontres

Les rencontres sont quelque chose que nous faisons chacun depuis notre naissance. Qu’elles soient voulues ou non. Une rencontre c’est le moment où deux ou plusieurs personnes se réunissent ensemble. Quelle que soit la nature de cette rencontre, amicale, amoureuse, professionnelle ou autre, il est certain qu’elle est unique et qu’elle va forcément engendrer des conséquences. Cela peut être des conséquences éphémères ou perpétuelles quant à leur durée ou quant à leurs effets.

Le lieu d’une rencontre peut être de nature virtuelle ou réelle. Je vais ici, plutôt me focaliser sur les rencontres réelles, plus précisément en milieu scolaire.

De la maternelle, en passant par la primaire et la secondaire pour finir au supérieur ; ce sont là les étapes d’un parcours scolaire standard. Durant chacune de ces périodes nous allons être amenés à faire des rencontres. Quelles soient positives ou négatives ces rencontres faites tout au long de notre vie vont, je le crois, changer le cours de notre existence.

Serions-nous les mêmes si nous n’avions pas rencontré cette personne que nous avons rencontré durant ces douces années de maternelles ? Peut-être, oui. Est-ce la même réponse si je remplace maternelle par secondaire ou supérieure ? Pour certains, oui alors que pour d’autres, non. En effet, c’est durant cette période où nous sommes adolescents que nos rencontres sont pour moi les plus importantes. On ne sait pas vraiment qui ont est, on se cherche un peu, à travers notre entourage, à travers les autres. Au malheur de nos parents, c’est peut-être aussi pendant cette période que nous rencontrons ces gens qui vont nous influencer. Ces personnes qui ne nous apporteront pas ce dont nous avons besoin, tout au contraire. Mais malheureusement c’est souvent trop tard quand nous nous en rendons compte.

Toutefois, je pense qu’il y a une dimension volontaire aux conséquences des rencontres que nous faisons. Nous avons le choix d’en tirer les bonnes leçons et je suis persuadée que rien n’arrive par hasard. Où est ce peut être une manière de me rassurer en essayant de relativiser certaines mauvaises rencontres que j’ai pu faire au cours de ma vie ? En tout cas j’essaye de me dire que chaque personne que je rencontre m’apporte quelque chose. Que ce soit d’un point de vue, émotionnelle, intellectuelle, matérielle etc. je pense que c’est une belle manière de penser et de vivre certaines situations, certaines rencontres afin d’évoluer. Car au fond, beaucoup de nos rencontres font de nous ce que nous sommes aujourd’hui.

Auteure : Sephora, 20 ans, Liège

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Retrouvez ce récit et d’autres dans notre dossier thématique

Julie

Julie

Encore ce matin sur mon vélo je pensais à Julie et à la chance que j’ai, moi, de vivre. Entretemps, j’ai eu un petit garçon qui va bientôt avoir deux ans. Entretemps, c’est le temps entre maintenant et son décès qui remonte à 3 ans. Julie, c’est mon amie, Julie elle est morte d’un cancer de l’utérus, emportée en neufs mois par cette maladie affreuse, ignoble, qui ne lui  a rien épargné. Elle a fêté son anniversaire, ses 39 ans, et quatre jours plus tard elle était partie, pfttt, shttt, plus rien.

Et moi je suis là, à continuer, un pas après l’autre, c’est pas tous les jours facile mais j’y suis dans cette vie et j’en profite comme je peux. Souvent je pense à elle, et dans ces moments-là, il y a souvent cet éclair, cette pensée, cette lucidité et je la remercie d’une certaine façon, à ma façon. Ce que je veux dire par là c’est juste l’illustration que ça peut être plus court que ce qu’on ne l’avait imaginé et qu’à bien regarder, il y  a beaucoup de choses dans la vie qui méritent de s’émerveiller, de tenir le coup, de relativiser.

Auteure : Sophie, 40 ans, Bruxelles

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Masque de pierre

Alors que tu avais disparuJ’observais les motifs de la pierreUne sensation de déjà-vuLe cœur tranché par le verre Les masques sont tombésEmportant tout sur leur passageL’image que je m’étais...

La peur du rien

J’ai toujours eu peur du rien. Du rien scientifique ou du rien émotionnel. Le fait que rien ne peut exister mais que l’absence absolue puisse être ravivée. Qu’il n’y ait rien du tout car un jour, il...

J’aimerais apprendre apprendre à me contrôler

J’aimerais apprendre à me contrôlerQuand j’ouvre ma bouche, je ne fais que des blessuresJe me noie dans mes personnalitésComme si je n’avais jamais su qui j’étais J’essaie de changer, de...

Passer de la survie au plaisir de vivre

J’aimerais avoir le temps de vivre et non pas être condamnée à survivre. Je ne veux pas me réveiller tous les matins, faire un travail qui, s’il n’avait pas été une question de nécessité, aurait pu...

Pleurer pour rien

« Tu pleures pour rien »Je l’ai si souvent entendueEt aujourd’hui je ne pleure plusDu moins, pas devant quelqu’un Cette phrase est un mauvais sortQu’on lance à ceux qui ressentiraient trop, qui...

Ces projets qui nous sauvent

Beaucoup valent la complexité, le travail acharné, le manque de temps dans l’élaboration de projets. Mes projets, ma bulle d’air. Je m’évade quand j’élabore mes projets, j’ai la tête dans les nuages...

LES PETITS AVIS, EPISODE 73

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Un héros des temps modernes

« Et pourquoi avez-vous un trou de six mois dans votre CV d’ailleurs ? ». A ces mots, j’observe le jeune garçon devant moi s’enfoncer encore un peu plus au fond de sa chaise. « Euh… Eh bien...

Liberté

Je ne crois pas en la fatalité… pourquoi cette croyance ? Le fait de croire est un moteur, un fil d’ariane que l’on peut suivre durant toute sa vie. Ne pas croire en la fatalité, c’est avant tout...

« Le temps fait les choses – ça ira mieux demain »

« Ça ira mieux demain » part d’un principe que le temps a une influence sur les problèmes que l’on peut ressentir et que c’est la chose la plus importante. A la place de se figer dans les causes et...