Liberté et solitude

Liberté et solitude

Je vais vous parler de mon histoire par rapport à la solitude. Je suis une personne très timide. Je ne fais pas facilement confiance. J’ai toujours eu peur du regard des autres, des critiques, d’être laissée seule ou abandonnée après m’être attachée. C’est pourquoi la solitude est ma bouée de sauvetage.

Dans ce monde parfois cruel, la solitude est et a toujours été quelque chose qui me permet de me sentir libre, me sentir moi-même. La solitude me permet de pouvoir craquer ou pleurer quand c’est trop. Sans personne pour juger ou poser des questions. La solitude me permet de faire des erreurs sans jugement. La solitude me permet d’être heureuse pour un rien.

La société d’aujourd’hui, pour une jeune comme moi, est cruelle. Pour un rien, nous sommes jugés, critiqués, harcelé, regardé si tu n’es pas assez bien pour eux ou différents.

Être seule me permet d’être réellement qui je suis, pas ce que je dois être pour m’intégrer. Quand je suis seule, je peux me permettre de rêver, d’être ce que je veux. Pas besoin de mettre des barrières entre le monde et l’imaginaire, je peux penser au futur, je peux aimer, détester sans avoir à me justifier, pas besoin de cacher qui je suis vraiment.

Cette solitude, cette liberté, cela m’a toujours permis de me ressourcer. Être seule me permet de créer mon monde idéal, mon monde à moi.

J’ai choisi d’écrire cela car je sais que je ne suis pas la seule à pouvoir m’évader via la solitude. C’est elle qui nous permet de ne pas se perdre dans ce monde.

Auteure : Gwendolyne, 16 ans

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres décryptages

Fleurir l’humanité

Le plus révoltant dans ce monde, c’est toutes les fois où l’on ne donne pas à l’autre ce qu’on aimerait recevoir, où l’on fait subir ce qu’on ne voudrait jamais vivre. Cette attitude a un nom. Plus...

Soufi mon Amour

Nous sommes au début des vacances et dans quelques jours, nous partons au Maroc.Pour m'accompagner durant ce périple, j'ai décidé d'acheter un livre dont une amie m'a parlé : " Soufi mon Amour "...

La descente en enfer

            Lorsque mes parents partent, il y a toujours une certaine excitation. Je fais les courses avec mon papa, pour tenir une semaine sans manquer de rien. J'aide à charger la voiture pour que...

Ne pas se faire du mal

J'ai envie de faire passer un message. Faites bien attention à vous. Ne vous faites pas du mal, cela ne va servir à rien, je vous le promets. Rien ne change, ça va juste vous faire du mal, et faire...

Coeur sombre

Coeur sombre, sombre de conneries, conneries de jeunesse, jeunesse de délinquant,  délinquance de plusieurs années, plusieurs années noires, noires de fréquentation, fréquentation de cité, cité en...

Liberté et solitude

Je vais vous parler de mon histoire par rapport à la solitude. Je suis une personne très timide. Je ne fais pas facilement confiance. J'ai toujours eu peur du regard des autres, des critiques,...

L’abus sexuel

J'ai décidé de parler de l'abus sexuel car j'espère que cela pourra aider des gens ayant vécu une situation similaire que moi... J'ai subi des attouchements vers l'âge de 7 ou 8 ans, je ne sais plus...

L’adolescence

Il y a cinq ans, je changeais d’école pour la première fois. J’entrais en cinquième primaire. C’était donc une petite école. Je me suis directement intégré. Après un mois plus ou moins, je me suis...

Á toi, qui lis ceci.

A toi qui lis ceci, Qui cache derrière son sourire ses soucis, Qui aire rire de tout et de rien, Qui n'expose jamais son chagrin. Qui souhaite tellement faire le bien autour de toi, Qui finit par...

Le regard des autres

J'ai toujours eu peur de l'avis des autres. Depuis toute petite, je suis conditionnée à leur plaire. Je suis une femme. La société nous contraint de respecter certains codes, styles vestimentaires,...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R

Le Koala solitaire

Le Koala solitaire

Il était une fois un koala qui vivait dans un arbre gigantesque. Il se baladait toujours seul, pensif, à l’écart. Il était très solitaire. Il avait énormément d’amis, mais il préférait la solitude. 
Surement était-ce lié à son enfance, sans la présence de son père. Un mal pour un bien, se dit-il aujourd’hui. Grâce à cette absence, il a appris à se débrouiller seul, à devenir plus grand, plus fort, plus mature que jamais. Depuis le départ de son père, le petit koala devenu grand, s’est toujours promis de tout réussi dans la vie, malgré ses galères.

Auteur : Abdel, 21 ans, Schaerbeek

Cet article a été écrit lors d’un atelier Scan-R 

Et d’autres histoire à conter

Il était une fois un petit loup

Il était une fois un petit loup qui habitait dans la forêt avec sa maman. Il était si heureux avec elle. Mais un jour, d'autres loups ont parlé au petit loup. Ils lui ont raconté certaines choses...

Plume dans le goudron

Comment traduire l'absurdité de la vie ? Via des images ? En laissant tourner sa caméra lors d'un métro-boulot-dodo ? A travers des sons ? En enregistrant les cris de politiciens face à leurs...

Le Koala solitaire

Il était une fois un koala qui vivait dans un arbre gigantesque. Il se baladait toujours seul, pensif, à l’écart. Il était très solitaire. Il avait énormément d’amis, mais il préférait la...

Le petit garçon qui rêvait d’être écrivain

Il est parfois des écrits qui raconte l'écriture. C'est le cadeau que nous offre Gianni, qui nous parle de sa rencontre avec la plume, son trajet, ses espoirs... Je vais vous raconter l’histoire...

Il était une fois un petit serpent

Il était une fois un petit serpent qui venait de changer d’école et de terrier. Il n’était pas très fort ni très intelligent. Il ne supportait pas de parler de ses problèmes à son entourage. Ses...

Il était une fois un oiseau

Il était une fois un oiseau qui vivait et volait en groupe, avec sa famille. Depuis tout petit, il suivait sa famille et volait dans le même sens, sans poser de questions. On lui disait “fait comme...

Il était une fois un chat domestique

Il était une fois, au bord de la forêt, un petit chat domestique. Ce chat, qui était dans une famille très riche, avait envie de découvrir le monde et d’affronter ses peurs. Alors, une nuit, il est...

Il était une fois

  Vivre dans un hôpital à 12 ans, c'est parfois difficile à raconte-r. Alors, parfois, le conte métaphorique permet de prendre de la hauteur...   Il était une fois un chat qui vivait dans un...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R

Le futur sans papier

Le futur sans papier

Entre désillusion, solitude et espoir, Fatime nous raconte son voyage, du Maroc à la Belgique, en passant par la Roumanie, en quête d’un meilleur avenir…

Je m’appelle Fatime, je suis d’origine marocaine. Je suis musulmane. Je suis en Belgique depuis 8 mois. Je suis venue chercher ici l’éducation et la formation. C’est l’année dernière que j’ai pris la grande décision de quitter le Maroc. Il n’y avait pas de perspective pour moi. J’ai décidé de quitter ma maison, mon pays, mes parents, mes amis, ma famille. C’était la décision la plus difficile de ma vie. Mais c’était la bonne décision. J’ai d’abord obtenu un visa d’étude en Roumanie. J’y ai vécu trois mois mais le système scolaire et la culture n’étaient pas bon pour moi. J’ai alors décidé de tenter ma chance en Belgique. 

Je suis seule, sans amis, sans famille. C’est tellement difficile. Heureusement, j’ai trouvé en Belgique des personnes qui me ressemble, qui parlent ma langue, me comprennent, ont la même culture que moi. J’ai tellement peur, tous les jours, heureusement que des gens m’aident. 

Quand je pense à mes parents, je suis triste… Ma sœur m’a rejoint et c’est plus facile maintenant. La principale difficulté que je rencontre est le manque de papier. Je ne peux pas travailler, étudier, sans ces papiers. Je ne peux pas non plus retourner au Maroc voir ma famille. Je ne désespère pas, j’espère un jour obtenir un titre de séjour. 

Je veux arriver à mon objectif : terminer mes études et travailler en Belgique. 

Si je devais dire quelque chose à la Belgique? Faciliter l’obtention de papier pour des jeunes comme moi qui ne veulent que travailler. 

Auteure : Fatime, 21 ans, Liège

Cet article a été écrit lors d’un atelier Scan-R

Et d’autres textes de la catégorie raconte-r

Etre en centre n’est pas un défaut!

Loucas, Marie et Océane vivent à SOS Village d'Enfants, qui offre un nouveau foyer aux enfants n’ayant pas toujours la chance de grandir dans un environnement familial sain. Voici leurs témoignages....

Etre une fille en 2022

Le plus grand moment de malheur de ma vie a été quand je me suis rendue compte de la vérité. Celle-ci n’est autre qu’être une fille en 2022, c’est un calvaire. J’ai souvent entendu dire qu’une femme...

La peur de l’échec

J’ai toujours eu peur de l’échec potentiel dans mes études. J’ai eu beaucoup de potes qui ont raté quelques fois et qui ont donc changé d’école. Ils sont partis loin, trop loin. Ils ont commencé à...

Démons

J’ai toujours eu peur de me retrouver seule avec mes démons. Démon, c’est un bien triste mot et dans mon cas, il représente toute sorte de choses. Non seulement il représente mes peurs mais aussi...

L’ambition, un réveil efficace et gratuit

Personne n'ignore le célèbre dicton: "L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt". Encore faut-il avoir une raison de le faire. Si vous vous levez sans savoir quoi faire, c’est tout simplement...

Tout y est sombre

Le plus injuste dans ce monde, ce sont les dirigeants africains. Je suis née au Congo (R.D.C.). J’aime mon pays plus que tout. Il est l’un des pays les plus riches en minerais. Si riche que nous...

Mon arrivée en Belgique

Je suis une Congolaise de nationalité, veuve depuis 2014 et mère de deux enfants. Il y a de cela deux ans que j’ai décidé de venir vivre en Belgique. Après la mort de mon mari, la situation...

Un monde triste

C'est un monde triste. Lorsque j'étais dans mon pays, je pensais que le jugement et la hiérarchie entre les hommes étaient propres à mon pays. Je pensais qu’il n’y avait qu’en Iran, que nous jugions...

Mon histoire

Bonjour, moi c’est Arthur. Je suis âgé de 12 ans bientôt. A travers ce texte, j’ai décidé de raconter mon histoire. Comment je suis tombé dans l’anorexie mentale. Tout a commencé en mai 2021. J’ai...

La sensibilité

La sensibilité est une qualité, comme elle peut être un défaut. Le fait d’être sensible c’est ressentir ce que les autres éprouvent. Les émotions, il en existe un paquet ! Alors quand on est...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R

Être seule, ce n’est pas se sentir seule

Être seule, ce n’est pas se sentir seule

Être seule, ce n’est pas se sentir seule

J’avais tendance à penser que la solitude était forcément associée au sentiment de solitude. Mais plus le temps passe, plus je réalise la différence. J’adore être seule. Ça me permet de ne penser qu’à moi, de ne pas m’inquiéter de ce que les autres attendent que je fasse ou dise, je peux me comporter comme je l’entends. Je me souviens avoir eu honte de manger seule, alors qu’aujourd’hui je n’imagine plus passer une semaine complète en compagnie de quelqu’un d’autre.
Avant d’en arriver là, j’ai beaucoup souffert de solitude. J’étais ce qu’on peut appeler un mouton noir à l’école et parfois en famille. J’ai souvent été mise à l’écart, au point de créer en moi une angoisse : j’avais peur d’être seule. Et puis j’ai commencé à adapter ma personnalité pour pouvoir être entourée. Mais ça n’a pas arrangé le sentiment de vide : il était toujours là.
J’en suis finalement arrivée à me mettre moi-même à l’écart. Je me suis éloignée de tout le monde, j’ai appris à me découvrir, à me connaître. Il m’a fallu beaucoup de temps avant d’apprécier le temps que je passe en tête-à-tête avec moi-même.
Il arrive encore que je me sente seule, mais j’ai appris à gérer mon bien-être et mon bonheur pour qu’ils ne dépendent plus des personnes qui m’entourent ou non.

Auteure : Catherine, 18 ans, Bruxelles

Et d’autres décryptages

Fleurir l’humanité

Le plus révoltant dans ce monde, c’est toutes les fois où l’on ne donne pas à l’autre ce qu’on aimerait recevoir, où l’on fait subir ce qu’on ne voudrait jamais vivre. Cette attitude a un nom. Plus...

Soufi mon Amour

Nous sommes au début des vacances et dans quelques jours, nous partons au Maroc.Pour m'accompagner durant ce périple, j'ai décidé d'acheter un livre dont une amie m'a parlé : " Soufi mon Amour "...

La descente en enfer

            Lorsque mes parents partent, il y a toujours une certaine excitation. Je fais les courses avec mon papa, pour tenir une semaine sans manquer de rien. J'aide à charger la voiture pour que...

Ne pas se faire du mal

J'ai envie de faire passer un message. Faites bien attention à vous. Ne vous faites pas du mal, cela ne va servir à rien, je vous le promets. Rien ne change, ça va juste vous faire du mal, et faire...

Coeur sombre

Coeur sombre, sombre de conneries, conneries de jeunesse, jeunesse de délinquant,  délinquance de plusieurs années, plusieurs années noires, noires de fréquentation, fréquentation de cité, cité en...

Liberté et solitude

Je vais vous parler de mon histoire par rapport à la solitude. Je suis une personne très timide. Je ne fais pas facilement confiance. J'ai toujours eu peur du regard des autres, des critiques,...

L’abus sexuel

J'ai décidé de parler de l'abus sexuel car j'espère que cela pourra aider des gens ayant vécu une situation similaire que moi... J'ai subi des attouchements vers l'âge de 7 ou 8 ans, je ne sais plus...

L’adolescence

Il y a cinq ans, je changeais d’école pour la première fois. J’entrais en cinquième primaire. C’était donc une petite école. Je me suis directement intégré. Après un mois plus ou moins, je me suis...

Á toi, qui lis ceci.

A toi qui lis ceci, Qui cache derrière son sourire ses soucis, Qui aire rire de tout et de rien, Qui n'expose jamais son chagrin. Qui souhaite tellement faire le bien autour de toi, Qui finit par...

Le regard des autres

J'ai toujours eu peur de l'avis des autres. Depuis toute petite, je suis conditionnée à leur plaire. Je suis une femme. La société nous contraint de respecter certains codes, styles vestimentaires,...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R

La solitude

La solitude

La solitude. Un sentiment, une réalité. Quand tu es seul, tu es libre, tu peux faire ce que tu veux. Mais au fond de toi, tu ressens de la tristesse que tu te caches, que tu essaies d’enfuir au fond de toi. La solitude peut être positive comme négative. Elle est positive si tu aimes être seul. Elle est négative quand tu te forces à être seul car tu es rejeté de tout le monde. Ce rejet créé de la tristesse, de la peur, peur que cela ne change jamais, peur du regard des autres. Tu peux être heureux, aimé de tous puis le lendemain tu es rejeté, ignoré. Tu t’isoles, tu manges moins, tu pleures, tu t’habilles avec des couleurs noires.

Mon conseil pour être moins triste : il faut se servir de ses passions, de ses hobbits. Ce que j’aimerai dire aux autres, c’est pourquoi? Pourquoi m’’ignorer et me mettre de côté? Pourquoi me laisser seul? Me fuyez-vous à cause de mes toc, de mon physique, mes handicaps mentaux?

Ce que je dirais à d’autres personnes rejetées, c’est de ne pas rester seul dans la tristesse. Soyez heureux d’être vivant, abandonnez vos idées sombres.

Auteure : Anonyme

Cet article a été produit lors d’un atelier Scan-R

Et d’autres décryptages

Fleurir l’humanité

Le plus révoltant dans ce monde, c’est toutes les fois où l’on ne donne pas à l’autre ce qu’on aimerait recevoir, où l’on fait subir ce qu’on ne voudrait jamais vivre. Cette attitude a un nom. Plus...

Soufi mon Amour

Nous sommes au début des vacances et dans quelques jours, nous partons au Maroc.Pour m'accompagner durant ce périple, j'ai décidé d'acheter un livre dont une amie m'a parlé : " Soufi mon Amour "...

La descente en enfer

            Lorsque mes parents partent, il y a toujours une certaine excitation. Je fais les courses avec mon papa, pour tenir une semaine sans manquer de rien. J'aide à charger la voiture pour que...

Ne pas se faire du mal

J'ai envie de faire passer un message. Faites bien attention à vous. Ne vous faites pas du mal, cela ne va servir à rien, je vous le promets. Rien ne change, ça va juste vous faire du mal, et faire...

Coeur sombre

Coeur sombre, sombre de conneries, conneries de jeunesse, jeunesse de délinquant,  délinquance de plusieurs années, plusieurs années noires, noires de fréquentation, fréquentation de cité, cité en...

Liberté et solitude

Je vais vous parler de mon histoire par rapport à la solitude. Je suis une personne très timide. Je ne fais pas facilement confiance. J'ai toujours eu peur du regard des autres, des critiques,...

L’abus sexuel

J'ai décidé de parler de l'abus sexuel car j'espère que cela pourra aider des gens ayant vécu une situation similaire que moi... J'ai subi des attouchements vers l'âge de 7 ou 8 ans, je ne sais plus...

L’adolescence

Il y a cinq ans, je changeais d’école pour la première fois. J’entrais en cinquième primaire. C’était donc une petite école. Je me suis directement intégré. Après un mois plus ou moins, je me suis...

Á toi, qui lis ceci.

A toi qui lis ceci, Qui cache derrière son sourire ses soucis, Qui aire rire de tout et de rien, Qui n'expose jamais son chagrin. Qui souhaite tellement faire le bien autour de toi, Qui finit par...

Le regard des autres

J'ai toujours eu peur de l'avis des autres. Depuis toute petite, je suis conditionnée à leur plaire. Je suis une femme. La société nous contraint de respecter certains codes, styles vestimentaires,...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R