Coeur sensible sous carrure de bonhomme

Coeur sensible sous carrure de bonhomme

J’ai beaucoup été harcelée pendant mes secondaires et primaires ; je n’ai jamais réellement eu la force de faire confiance aux gens.
Où que j’aille, il y a toujours un moment où ça ne va plus et ça m’a directement mis en insécurité gigantesque depuis toute petite.
Ok, il est vrai que derrière ma carrure de bonhomme invincible se cache un petit cœur sensible et doux, capable d’aimer certaines personnes, même Kot Kot.
Ce petit cœur a beaucoup souffert et donc n’est plus capable de montrer tout ça.

Auteure : Kushi, 14 ans, Bruxelles

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Si je pouvais exaucer un vœu, j’unirais le monde en un seul pays

C’est vrai quoi ! Plus de guerre, plus de conflit et une coopération sans limite et sans haine. Utopie pour certains, fantasme anarchiste pour d’autres et rêve pour moi. Mettre fin à ces inégalités...

Music

La musique, la musique est quelque chose de petit mais d’énorme en même temps. Pour certaines personnes, il s’agit juste de pousser sur play mais pour MOI c’est tellement plus, c’est le moment où je...

Coeur sensible sous carrure de bonhomme

J’ai beaucoup été harcelée pendant mes secondaires et primaires ; je n’ai jamais réellement eu la force de faire confiance aux gens.Où que j’aille, il y a toujours un moment où ça ne va plus et ça...

Pour eux

Le plus injuste dans ce monde, ce sont les gens qui n’arrivent pas à vivre dignement pour X raisons car le fait de devoir dépendre des autres les rend un peu comme des gens assistés. Et par après,...

Le mâle être

Une douleur qui ne disparaitra jamais, car je ne suis pas né comme je l’aimerais. Mon corps me dégoute et le vide se rajoute. Les bandages me serrent mon mâle être s’en sert.Auteure : Nikita, 15...

Leur regard

J’ai toujours eu peur du regard des autres, quand on te juge du regard sans même te connaître. Souvent, ce genre de comportement peut vraiment te toucher et t’empêcher d’être toi-même.Pour moi, être...

Le sport, une manière formidable de rester heureux !

Ce que le sport m’apporte ? Pour ma part, j’ai commencé avec la natation mais pendant quelques années c’était pas du tout mon activité préférée mais j’ai pris sur moi en me disant que j’allais nager...

Lecture, bienfaits et jeunesse

Je suis arrivée en Belgique à l’âge de 7 ans. Je ne parlais ni français ni ne savais l'écrire. Heureusement, l’école a mis des choses en place pour moi et j’ai très vite rattrapé mes lacunes. Par la...

Manger, c’est le meilleur moment de la journée

Manger, c’est quelque chose de gras, de salé et de sucré mais surtout quelque chose de fantastique. Quand tu commences, tu ne sais pas t’arrêter. Ce qui est bien, c’est qu’après tu prends du poids...

Rencontre avec l’alien

Cher alien, que comptes-tu trouver en Belgique ? La liberté ? De nouveaux territoires à conquérir ? Un semblant de paix éternelle ? Ici, les humains suivent leur quête du bonheur. Certains...
Ce que j’estime tabou

Ce que j’estime tabou

Ce que j’estime tabou et ce dont j’ai vraiment du mal à parler, même avec mes amis les plus proches, est un harcèlement que j’ai subi.

L’une des raisons qui m’empêchait d’en parler à mes amis était le fait qu’ils étaient directement concernés mais ne s’en rendaient pas compte et ne s’en rendent toujours pas compte. Je leur reproche de ne pas avoir entendu mes plaintes et mes pleurs. Je leur reproche de ne pas avoir remarqué que quelque chose n’allait pas bien au sein de notre groupe d’amis. Je leur reproche d’avoir également été présents et gentils, m’empêchant de les détester et de les quitter.

J’ai mis une année entière à moi-même réaliser qu’ils me détruisaient de l’intérieur en jouant aux fléchettes sur mon cœur.

Cette année ça a changé, j’ai parlé et on m’a écouté, j’espère qu’à présent les choses vont s’améliorer.

Auteure : Lisa, 15 ans, Bruxelles

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Si je pouvais exaucer un vœu, j’unirais le monde en un seul pays

C’est vrai quoi ! Plus de guerre, plus de conflit et une coopération sans limite et sans haine. Utopie pour certains, fantasme anarchiste pour d’autres et rêve pour moi. Mettre fin à ces inégalités...

Music

La musique, la musique est quelque chose de petit mais d’énorme en même temps. Pour certaines personnes, il s’agit juste de pousser sur play mais pour MOI c’est tellement plus, c’est le moment où je...

Coeur sensible sous carrure de bonhomme

J’ai beaucoup été harcelée pendant mes secondaires et primaires ; je n’ai jamais réellement eu la force de faire confiance aux gens.Où que j’aille, il y a toujours un moment où ça ne va plus et ça...

Pour eux

Le plus injuste dans ce monde, ce sont les gens qui n’arrivent pas à vivre dignement pour X raisons car le fait de devoir dépendre des autres les rend un peu comme des gens assistés. Et par après,...

Le mâle être

Une douleur qui ne disparaitra jamais, car je ne suis pas né comme je l’aimerais. Mon corps me dégoute et le vide se rajoute. Les bandages me serrent mon mâle être s’en sert.Auteure : Nikita, 15...

Leur regard

J’ai toujours eu peur du regard des autres, quand on te juge du regard sans même te connaître. Souvent, ce genre de comportement peut vraiment te toucher et t’empêcher d’être toi-même.Pour moi, être...

Le sport, une manière formidable de rester heureux !

Ce que le sport m’apporte ? Pour ma part, j’ai commencé avec la natation mais pendant quelques années c’était pas du tout mon activité préférée mais j’ai pris sur moi en me disant que j’allais nager...

Lecture, bienfaits et jeunesse

Je suis arrivée en Belgique à l’âge de 7 ans. Je ne parlais ni français ni ne savais l'écrire. Heureusement, l’école a mis des choses en place pour moi et j’ai très vite rattrapé mes lacunes. Par la...

Manger, c’est le meilleur moment de la journée

Manger, c’est quelque chose de gras, de salé et de sucré mais surtout quelque chose de fantastique. Quand tu commences, tu ne sais pas t’arrêter. Ce qui est bien, c’est qu’après tu prends du poids...

Rencontre avec l’alien

Cher alien, que comptes-tu trouver en Belgique ? La liberté ? De nouveaux territoires à conquérir ? Un semblant de paix éternelle ? Ici, les humains suivent leur quête du bonheur. Certains...
J’ai toujours eu peur de la mort

J’ai toujours eu peur de la mort

Quand ma maman a commencé à vivre avec sa compagne, Isabelle, la famille d’Isabelle a refusé de la voir. Ses parents l’ont déshéritée, ils mettaient des lettres sur la voiture de ma maman où ils menaçaient notre famille.

Ma maman a eu beaucoup de mal, la police disait qu’on avait aucune preuve que c’était eux, et comme son père, ma mère est tombée dans l’alcool. Je me suis toujours demandé s’il n’y avait pas un caractère héréditaire aux addictions. Bref, pendant plusieurs mois ma mère a bu, beaucoup, beaucoup trop même et un jour elle a fait un coma éthylique.

Pour moi la mort signifiait et signifie encore la fin de tout. De sa présence, de son amour, de ses attentions, de son odeur, … même si l’alcool brouillait un peu tout ça. J’aime ma maman et je n’ai jamais au aussi peur de toute ma vie. A 10 ans personne ne devrait être dans un couloir d’hôpital, à tenter de comprendre ce qu’un médecin explique avec ses mots compliqués.

A la sortie de l’hôpital j’ai vu ma maman se battre pour sortir des difficultés comme je n’ai jamais vu quelqu’un se battre mais le souvenir amer des couloirs d’hôpitaux, des visages tristes croisés dans ces couloirs, des pleurs, des médecins, l’odeur, le bruit des machines, … a gravé au fond de moi que la vie ne tient qu’à un fil.

Auteur : Anonyme, Verviers

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Si je pouvais exaucer un vœu, j’unirais le monde en un seul pays

C’est vrai quoi ! Plus de guerre, plus de conflit et une coopération sans limite et sans haine. Utopie pour certains, fantasme anarchiste pour d’autres et rêve pour moi. Mettre fin à ces inégalités...

Music

La musique, la musique est quelque chose de petit mais d’énorme en même temps. Pour certaines personnes, il s’agit juste de pousser sur play mais pour MOI c’est tellement plus, c’est le moment où je...

Coeur sensible sous carrure de bonhomme

J’ai beaucoup été harcelée pendant mes secondaires et primaires ; je n’ai jamais réellement eu la force de faire confiance aux gens.Où que j’aille, il y a toujours un moment où ça ne va plus et ça...

Pour eux

Le plus injuste dans ce monde, ce sont les gens qui n’arrivent pas à vivre dignement pour X raisons car le fait de devoir dépendre des autres les rend un peu comme des gens assistés. Et par après,...

Le mâle être

Une douleur qui ne disparaitra jamais, car je ne suis pas né comme je l’aimerais. Mon corps me dégoute et le vide se rajoute. Les bandages me serrent mon mâle être s’en sert.Auteure : Nikita, 15...

Leur regard

J’ai toujours eu peur du regard des autres, quand on te juge du regard sans même te connaître. Souvent, ce genre de comportement peut vraiment te toucher et t’empêcher d’être toi-même.Pour moi, être...

Le sport, une manière formidable de rester heureux !

Ce que le sport m’apporte ? Pour ma part, j’ai commencé avec la natation mais pendant quelques années c’était pas du tout mon activité préférée mais j’ai pris sur moi en me disant que j’allais nager...

Lecture, bienfaits et jeunesse

Je suis arrivée en Belgique à l’âge de 7 ans. Je ne parlais ni français ni ne savais l'écrire. Heureusement, l’école a mis des choses en place pour moi et j’ai très vite rattrapé mes lacunes. Par la...

Manger, c’est le meilleur moment de la journée

Manger, c’est quelque chose de gras, de salé et de sucré mais surtout quelque chose de fantastique. Quand tu commences, tu ne sais pas t’arrêter. Ce qui est bien, c’est qu’après tu prends du poids...

Rencontre avec l’alien

Cher alien, que comptes-tu trouver en Belgique ? La liberté ? De nouveaux territoires à conquérir ? Un semblant de paix éternelle ? Ici, les humains suivent leur quête du bonheur. Certains...
Etre en centre n’est pas un défaut!

Etre en centre n’est pas un défaut!

Loucas, Marie et Océane vivent à SOS Village d’Enfants, qui offre un nouveau foyer aux enfants n’ayant pas toujours la chance de grandir dans un environnement familial sain. Voici leurs témoignages.

Loucas, 14 ans

Être en centre n’est pas un défaut !

Beaucoup de gens pensent que quand on est dans un centre, on est con ou que c’est parce qu’on fait beaucoup de conneries. Mais souvent, lorsqu’on est dans un centre, c’est à cause des parents ou des personnes qui nous entourent. Par exemple, moi, mes parents ont eu plusieurs problèmes avec leurs parents, comme deux faillites survenues d’un seul coup, des licenciements, etc. Mais bon, le principal, c’est d’avoir des liens avec des personnes que l’on aime.

La vie dans un centre, c’est d’être avec des éducs qui amènent de la bonne humeur, tout au long de la journée. Quel est l’inconvénient ? Notre famille nous manque souvent et on a envie de la revoir.

Marie, 16 ans

Il était une fois, une belle brune prénommée Anaïs. Elle est arrivée au Village d’Enfants, il y a 3 ans. Tout comme moi, elle adore voyager. On partage aussi les mêmes passions : le Carnaval et les soirées. On fait partie du même groupe de jeunes et on s’éclate toujours.

Il y a 2 ans, j’ai commencé le rugby. Puis, Anaïs venait les vendredis. J’étais toujours contente de la voir. Je me réjouis toujours de la voir parce qu’elle est très importante pour moi et que je la considère comme une deuxième maman. Elle m’a beaucoup aidée et elle m’aide encore, tous les jours.

A tous les éducateurs qui se questionnent sur leur métier, regardez l’importance que vous avez pour les jeunes.

Océane, 12 ans

Bonjour, je m’appelle Océane, j’ai 12 ans. Pour le moment, je vis chez SOS Village d’Enfants, à Bande. J’ai des frères et sœurs. Je vais vous dévoiler l’élément perturbateur de mon histoire. Il y a 3 ans, avant d’arriver au Village, je vivais mes chez parents à Tellin. A l’école, j’étais victime d’harcèlements. Donc, je ressentais un sentiment de rejet. Mes parents se sont séparés. Pour moi, c’était difficile de choisir chez qui aller. Mon père était désespéré, je l’ai beaucoup aidé. Il a fini par trouver une autre copine. Tout devint de plus en plus difficile. Je suis arrivée au Village et voilà, j’espère qu’un jour, je retournerai chez moi.

Je m’adresse à tous les enfants qui ne sont pas placés, dites-vous que notre vie est bien pire que la vôtre.

A écouter aussi en podcast ici

Auteur·e·s : Loucas, Marie, Océane

Ces témoignages ont été écrits lors d’un atelier Scan-R

Et d’autres témoignages

Si je pouvais exaucer un vœu, j’unirais le monde en un seul pays

C’est vrai quoi ! Plus de guerre, plus de conflit et une coopération sans limite et sans haine. Utopie pour certains, fantasme anarchiste pour d’autres et rêve pour moi. Mettre fin à ces inégalités...

Music

La musique, la musique est quelque chose de petit mais d’énorme en même temps. Pour certaines personnes, il s’agit juste de pousser sur play mais pour MOI c’est tellement plus, c’est le moment où je...

Coeur sensible sous carrure de bonhomme

J’ai beaucoup été harcelée pendant mes secondaires et primaires ; je n’ai jamais réellement eu la force de faire confiance aux gens.Où que j’aille, il y a toujours un moment où ça ne va plus et ça...

Pour eux

Le plus injuste dans ce monde, ce sont les gens qui n’arrivent pas à vivre dignement pour X raisons car le fait de devoir dépendre des autres les rend un peu comme des gens assistés. Et par après,...

Le mâle être

Une douleur qui ne disparaitra jamais, car je ne suis pas né comme je l’aimerais. Mon corps me dégoute et le vide se rajoute. Les bandages me serrent mon mâle être s’en sert.Auteure : Nikita, 15...

Leur regard

J’ai toujours eu peur du regard des autres, quand on te juge du regard sans même te connaître. Souvent, ce genre de comportement peut vraiment te toucher et t’empêcher d’être toi-même.Pour moi, être...

Le sport, une manière formidable de rester heureux !

Ce que le sport m’apporte ? Pour ma part, j’ai commencé avec la natation mais pendant quelques années c’était pas du tout mon activité préférée mais j’ai pris sur moi en me disant que j’allais nager...

Lecture, bienfaits et jeunesse

Je suis arrivée en Belgique à l’âge de 7 ans. Je ne parlais ni français ni ne savais l'écrire. Heureusement, l’école a mis des choses en place pour moi et j’ai très vite rattrapé mes lacunes. Par la...

Manger, c’est le meilleur moment de la journée

Manger, c’est quelque chose de gras, de salé et de sucré mais surtout quelque chose de fantastique. Quand tu commences, tu ne sais pas t’arrêter. Ce qui est bien, c’est qu’après tu prends du poids...

Rencontre avec l’alien

Cher alien, que comptes-tu trouver en Belgique ? La liberté ? De nouveaux territoires à conquérir ? Un semblant de paix éternelle ? Ici, les humains suivent leur quête du bonheur. Certains...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R

Mon histoire

Mon histoire

Bonjour, moi c’est Arthur. Je suis âgé de 12 ans bientôt. A travers ce texte, j’ai décidé de raconter mon histoire. Comment je suis tombé dans l’anorexie mentale.

Tout a commencé en mai 2021.

J’ai revu mes années de primaire défiler. Je me suis rendu compte qu’on m’avait dit, souvent, que j’étais gros. Mais, quand on me le disait, sur le moment, je prenais ça à la rigolade.

Mais, en mai 2021, je sais pas pourquoi, ça m’a touché. Je pesais 60kg pour 1m73. Puis je me suis mis au sport.

Septembre arrive, j’avais perdu 2kg pendant les vacances et avais pris 3cm. Du coup, septembre est là, le gros stress : nouvelle école, nouveaux copains, ‘fin du moins j’espérais ! Malheureusement, pas d’ami.

Puis novembre arrive, je me fais hospitaliser, je pesais 44,5kg pour 1m78. Bradycardisais des fois à 19, comment vous dire que si je n’avais pas été hospitalisé, je serais plus là pour écrire ce texte…

Du coup, j’en ai tiré conclusion que les autres ne veulent pas spécialement notre bien.

Merci à la clinique Notre-Dame de Grâce. Et surtout Monsieur H. Car, comme je l’ai dit, sans leur équipe de choc, je serais plus en vie.

Auteur : Arthur, 12 ans, Bruxelles

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres décryptages

Fleurir l’humanité

Le plus révoltant dans ce monde, c’est toutes les fois où l’on ne donne pas à l’autre ce qu’on aimerait recevoir, où l’on fait subir ce qu’on ne voudrait jamais vivre. Cette attitude a un nom. Plus...

Soufi mon Amour

Nous sommes au début des vacances et dans quelques jours, nous partons au Maroc.Pour m'accompagner durant ce périple, j'ai décidé d'acheter un livre dont une amie m'a parlé : " Soufi mon Amour "...

La descente en enfer

            Lorsque mes parents partent, il y a toujours une certaine excitation. Je fais les courses avec mon papa, pour tenir une semaine sans manquer de rien. J'aide à charger la voiture pour que...

Ne pas se faire du mal

J'ai envie de faire passer un message. Faites bien attention à vous. Ne vous faites pas du mal, cela ne va servir à rien, je vous le promets. Rien ne change, ça va juste vous faire du mal, et faire...

Coeur sombre

Coeur sombre, sombre de conneries, conneries de jeunesse, jeunesse de délinquant,  délinquance de plusieurs années, plusieurs années noires, noires de fréquentation, fréquentation de cité, cité en...

Liberté et solitude

Je vais vous parler de mon histoire par rapport à la solitude. Je suis une personne très timide. Je ne fais pas facilement confiance. J'ai toujours eu peur du regard des autres, des critiques,...

L’abus sexuel

J'ai décidé de parler de l'abus sexuel car j'espère que cela pourra aider des gens ayant vécu une situation similaire que moi... J'ai subi des attouchements vers l'âge de 7 ou 8 ans, je ne sais plus...

L’adolescence

Il y a cinq ans, je changeais d’école pour la première fois. J’entrais en cinquième primaire. C’était donc une petite école. Je me suis directement intégré. Après un mois plus ou moins, je me suis...

Á toi, qui lis ceci.

A toi qui lis ceci, Qui cache derrière son sourire ses soucis, Qui aire rire de tout et de rien, Qui n'expose jamais son chagrin. Qui souhaite tellement faire le bien autour de toi, Qui finit par...

Le regard des autres

J'ai toujours eu peur de l'avis des autres. Depuis toute petite, je suis conditionnée à leur plaire. Je suis une femme. La société nous contraint de respecter certains codes, styles vestimentaires,...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R