Les jeux vidéo apprennent-ils quelque chose ?

Les jeux vidéo apprennent-ils quelque chose ?

Souvent, les adultes voient les jeux vidéo comme quelque chose de nocif, qui rend bête, qui ne sert qu’à ramollir le cerveau, nous faisant aller dans une autre réalité qui n’apporte rien…

Ces paroles-là, je l’ai ai entendues de nombreuse fois tout au long de ma jeunesse qui n’est même pas encore terminée. Les jeux vidéo apportent plus de chose que nos parents en pensent (évidemment les exceptions existent). Les jeux vidéo servent à apprendre comment les choses fonctionnent réellement, servent à apprendre l’histoire à travers des campagnes de jeux à travers différentes époques, adopter des stratégies que ce soit préparer ou en créer dans le feu de l’action. Tout ça permet aux jeux vidéo de faire aussi bien qu’un film de parler de chose à travers un écran. De nous apprendre des choses tel un documentaire.

On peut prendre exemple sur beaucoup de jeux.

Des types de jeux

Jeux de sport : Permet de découvrir de nouveaux sports et leur fonctionnement.

Jeux de voiture : Permet de découvrir ce qui se cache derrière les caméras, autour d’un circuit, ce qui se passe vraiment et comment piloter ces engins.

Jeux de stratégie : Mettre en place différentes stratégies en tenant compte de tous les facteurs.

Des jeux en eux-mêmes

La firme Assassin’s Creed : Découvrir l’évolution des assassins à travers toutes les époques humaines (Origin/Égypte antique, Odyssey/Grèce Antique, Vahlalla/Monde viking, Unity/Révolution française, etc.).

League of Legends : Stratégie et utilisation de héros pour dominer l’ennemi, faire preuve de team play et d’entraide pour aller vers la victoire.

Red Dead Rédemption 2 : Découvrir le Far West en 1890, devenir des hors-la-loi dans ce monde désertique impitoyable qu’est l’Amérique. Tout le côté historique de savoir comment était la vie là-bas, etc.

Detroit Become Human : Découvrir que chaque choix mène à quelque chose que ce soit bon ou mauvais, tous nos choix ont des conséquences pour plus tard.

Fortnite : Découvrir la survie seul ou en équipe face à une centaine de joueurs. Coordination et stratégie sont de maître dans ce jeux iconique de notre génération.

Ghost of Tsushima : Parle des samouraïs, de leur code d’honneur, de leur style de combat, histoire et leur déclin.

God of War : Mythologie Nordique est à l’honneur dans ce jeu qui nous fait découvrir l’histoire de cette mythologie…

Si je devais vous citer ce que chaque jeu peut vous apprendre, j’en aurais pour des heures. Les jeux apportent plus que l’on en pense. Même moi je ne n’ai pas encore tout appris dans les jeux vidéo mais beaucoup de mes connaissances viennent de là. Ça ne m’aide pas au quotidien mais avoir une culture générale développée grâce aux jeux qui nous procurent, soit un plaisir fou à jouer à ces jeux ou à souffrir pour obtenir ces récompenses durement gagnées après de longues parties durement gagnées. Cela fait partie des accomplissements personnels de terminer une mission, jeux, quête, partie très difficile, etc.

Les jeux apportent beaucoup pour tout le monde. Plus qu’on ne le pense…

A écouter aussi en podcast ici

Auteur : Victor, 14 ans, Wavre

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Dans un monde idéal, je serais épanouie

« Dans un monde idéal, dans cinq ans, je serais épanouie ». Pourquoi ? Je pense que les gens de mon âge pourraient potentiellement se reconnaitre dans ce que j’ai écrit. Nous passons tous par...

Justice d’exil

J'ai quitté mon pays, le Nigeria, en mai 2023. Je vivais avec ma jeune sœur et ma mère, charmante comme aucune autre au monde. Mais un jour, quelque chose s’est produit. Je revenais de l’école avec...

L’actu GTA

Dans une ville américaine appelée Los Santos, le crime est quelque chose de très répandu. Tout au long de l’histoire du jeu GTA, on suit les trois protagonistes : Trevor, Franklin et Michael, des...

Toutes les vies ne se valent-elles pas ?

La migration c’est du mouvement…Depuis hier, depuis toujours.À qui appartient cette terre ?À qui le pouvoir de décider qui entre, qui s’en va ?Ce n’est pas à moi… c’est à toi ?Il y a quelques...

LES PETITS AVIS, EPISODE 65

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

« We are the World » : le phénomène intemporel

La chanson « We are the World » a été écrite par Lionel Richie et Michael Jackson en 1985. Elle a été interprétée par les chanteurs et chanteuses les plus connus à l’époque, aujourd’hui, considérés...

Matez La Haine

La Haine, film sorti en 1995 par Mathieu Kassovitz, est aujourd’hui considéré comme un grand classique du cinéma français. Aujourd’hui encore, avec la tension qui règne en Belgique et en France, les...

Scripta Manent

Février 2022. Je me promène dans les rues d’Ixelles. Les bâtiments envahissent ma vue et le ciel est grisâtre. Je me demandais à quoi allait ressembler l’endroit où j’allais mettre les pieds. Ce...

Peur !

Bonjour, je m’appelle Lola, j’ai 18 ans et j’ai peur, je suis même effrayée de vivre et de voir grandir mes enfants dans un monde où les femmes n’ont pas les mêmes droits, sans égalité ni remise en...

LES PETITS AVIS, EPISODE 64

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...
Comment le sport a changé ma vie

Comment le sport a changé ma vie

J’ai commencé le sport très tôt en faisant du basket au BC Erpent quand j’avais 2 ans, jusqu’à mes 4 ans. Puis, j’ai fait de l’équitation aux Ecuries de la Picaute jusqu’à mes 5 ans. Ensuite, j’ai fait du foot de mes 6 à 8 ans, au R.J. Aische. Après, je n’ai rien fait jusqu’à mes 10 ans, où j’ai été dans un club de VTT, le Fernelmountainbike, pendant 3 ans. Et l’année prochaine, je vais aller dans un club de cyclisme.

Le basket m’a appris à m’entrainer dur pour réussir ou pour gagner. L’équitation m’a appris le respect de mon matériel et à bien l’entretenir. Le foot m’a appris que le travail paye et que sans travail, on dégringole au classement. Le VTT m’a appris qu’un sport peut être à la fois amusant et éprouvant. Le cyclisme m’apprend à toujours resté concentré et que la moindre erreur peut être fatale.

Je recommande vraiment de faire du sport car ça nous apprend à commettre moins d’erreur.

A écouter aussi en podcast ici

Auteur : Zac, 14 ans, Wavre

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Dans un monde idéal, je serais épanouie

« Dans un monde idéal, dans cinq ans, je serais épanouie ». Pourquoi ? Je pense que les gens de mon âge pourraient potentiellement se reconnaitre dans ce que j’ai écrit. Nous passons tous par...

Justice d’exil

J'ai quitté mon pays, le Nigeria, en mai 2023. Je vivais avec ma jeune sœur et ma mère, charmante comme aucune autre au monde. Mais un jour, quelque chose s’est produit. Je revenais de l’école avec...

L’actu GTA

Dans une ville américaine appelée Los Santos, le crime est quelque chose de très répandu. Tout au long de l’histoire du jeu GTA, on suit les trois protagonistes : Trevor, Franklin et Michael, des...

Toutes les vies ne se valent-elles pas ?

La migration c’est du mouvement…Depuis hier, depuis toujours.À qui appartient cette terre ?À qui le pouvoir de décider qui entre, qui s’en va ?Ce n’est pas à moi… c’est à toi ?Il y a quelques...

LES PETITS AVIS, EPISODE 65

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

« We are the World » : le phénomène intemporel

La chanson « We are the World » a été écrite par Lionel Richie et Michael Jackson en 1985. Elle a été interprétée par les chanteurs et chanteuses les plus connus à l’époque, aujourd’hui, considérés...

Matez La Haine

La Haine, film sorti en 1995 par Mathieu Kassovitz, est aujourd’hui considéré comme un grand classique du cinéma français. Aujourd’hui encore, avec la tension qui règne en Belgique et en France, les...

Scripta Manent

Février 2022. Je me promène dans les rues d’Ixelles. Les bâtiments envahissent ma vue et le ciel est grisâtre. Je me demandais à quoi allait ressembler l’endroit où j’allais mettre les pieds. Ce...

Peur !

Bonjour, je m’appelle Lola, j’ai 18 ans et j’ai peur, je suis même effrayée de vivre et de voir grandir mes enfants dans un monde où les femmes n’ont pas les mêmes droits, sans égalité ni remise en...

LES PETITS AVIS, EPISODE 64

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...
Lecture, bienfaits et jeunesse

Lecture, bienfaits et jeunesse

Je suis arrivée en Belgique à l’âge de 7 ans. Je ne parlais ni français ni ne savais l’écrire. Heureusement, l’école a mis des choses en place pour moi et j’ai très vite rattrapé mes lacunes.

Par la suite, malgré une progression, il restait et restera toujours des lacunes présentes. J’ai découvert les livres et leur pouvoir magique de voyager en restant chez soi. Ils m’ont beaucoup aidé à progresser aussi bien personnellement, comme dans mes études. Un livre permet de se libérer et surtout de ne plus poser la question pour savoir à quelle catégorie sociale appartient le lecteur.

Mon message aux jeunes est « Lisez, vous n’en tirerez que des bienfaits ».

Auteure : Hajar, 29 ans, Liège

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Dans un monde idéal, je serais épanouie

« Dans un monde idéal, dans cinq ans, je serais épanouie ». Pourquoi ? Je pense que les gens de mon âge pourraient potentiellement se reconnaitre dans ce que j’ai écrit. Nous passons tous par...

Justice d’exil

J'ai quitté mon pays, le Nigeria, en mai 2023. Je vivais avec ma jeune sœur et ma mère, charmante comme aucune autre au monde. Mais un jour, quelque chose s’est produit. Je revenais de l’école avec...

L’actu GTA

Dans une ville américaine appelée Los Santos, le crime est quelque chose de très répandu. Tout au long de l’histoire du jeu GTA, on suit les trois protagonistes : Trevor, Franklin et Michael, des...

Toutes les vies ne se valent-elles pas ?

La migration c’est du mouvement…Depuis hier, depuis toujours.À qui appartient cette terre ?À qui le pouvoir de décider qui entre, qui s’en va ?Ce n’est pas à moi… c’est à toi ?Il y a quelques...

LES PETITS AVIS, EPISODE 65

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

« We are the World » : le phénomène intemporel

La chanson « We are the World » a été écrite par Lionel Richie et Michael Jackson en 1985. Elle a été interprétée par les chanteurs et chanteuses les plus connus à l’époque, aujourd’hui, considérés...

Matez La Haine

La Haine, film sorti en 1995 par Mathieu Kassovitz, est aujourd’hui considéré comme un grand classique du cinéma français. Aujourd’hui encore, avec la tension qui règne en Belgique et en France, les...

Scripta Manent

Février 2022. Je me promène dans les rues d’Ixelles. Les bâtiments envahissent ma vue et le ciel est grisâtre. Je me demandais à quoi allait ressembler l’endroit où j’allais mettre les pieds. Ce...

Peur !

Bonjour, je m’appelle Lola, j’ai 18 ans et j’ai peur, je suis même effrayée de vivre et de voir grandir mes enfants dans un monde où les femmes n’ont pas les mêmes droits, sans égalité ni remise en...

LES PETITS AVIS, EPISODE 64

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...
Ce que les scouts m’ont appris !

Ce que les scouts m’ont appris !

”R.”, alias Mustang, a le scoutisme dans le sang ! Cela fait une dizaine d’années que ses weekends sont peuplés de rencontres, de nature, d’amitiés. Depuis tout petit, il est dans le mouvement scout (1) et plus les années passent, plus son implication est grande !

Depuis mes six ans

Je suis un scout de la 3 ème unité de Mouscron . Depuis mes 6 ans, je suis aux scouts. Je vais vous raconter ce que les scouts m’ont appris : des choses que je n’aurais jamais pu apprendre autre part ou par moi-même. On ne nous a pas appris à faire des maths, des sciences ou une autre matière que l’on apprend à l’école. C’est une tout autre forme d’apprentissage ! On nous apprend à forger notre personnalité, ce que j’appelle le “moi intérieur”. Depuis que je suis aux scouts, je n’ai fait qu’apprendre de nouvelles choses sur la vie en général et sur moi aussi.

Apprendre

J’ai appris à faire des brelages et des nœuds (2), à allumer un feu, à coudre et bien plus. Bien sûr, ça ne me servira pas tous les jours de ma vie, mais ça m’a montré que je savais faire de belles choses avec mes mains. Je me souviendrai toujours de mon premier brelage qui était un bricolage. J’en étais vraiment fier. Même s’il était loin d’être parfait, ça m’a motivé et maintenant, je fais des brelages qui supportent toute une structure où huit personnes peuvent dormir ! Il y a aussi eu mon premier feu où j’ai eu du mal à l’allumer, mais j’ai persévéré jusqu’à réussir à allumer des feux de camp de plusieurs mètres de haut. Cela ne sert à rien dans la vie actuelle où on a des chauffages pour nous réchauffer et des cuisinières pour cuisiner, mais ça m’a montré qu’au début de chaque chose, nous sommes des débutants et que si on a envie de s’améliorer, il faut continuer et être fier de soi pour chaque petite avancée.

Se découvrir

Ensuite on m’a montré mon « moi intérieur ». Depuis tout petit, je suis assez timide et les scouts m’ont fait faire des progrès. Maintenant, je suis capable d’aller parler à des inconnus dans la rue pour leur demander des indications. Par exemple, si lors d’un hike (c’est une randonnée se déroulant lors du camp éclaireur), je n’ai plus d’eau, avant je n’aurais jamais osé aller demander de l’eau en faisant du porte-à-porte, maintenant je n’ai plus du tout peur. Les scouts m’ont aussi confirmé qu’il fallait vivre sa vie à fond, ne pas rester sur une défaite et ne jamais regretter ce qu’on a fait. J’ai participé à des évènements comme le BE.scout (3) ou encore les 24 heures vélo du Bois de la Cambre (4) qui m’ont fait remarquer qu’au plus je fais de choses, au plus j’aurai de souvenirs, au plus j’aurai une vie pleine d’expériences. Aux 24 heures vélo du Bois de la Cambre, je n’ai pas voulu dormir ou rester assis à rien faire. Je voulais rester actif parce qu’on était entourés de centaines de scouts. C’était une chance de faire de nouvelles connaissances. Les chefs nous ont motivés à donner le meilleur de nous-mêmes au vélo et aussi de profiter de tout ce que proposait l’évènement ce weekend-là.

Les badges

Aux éclaireurs et aux pionniers, j’ai appris à mettre en place des projets, mais aussi à les tenir et à tout faire pour qu’ils se concrétisent ! Lors de ma deuxième année aux éclaireurs, j’ai dû mettre en place des animations pour remporter des badges. Les badges, ce sont des manières de se perfectionner dans un domaine comme le badge pilote pour apprendre l’orientation, l’intendant pour réaliser un plat… Mon premier badge était le badge campeur où j’ai appris énormément de choses que j’ignorais comme la manière de tenir des outils, monter une tente… J’ai aussi construit, dans la forêt et avec trois amis, un lit de quatre mètres sur deux. On y a “dormi” et je me rappelle que cette nuit-là, on était tous les quatre extrêmement fiers de nous : on avait réussi quelque chose ensemble, sans l’aide de personne. On n’a pas beaucoup dormi cette nuit-là : nous n’avons pas su arrêter de rigoler.

La totémisation (5)

Lors de ma totémisation, j’ai aussi appris que j’étais capable de plus de choses que je ne le pensais au niveau physique, mais aussi mentalement. J’ai appris à ne pas lâcher, mais également que je devais toujours apprendre à me faire mon propre avis sur quelque chose, et à ne pas croire tout ce que l’on me dit. Lors de cette journée, on nous avait donné de faux totems et le mien, c’était fleur. Les chefs nous ont dit que la moitié d’entre nous avait le bon totem. On avait tous très peur d’avoir un totem qui ne nous allait pas. Heureusement, ce n’était pas vrai et aujourd’hui, on m’appelle Mustang.

Scoutisme et Covid

En cette période de Covid-19, nous ne pouvons malheureusement pas nous voir, mais ça ne nous empêche pas de faire des réunions via d’autres moyens comme par face-cam. Nous apprenons peut-être moins, mais ça reste un de nos objectifs. On se demande, par exemple, comment on pourrait faire des défis pour apprendre aux plus jeunes à faire des nœuds ou on leur propose de passer un badge.

Transmettre

Aux scouts, on ne fait pas qu’apprendre des choses, on en apprend aussi aux autres et des autres. Chacun a eu des expériences que d’autres n’ont pas forcément vécues. Par exemple, quand je suis arrivé aux éclaireurs, les chefs de patrouilles m’ont beaucoup appris. L’année passée, c’était à mon tour d’apprendre aux premières années à couper des buches, à s’orienter grâce à une boussole et j’espère que, quand ils en seront à leur 4ème année chez les scouts, ils feront de même. C’est un peu comme le patrimoine familial de la grande famille scoute et je trouve dommage que certains disent que le scoutisme est une secte alors que je le vois plus comme une école de la vie.

La vie autrement

En conclusion, le scoutisme a été pour moi, et sera encore longtemps, une source de savoirs incomparables à d’autres. On nous montre la vie sous un nouvel angle. Les scouts nous apprennent aussi à être autonomes. Les scouts ont réussi à aborder une autre manière d’apprendre, qui n’a rien à voir avec l’école. Si un jour j’ai des enfants, je les inscrirai dès les baladins aux scouts pour qu’ils apprennent à avoir une vie remplie de joies et d’amis, mais aussi à réussir à transformer les mauvais côtés de la vie en bons souvenirs pour avancer, car comme disait Martin Luther King (6) « l’obscurité ne peut chasser l’obscurité, seule la lumière peut le faire ».

Notes de la rédaction

(1) Dans le mouvement scout, mais cela change parfois un peu, il y a un nom par tranche d’âge. Entre 6 et 8 ans, on est aux Baladins, de 8 à 12, ce sont les louveteaux pour les garçons et les lutins pour les filles, de 12 à 16, ce sont les scout·e·s, les éclaireurs ou encore les guides, de 16 à 18, ce sont les pionniers. À chaque âge, mais cela change parfois aussi selon le groupement dans lequel on se trouve, il y a des objectifs.

(2) Sans clou, sans visse, les brelages et noeuds permettent, quand ils sont bien faits, de fixer des morceaux de bois, des troncs et de réaliser des constructions absolument incroyables ! Le tout est toujours démontable et réutilisable !

(3) BE.scout est LE très grand rassemblement qui, en 2018, a réuni des milliers de baladins, louveteaux, scouts, éclaireurs, pionniers… à Louvain-La-Neuve.

(4) Depuis 1985 sont organisées les les 24 heures vélo du Bois de la Cambre. Chaque année, autour d’une thématique, elles rassemblent des milliers de scouts venus de toute la Belgique.

(5) Souvent, lors de son premier camp, le scout reçoit un totem c’est-à-dire le nom d’un animal reflétant parfois le physique, parfois le caractère d’une personne.

(6) Martin Luther King, (USA, 1928 – 1969) était un pasteur américain qui voulait, par la non-violence, faire changer la situation des Noir·e·s aux USA. Il réclamait l’égalité de tous, que chacune, que chacun puisse avoir les mêmes droits, les mêmes devoirs et les mêmes libertés. Prix Nobel de la paix en 1964, il a été assassiné. Aujourd’hui, son message demeure et inspire toujours.

Auteur : R. alias Mustang, 16 ans, Mouscron

Cet article a été produit lors d’un atelier Scan-R à distance

Et d’autres décryptages

Fleurir l’humanité

Le plus révoltant dans ce monde, c’est toutes les fois où l’on ne donne pas à l’autre ce qu’on aimerait recevoir, où l’on fait subir ce qu’on ne voudrait jamais vivre. Cette attitude a un nom. Plus...

Soufi mon Amour

Nous sommes au début des vacances et dans quelques jours, nous partons au Maroc.Pour m'accompagner durant ce périple, j'ai décidé d'acheter un livre dont une amie m'a parlé : " Soufi mon Amour "...

La descente en enfer

            Lorsque mes parents partent, il y a toujours une certaine excitation. Je fais les courses avec mon papa, pour tenir une semaine sans manquer de rien. J'aide à charger la voiture pour que...

Ne pas se faire du mal

J'ai envie de faire passer un message. Faites bien attention à vous. Ne vous faites pas du mal, cela ne va servir à rien, je vous le promets. Rien ne change, ça va juste vous faire du mal, et faire...

Coeur sombre

Coeur sombre, sombre de conneries, conneries de jeunesse, jeunesse de délinquant,  délinquance de plusieurs années, plusieurs années noires, noires de fréquentation, fréquentation de cité, cité en...

Liberté et solitude

Je vais vous parler de mon histoire par rapport à la solitude. Je suis une personne très timide. Je ne fais pas facilement confiance. J'ai toujours eu peur du regard des autres, des critiques,...

L’abus sexuel

J'ai décidé de parler de l'abus sexuel car j'espère que cela pourra aider des gens ayant vécu une situation similaire que moi... J'ai subi des attouchements vers l'âge de 7 ou 8 ans, je ne sais plus...

L’adolescence

Il y a cinq ans, je changeais d’école pour la première fois. J’entrais en cinquième primaire. C’était donc une petite école. Je me suis directement intégré. Après un mois plus ou moins, je me suis...

Á toi, qui lis ceci.

A toi qui lis ceci, Qui cache derrière son sourire ses soucis, Qui aire rire de tout et de rien, Qui n'expose jamais son chagrin. Qui souhaite tellement faire le bien autour de toi, Qui finit par...

Le regard des autres

J'ai toujours eu peur de l'avis des autres. Depuis toute petite, je suis conditionnée à leur plaire. Je suis une femme. La société nous contraint de respecter certains codes, styles vestimentaires,...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R

Se donner toutes les chances

Se donner toutes les chances

Le parcours de Karla n’est pas un parcours tout à fait classique… Elle n’est pas née en Belgique, n’a pas forcément les mêmes repères que tout le monde mais cela ne l’empêche pas d’aller de l’avant !

Pourquoi ?

Pourquoi suis-je là ? Pourquoi suis-je différente ? Pourquoi je fais ça ? Comment suis-je arrivée ici ? Voici quelques-unes des questions qui me traversent l’esprit. Ce sont des questions que nous nous posons tous lorsqu’on arrive dans un nouvel endroit. Enfin, du moins, c’est ce qui s’est passé pour moi. Je m’appelle Karla, j’ai 17 ans et je proviens du Salvador (1). Je suis encore jeune mais j’apprends à découvrir un nouveau et beau pays : la Belgique. Même si, au début, je me suis sentie très différente non seulement parce que j’étais dans un nouveau pays complètement différent du mien mais surtout parce que la langue est différente, les coutumes et la culture aussi.

Profiter des différences

Mais ces différences qui étaient étranges pour moi au départ, me sont apparues petit à petit plus familières. Avec le temps, j’ai pu intégrer une école de stylisme et de mode, rejoindre une équipe de football ainsi qu’un groupe de bénévoles : Les compagnons bâtisseurs (2). J’ai réussi à m’intégrer, à oublier les différences. Nous sommes finalement tou·te·s les mêmes, peu importe notre origine, ici j’ai le sentiment que nous sommes tou·e·s les bienvenu·e·s.

Transmettre

Les rêves que je souhaite réaliser dans cette aventure, parce que pour moi, toutes les phases de la vie sont des aventures, c’est être graphiste, travailler, acheter ma propre maison et transmettre les mêmes valeurs que j’ai apprises au cours de ma vie telle que tomber et se relever ou encore toujours essayer même si on n’y arrive pas du premier coup. Enfin, c’est aussi très important de ne pas laisser passer les opportunités. Si vous ne risquez pas le risque de vous lancer dans une activité, vous ne gagnez jamais. C’est la vie, apprenez à la vivre.

(1) Le Salvador est un pays d’Amérique Centrale. Hispanophone, il est plus petit et moins peuplé que la Belgique. (2) Les Compagnons Batisseurs est une organisation de jeunesse. Cette association à pour but de contribuer au développement par les jeunes de leur responsabilité et aptitudes personnelles en vue de les aider à devenir des citoyen·ne·s responsables, critiques, solidaires…

Auteure : Karla, 17 ans, Liège

Cet article a été écrit lors d’un atelier Scan-R

Et d’autres décryptages

Fleurir l’humanité

Le plus révoltant dans ce monde, c’est toutes les fois où l’on ne donne pas à l’autre ce qu’on aimerait recevoir, où l’on fait subir ce qu’on ne voudrait jamais vivre. Cette attitude a un nom. Plus...

Soufi mon Amour

Nous sommes au début des vacances et dans quelques jours, nous partons au Maroc.Pour m'accompagner durant ce périple, j'ai décidé d'acheter un livre dont une amie m'a parlé : " Soufi mon Amour "...

La descente en enfer

            Lorsque mes parents partent, il y a toujours une certaine excitation. Je fais les courses avec mon papa, pour tenir une semaine sans manquer de rien. J'aide à charger la voiture pour que...

Ne pas se faire du mal

J'ai envie de faire passer un message. Faites bien attention à vous. Ne vous faites pas du mal, cela ne va servir à rien, je vous le promets. Rien ne change, ça va juste vous faire du mal, et faire...

Coeur sombre

Coeur sombre, sombre de conneries, conneries de jeunesse, jeunesse de délinquant,  délinquance de plusieurs années, plusieurs années noires, noires de fréquentation, fréquentation de cité, cité en...

Liberté et solitude

Je vais vous parler de mon histoire par rapport à la solitude. Je suis une personne très timide. Je ne fais pas facilement confiance. J'ai toujours eu peur du regard des autres, des critiques,...

L’abus sexuel

J'ai décidé de parler de l'abus sexuel car j'espère que cela pourra aider des gens ayant vécu une situation similaire que moi... J'ai subi des attouchements vers l'âge de 7 ou 8 ans, je ne sais plus...

L’adolescence

Il y a cinq ans, je changeais d’école pour la première fois. J’entrais en cinquième primaire. C’était donc une petite école. Je me suis directement intégré. Après un mois plus ou moins, je me suis...

Á toi, qui lis ceci.

A toi qui lis ceci, Qui cache derrière son sourire ses soucis, Qui aire rire de tout et de rien, Qui n'expose jamais son chagrin. Qui souhaite tellement faire le bien autour de toi, Qui finit par...

Le regard des autres

J'ai toujours eu peur de l'avis des autres. Depuis toute petite, je suis conditionnée à leur plaire. Je suis une femme. La société nous contraint de respecter certains codes, styles vestimentaires,...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R