Remonter le temps

Remonter le temps

Si j’avais une baguette magique, je remonterais le temps. Quand j’étais plus jeune, la musique de Soprano m’a beaucoup consolée. En fait, quand je regardais tout ce que nous vivions dans ce monde, les injustices, le tribalisme, le racisme, je me posais plusieurs questions.

Dès que j’ai imaginé la phrase en rapport avec la magie, cela m’a rappelé mon passé. Si j’en avais la force, je reviendrais vraiment en arrière pour pouvoir tout modifier, afin que ce monde ait une vision plus précise du futur.

Le conseil que je peux donner aux jeunes, c’est de vivre, sans toutefois regarder le temps. Faites ce qui est juste et apprenez à accepter les autres.

Auteur : Gildas, 24 ans, Verviers

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

L’amour, la vie, la naissance

La beauté de la vie, c’est l’amour, la vie, la naissance. Pour moi, la vie passe par l’amour entre amis ou dans un couple. Elle n’a pas de barrière, pas de limite, pas de couleur, pas de genre ! De...

Que pensez-vous du vote blanc ?

Pourquoi les votes blancs sont attribués au futur élu ? N'est-ce pas une manière hypocrite de vous obliger de choisir un politicien que vous n'avez pas choisi, qui ensuite prendra des décisions en...

Société déséquilibrée

Avant de mourir, je ne veux remercier personne. Car personne n’a rien fait pour moi, ni ma mère, ni mon père, ni mes sœurs, ni mes amis, ni le reste de ma famille. On ne m’a jamais demandé mon avis...

La fleur et son miel

Ce qui me manque le plus, c’est l’amour. L’amour occupe une très grande place dans la vie, et pourtant j’y ai eu peu droit. J’ai souvent été trahie. J’ai souvent été sujette aux mensonges, à la...

La vraie Coupe

Chère Belgique, Cela fait bientôt 27 ans que je te connais, tu es comme un frère pour moi, voire plus… comme un toit, comme une sécurité, comme une fierté. Tu m’as fait découvrir de nombreuses...

Un zoom sur la déception

Premièrement, il faut savoir que la déception est un état ou un sentiment que ressent une personne déçue, qui est trompée dans son attente, une personne chez qui l’échec crée une cruelle déception....

L’amitié rythme ma vie

Les relations sont ce qui rythme ma vie. Nous sommes tous perpétuellement en contact avec d’autres personnes. Il existe un grand panel de types d’interactions. Moi, personnellement, j’adore...

J’ai toujours anticipé la critique

J’ai toujours anticipé la critique et imaginé que je devais être parfait, en tout temps, en tout lieu. Montrer mes failles, c’est me montrer vulnérable. C’est laisser une porte ouverte à la...

Je n’ai jamais été croyante

Je n’ai jamais été croyante. J’ai perdu, il y a quelques années, un membre de ma famille. Lorsque l’on perd un proche de manière si subite et violente, le fait de ne pas croire en quelque chose rend...

S’exprimer sans peur

Finalement, quelle est la différence entre toi et moi ? On aime toutes les deux ! A l’heure actuelle, encore beaucoup de jeunes filles et de jeunes garçons de la communauté LGBTQIA+ subissent des...
La transmission comme solution à l’individualisme

La transmission comme solution à l’individualisme

D’un point de vue philosophique et sociologique, l’individualisme est un courant de pensée qui a pour objectif de placer l’individu au centre de la réflexion. Cette pensée s’inscrivait dans la ligne idéologique du libéralisme qui poussait l’individu à prendre en main son destin et le façonner selon sa vision. A l’origine, cette liberté nouvelle accordée aux personnes leur permettant de faire valoir leurs propres intérêts au détriment de la collectivité dans le but qu’elles puissent s’épanouir. Ainsi, durant des décennies, la pensée individualiste s’est imposée comme étant la pensée dominante en Europe.

Néanmoins, à l’heure actuelle, les défis que doivent relever les populations sont en totale contradiction avec cette pensée car nous ne pourrions y arriver qu’en remettant le groupe social au centre de nos préoccupations.

C’est là qu’intervient la transmission. Ici, nous ne parlons pas de transmettre un héritage à ses héritiers mais de toujours garder à l’esprit les générations futures lorsque nous entreprenons dans un cadre individualiste. En effet, toute personne a la liberté d’entreprendre dans le but d’obtenir ou d’atteindre un objectif. Cependant, qu’en est-il si cette entreprise est néfaste pour les générations futures ? Doit-on toujours privilégier le gain personnel au détriment du groupe social ? Il me semble qu’aujourd’hui, nous devons impérativement changer notre façon d’exprimer notre liberté par le prisme de l’individualisme car cette doctrine est la cause de nos maux. Il convient également de préciser que cette invitation à garder en tête les générations futures n’est pas une limitation de la liberté individuelle. En effet, elle est, au contraire, un garant de la liberté de ceux qui vont nous succéder, car nos choix ne pourront pas limiter leur champ d’action.

En conclusion, j’invite mes contemporains à apporter une nouvelle nuance (la transmission) dans leurs entreprises, car sans elle, les générations futures ne pourrons plus bénéficier de la liberté d’action qui nous est si chère.

Auteur : Fortuné, 22 ans, Liège

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

L’amour, la vie, la naissance

La beauté de la vie, c’est l’amour, la vie, la naissance. Pour moi, la vie passe par l’amour entre amis ou dans un couple. Elle n’a pas de barrière, pas de limite, pas de couleur, pas de genre ! De...

Que pensez-vous du vote blanc ?

Pourquoi les votes blancs sont attribués au futur élu ? N'est-ce pas une manière hypocrite de vous obliger de choisir un politicien que vous n'avez pas choisi, qui ensuite prendra des décisions en...

Société déséquilibrée

Avant de mourir, je ne veux remercier personne. Car personne n’a rien fait pour moi, ni ma mère, ni mon père, ni mes sœurs, ni mes amis, ni le reste de ma famille. On ne m’a jamais demandé mon avis...

La fleur et son miel

Ce qui me manque le plus, c’est l’amour. L’amour occupe une très grande place dans la vie, et pourtant j’y ai eu peu droit. J’ai souvent été trahie. J’ai souvent été sujette aux mensonges, à la...

La vraie Coupe

Chère Belgique, Cela fait bientôt 27 ans que je te connais, tu es comme un frère pour moi, voire plus… comme un toit, comme une sécurité, comme une fierté. Tu m’as fait découvrir de nombreuses...

Un zoom sur la déception

Premièrement, il faut savoir que la déception est un état ou un sentiment que ressent une personne déçue, qui est trompée dans son attente, une personne chez qui l’échec crée une cruelle déception....

L’amitié rythme ma vie

Les relations sont ce qui rythme ma vie. Nous sommes tous perpétuellement en contact avec d’autres personnes. Il existe un grand panel de types d’interactions. Moi, personnellement, j’adore...

J’ai toujours anticipé la critique

J’ai toujours anticipé la critique et imaginé que je devais être parfait, en tout temps, en tout lieu. Montrer mes failles, c’est me montrer vulnérable. C’est laisser une porte ouverte à la...

Je n’ai jamais été croyante

Je n’ai jamais été croyante. J’ai perdu, il y a quelques années, un membre de ma famille. Lorsque l’on perd un proche de manière si subite et violente, le fait de ne pas croire en quelque chose rend...

S’exprimer sans peur

Finalement, quelle est la différence entre toi et moi ? On aime toutes les deux ! A l’heure actuelle, encore beaucoup de jeunes filles et de jeunes garçons de la communauté LGBTQIA+ subissent des...
Reprendre son histoire et l’Histoire en main

Reprendre son histoire et l’Histoire en main

Les puissant·es le sont-ils et elles vraiment ? Quel degré de confiance peut-on leur accorder ? Est-ce qu’on peut, doit encore les croire ? Sébastien s’est posé toutes ces questions quand le confinement a été décrété… Voici ses réponses.

Ne compte que sur toi

J’étais ancré dans cette routine, à suivre les grands exemples qui, actuellement, me déçoivent. J’ai décidé, sans trop avoir le choix, de changer de mentalité et de vision du monde. En effet, je comprends mieux pourquoi c’est l’affaire de chacun de voir la détresse des autres. Si on se dit toujours que c’est le voisin qui va arranger ça, on ne fait rien dans la vie, rien ne change.

17 mars 2020

Ce jour-là (1), je me trouve obligé de rester chez moi. Seul devant ma propre vie, mes propres questions, mes propres sentiments. Je me trouve dans une profonde solitude pendant 48 heures. Quand tout à coup, arrivent les nouvelles. Enfin, je veux le croire, des explications à mes questions. De nouvelles têtes apparaissent dans les médias. À cet instant, je comprends que nous sommes toutes et tous condamné·es à attendre, sans pouvoir agir. À travers ces nouvelles têtes, des virologues, des épidémiologistes… Je comprends qu’il ne faut justement pas rester là, à attendre de manière passive. Je comprends que nous sommes tous humain·es et que nous avons tous et toutes, à décider du monde.

Exemples à suivre ?

Je comprends, à l’instant où j’entends les messages des différents scientifiques, des femmes et hommes politiques, qu’ils étaient les exemples à suivre. Ils et elles étaient, en principe, cette voix à écouter. Pourtant, Maggie De Block (2) ne fournissait pas assez d’efforts pour les soignants. Avec le temps, nous avons découvert, nous avons compris les conséquences de notre manque d’investissement dans la société. Je cite aussi les présidents Trump et Bolsonaro (3), sans oublier monsieur Johnson (4), qui ne voulaient pas faire de confinement, sous prétexte qu’il n’y avait pas d’épidémie et que c’était ridicule. Tous ces personnages, avant, me paraissaient puissants. Aujourd’hui, ils me déçoivent terriblement, plus encore que par le passé.

Prendre les choses en main

Je comprends maintenant la situation du monde. Je comprends ma place de citoyen, d’adolescent. Je comprends mieux pourquoi nous devons être le chef de notre propre conscience et ne plus suivre comme des moutons. Cette crise me change énormément, je ne suis plus le même. Je veux changer le monde, changer ce qui est déjà pensé, ce qui est déjà décidé. Je veux travailler à changer le monde, reprendre les choses en main. Je veux être parmi ceux qui s’occupent du monde de demain.

1. Le 17 mars 2020, lors d’une première conférence de presse du Centre National de Crise, Sophie Wilmès, première-ministre de Belgique a annoncé le confinement.
2. Maggie de Block est la ministre fédérale de la Santé publique. En Belgique, huit autres ministres ont cette compétence mais à différents niveaux ou pour une partie du territoire.
3. Donald Trump est le président des USA, Jair Bolsonaro celui du Brésil.
4. Boris Johnson est le premier ministre du Royaume-Uni.

Auteur : Sébastien, 17 ans, Bruxelles

Cet article a été écrit lors d’un atelier Scan-R à distance

Et d’autres décryptages

Fleurir l’humanité

Le plus révoltant dans ce monde, c’est toutes les fois où l’on ne donne pas à l’autre ce qu’on aimerait recevoir, où l’on fait subir ce qu’on ne voudrait jamais vivre. Cette attitude a un nom. Plus...

Soufi mon Amour

Nous sommes au début des vacances et dans quelques jours, nous partons au Maroc.Pour m'accompagner durant ce périple, j'ai décidé d'acheter un livre dont une amie m'a parlé : " Soufi mon Amour "...

La descente en enfer

            Lorsque mes parents partent, il y a toujours une certaine excitation. Je fais les courses avec mon papa, pour tenir une semaine sans manquer de rien. J'aide à charger la voiture pour que...

Ne pas se faire du mal

J'ai envie de faire passer un message. Faites bien attention à vous. Ne vous faites pas du mal, cela ne va servir à rien, je vous le promets. Rien ne change, ça va juste vous faire du mal, et faire...

Coeur sombre

Coeur sombre, sombre de conneries, conneries de jeunesse, jeunesse de délinquant,  délinquance de plusieurs années, plusieurs années noires, noires de fréquentation, fréquentation de cité, cité en...

Liberté et solitude

Je vais vous parler de mon histoire par rapport à la solitude. Je suis une personne très timide. Je ne fais pas facilement confiance. J'ai toujours eu peur du regard des autres, des critiques,...

L’abus sexuel

J'ai décidé de parler de l'abus sexuel car j'espère que cela pourra aider des gens ayant vécu une situation similaire que moi... J'ai subi des attouchements vers l'âge de 7 ou 8 ans, je ne sais plus...

L’adolescence

Il y a cinq ans, je changeais d’école pour la première fois. J’entrais en cinquième primaire. C’était donc une petite école. Je me suis directement intégré. Après un mois plus ou moins, je me suis...

Á toi, qui lis ceci.

A toi qui lis ceci, Qui cache derrière son sourire ses soucis, Qui aire rire de tout et de rien, Qui n'expose jamais son chagrin. Qui souhaite tellement faire le bien autour de toi, Qui finit par...

Le regard des autres

J'ai toujours eu peur de l'avis des autres. Depuis toute petite, je suis conditionnée à leur plaire. Je suis une femme. La société nous contraint de respecter certains codes, styles vestimentaires,...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R

14 ans, doutes et questions

14 ans, doutes et questions

Dans les statuts facebook pour parler des histoires de coeur ou de fesses, il y un certain nombre de possibilités… En couple, en concubinage, marié·e, veuve ou veuf, fiancé·e… et l’option, c’est compliqué. Pour Lou, il semble que ce soit un peu comme ça, un peu compliqué. Entre questions à l’infini et réponses qui n’en sont pas… Lou, cherche, se cherche.

Certains penseront que c’est un énième témoignage d’adolescente racontant les aléas de sa vie qui peuvent paraître compliqués et qui ne sont que des problèmes de l’adolescence. Non c’est un témoignage qui prouvera que chaque situation vécue par un adolescent va provoquer une situation qui va forger sa personnalité et l’adulte qu’il sera demain. Que chaque chose qui se passera dans sa vie va lui retourner le cerveau, lui poser un tas de questions, s’il réagit bien ou non, s’il aurait pu faire mieux. 

Questions ?

Dans ma tête, il y a toujours et encore plein de questions … Qui suis-je ? Je veux être qui face aux autres ? Quelle sera ma place dans la société ? Pourquoi devons nous rentrer dans le cadre ? Pourquoi je n’arrive pas à être naturelle face aux autres ? Est-ce que je suis mieux que lui ? Est-ce que je suis nulle. Si je peux vendre de la drogue pour gagner plus que ceux qui font de grandes études ? Si je suis dans l’illégalité, est-ce que ça fait de moi une mauvaise personne ?  Sur quoi est basé une amitié ? Serai-je vraiment la personne que je veux devenir ? À quoi ça sert de travailler ?

Réponses ? 

Je ne sais plus quoi penser. Alors je bois. Je fume. J’enchaîne les relations. Je dis que je suis comme ça. Je me forge juste une carapace pour arrêter de penser. D’arrêter de me poser toutes ces questions sans réponses. Je ne sais plus où j’en suis. Je ne suis pas heureuse. Ce que je sais, c’est que demain je serai contente de voir mon ami. On m’a dit que j’étais nulle à l’école parce que je ne vois pas l’intérêt d’apprendre toute sortes de choses. Je ne sais même pas ce que je veux faire plus tard mais je veux une vie trépidante. 

Doute permanent

Quand j’ai oublié mes problèmes, je recommence. C’est mon habitude. Boire, fumer, enchaîner les relations. Ça partait si bien au début de cet article et maintenant … Chaque chose dans ce moment de transition est importante même la plus insignifiante. Chaque chose qu’on va endurer va nous faire changer d’avis sur la vision du monde. Avec un peu de recul. C’est pas que des problèmes d’adolescent.

 

Auteur : Lou, Stavelot, 14 ans

Cet article a été écrit lors d’un atelier Scan-R 

Et d’autres décryptages

Fleurir l’humanité

Le plus révoltant dans ce monde, c’est toutes les fois où l’on ne donne pas à l’autre ce qu’on aimerait recevoir, où l’on fait subir ce qu’on ne voudrait jamais vivre. Cette attitude a un nom. Plus...

Soufi mon Amour

Nous sommes au début des vacances et dans quelques jours, nous partons au Maroc.Pour m'accompagner durant ce périple, j'ai décidé d'acheter un livre dont une amie m'a parlé : " Soufi mon Amour "...

La descente en enfer

            Lorsque mes parents partent, il y a toujours une certaine excitation. Je fais les courses avec mon papa, pour tenir une semaine sans manquer de rien. J'aide à charger la voiture pour que...

Ne pas se faire du mal

J'ai envie de faire passer un message. Faites bien attention à vous. Ne vous faites pas du mal, cela ne va servir à rien, je vous le promets. Rien ne change, ça va juste vous faire du mal, et faire...

Coeur sombre

Coeur sombre, sombre de conneries, conneries de jeunesse, jeunesse de délinquant,  délinquance de plusieurs années, plusieurs années noires, noires de fréquentation, fréquentation de cité, cité en...

Liberté et solitude

Je vais vous parler de mon histoire par rapport à la solitude. Je suis une personne très timide. Je ne fais pas facilement confiance. J'ai toujours eu peur du regard des autres, des critiques,...

L’abus sexuel

J'ai décidé de parler de l'abus sexuel car j'espère que cela pourra aider des gens ayant vécu une situation similaire que moi... J'ai subi des attouchements vers l'âge de 7 ou 8 ans, je ne sais plus...

L’adolescence

Il y a cinq ans, je changeais d’école pour la première fois. J’entrais en cinquième primaire. C’était donc une petite école. Je me suis directement intégré. Après un mois plus ou moins, je me suis...

Á toi, qui lis ceci.

A toi qui lis ceci, Qui cache derrière son sourire ses soucis, Qui aire rire de tout et de rien, Qui n'expose jamais son chagrin. Qui souhaite tellement faire le bien autour de toi, Qui finit par...

Le regard des autres

J'ai toujours eu peur de l'avis des autres. Depuis toute petite, je suis conditionnée à leur plaire. Je suis une femme. La société nous contraint de respecter certains codes, styles vestimentaires,...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R