LES PETITS AVIS, EPISODE 68

LES PETITS AVIS, EPISODE 68

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc dans un seul article sobrement intitulé “Les Petits Avis”.

Être insensible, Teresa, 27 ans, Bruxelles

Ma plus grande peur pour notre société, c’est de devenir complètement insensible aux injustices et de ne pas me rendre compte que c’est à nous, en tant que personnes, de lutter pour nos droits, et surtout pour les droits de ceux qui n’ont pas de voix.

Mon conseil pour les jeunes est de s’intéresser toujours à tout ce qui se passe autour d’eux, de connaitre leur propre privilège et de lutter pour que tout le monde puisse profiter des mêmes droits.

Les représentations des groupes minoritaires dans le parlement, Anonyme, 29 ans, Bruxelles

Ce qu’on veut ? Une représentation pour les immigrés, les jeunes, les personnes à mobilité réduite, Lgbtqia+, etc. Une représentation pour chaque minorité qui n’est pas juste une représentation qui « comprend » et « défend » mais une personne qui peut réellement savoir ce que ces personnes vivent au jour le jour. Comment un homme peut décider la loi de la gratuité et de l’accès aux serviettes hygiéniques/tampons, alors qu’il ne sait même pas ce que c’est d’avoir ces règles une fois par mois ?

Le vrai pouvoir, c’est l’éducation et l’inclusion, Anonyme, Bruxelles

L’éducation nous donne la liberté, l’esprit critique et le pouvoir de choix. Ça nous donne des outils de pouvoir de choix et nous permet de ne pas être pris dans l’effet de groupe ou de suivre l’opinion public. L’inclusion implique la différence et la différence fait l’évolution des esprits. On peut tous apprendre.

Auteurs/es : Teresa, Anonymes

CES PETITS AVIS ONT ÉTÉ PRODUITS LORS DE DIFFERENTS ATELIERS SCAN-R.

Retrouvez ce récit et d’autres dans notre dossier thématique

Ce qui me révolte c’est notre système politique

Ce qui me révolte c’est notre système politique

Ce qui me révolte c’est notre système politique. Ce qui me révolte c’est la façon dont le pouvoir politique est utilisé. Ce qui me révolte c’est que l’on soit gouverné par des personnes tellement éloignées de nos réalités.

Je suis fatiguée de vivre dans ce monde de sourd. Ce qui nous éloigne des autorités, des décisions, du changement, ça n’est pas un plafond de verre mais plutôt une bulle opaque dans laquelle ni lumière, ni son, ni rêve ne passent.

Ce qui me révolte c’est notre système politique, incapable de la moindre compassion, de la moindre remise en question, incapable de faire preuve d’humanité. Je suis fatiguée de ce système incohérent dans lequel la ministre de l’Enseignement n’a aucune once de pédagogie. Elle nous voit comme des enfants capricieux, immatures et irrationnels, quand nous nous battons pour plus d’égalité, de reconnaissance, mais surtout, pour plus d’humanité.

Ce qui me révolte c’est notre système politique. Celui des compromis, du politiquement correct, mais surtout, celui de l’inaction. Je suis fatiguée d’hurler pour être écoutée, fatiguée de me battre pour si peu de résultat, fatiguée ou plutôt épuisée.

Auteure : Elise, 21 ans, Marchienne-Au-Pont

Cet article a été produit lors d’un atelier Scan-R.

Et d’autres récits

La pauvreté à BX

Le problème est la capacité d’accueil au niveau d’un premier hébergement. Avec les difficultés déjà présentes à Bruxelles, il y a un manque de structures d’accueil, que ce soit pour les hommes et...

Pourquoi devrait-on tous écrire nos journées, vies, émotions ?

Ce texte est assez effronté étant donné que je ne tiens même pas de journal moi-même. Cependant, de mon point de vue, écrire ce que l’on ressent est essentiel ; comme une sorte de thérapie. Il y a...

Le masque du jour

Un drôle de Monsieur tient une évaluation entre ses mains, et je reconnais Eliott sur la chaise d’en face qui semble honteux d’être assis dans ce bureau. L’homme n’a pas l’air très content de ce...

Avenir

Oh mes chers enfants,Je suis désolé de vous faire subir ce monde,Dans lequel notre société se meurt doucement,A travers ce voile d’idéologies qui forme la pénombre… Depuis que nous évoluons dans la...

Comment ça se fait ?!

On travaille 24h/24 et nous n’avons pas la même somme qu’eux ! La plupart des riches ne travaillent pas et ne savent pas ce qu’est le travail dans les hôpitaux, cabinets de vétérinaires, les...

LES PETITS AVIS, EPISODE 68

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Et si nous étions plus solidaires

Je rêve d’un monde plus solidaire et avec plus d’entraide. Il y a 2,5 ans, Verviers a connu la plus grande catastrophe depuis des années. Cependant, il y a tout de même eu du positif. Des fois,...

Quitter ses terres natales

Croire que quitter ses terres natales est un privilège est une pensée assez superficielle. Elle manque de nuance. Puis, pourquoi faire une telle généralisation hâtive ? J’écris cela en pensant à mes...

Mon idée de la justice

Tout dépend de la justice. S’il n’y a pas de justice, il n’y aura rien qui déroulera bien. Si la juste s’occupait comme il faut des criminels, il y aurait moins de crime par exemple. Je parle ici...

Vivre en Belgique, c’est ennuyant, triste, déprimant, injuste

Selon moi, ce n’est pas que le temps qui est déprimant, même si c’est le cas. Mais je vais parler surtout des injustices qui sont émises dans ce pays où on dit que la loi nous protège. À vrai dire,...
Changement d’âge

Changement d’âge

Aujourd’hui, j’ai 18 ans. Enfin, pas tout à fait. J’ai 18 ans quand cela arrange mon père qui ne doit plus jouer les taxis.
J’ai 18 ans quand l’État demande mon vote pour soutenir un parti.
Mais, parfois, je me lève et découvre que j’ai 12 ans.
J’ai 12 ans dans les repas de famille où l’on nie mon avis. J’ai 12 ans quand je parle de mes rêves, que mon innocence s’achève.
On me fait sentir femme-enfant, que je comprendrai avec le temps.
Puis, certains jours, je me couche et réalise que j’ai 35 ans.
J’ai 35 ans quand on me coince dans mille responsabilités, qu’on brade ma liberté.
J’ai 35 ans quand je dois choisir un métier à faire jusqu’à être retraité, mais je n’entre qu’à l’université.
J’ai des problèmes d’adultes, à croire que je suis juste inculte.
Est-ce moi le problème ?
Ou ce monde anxiogène ?
La société nous compresse, nous oppresse, nous opprime.
Nous fait sentir illégitime.
Aujourd’hui, j’ai 18 ans.
Mais je voudrais l’innocence d’un enfant et l’expérience d’un parent.

Auteure : Eglantine, 18 ans, Braine-l’Alleud

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Back to the future

Back to the future

Le 20 janvier 2023, le groupe italien Måneskin sort son quatrième album. Le premier depuis leur victoire à l’Eurovision. Il est sorti durant leur tournée mondiale, ce qui leur a permis de faire découvrir leurs nouveaux morceaux au grand public en direct. Il n’y a rien à dire, le groupe cartonne partout où il passe. Pourtant leur style glam rock/pop rock avec une touche de hard rock n’était plus rien dans les oreilles des jeunes qui préfèrent une musique plus électronique et moins élaborée.

Même s’ils sont devenus célèbres, ils sont toujours émerveillés lorsqu’ils sont en présence des plus grands, tels les Rolling Stones ou bien encore les Red Hot Chili Peppers. Malgré le fait que leur style soit plus ancien, les sujets abordés dans leurs chansons sont quant à eux plus d’actualité. Prenons par exemple « Gasoline », une musique qui dénonce l’exploitation absurde du pétrole ou encore « Supermodel », l’histoire d’un jeune homme absorbé par le monde des écrans, des médias et qui ne profitent peut-être pas assez de la vie. On a d’ailleurs pu remarquer que ce mélange de joie de la jeunesse, associé avec un style un peu dépassé, a donné une sorte de vague dans les nouvelles générations. Celles-ci retournent vers une musique plus ancienne et savent qu’être rockeur en 2024 redonne de l’espoir à plein de jeunes musiciens qui espèrent faire carrière.

Auteur : Alexandre, 16 ans, Liège

Cet article a été écrit lors d’un atelier Scan-R à distance

Et d’autres décryptages

Fleurir l’humanité

Le plus révoltant dans ce monde, c’est toutes les fois où l’on ne donne pas à l’autre ce qu’on aimerait recevoir, où l’on fait subir ce qu’on ne voudrait jamais vivre. Cette attitude a un nom. Plus...

Soufi mon Amour

Nous sommes au début des vacances et dans quelques jours, nous partons au Maroc.Pour m'accompagner durant ce périple, j'ai décidé d'acheter un livre dont une amie m'a parlé : " Soufi mon Amour "...

La descente en enfer

            Lorsque mes parents partent, il y a toujours une certaine excitation. Je fais les courses avec mon papa, pour tenir une semaine sans manquer de rien. J'aide à charger la voiture pour que...

Ne pas se faire du mal

J'ai envie de faire passer un message. Faites bien attention à vous. Ne vous faites pas du mal, cela ne va servir à rien, je vous le promets. Rien ne change, ça va juste vous faire du mal, et faire...

Coeur sombre

Coeur sombre, sombre de conneries, conneries de jeunesse, jeunesse de délinquant,  délinquance de plusieurs années, plusieurs années noires, noires de fréquentation, fréquentation de cité, cité en...

Liberté et solitude

Je vais vous parler de mon histoire par rapport à la solitude. Je suis une personne très timide. Je ne fais pas facilement confiance. J'ai toujours eu peur du regard des autres, des critiques,...

L’abus sexuel

J'ai décidé de parler de l'abus sexuel car j'espère que cela pourra aider des gens ayant vécu une situation similaire que moi... J'ai subi des attouchements vers l'âge de 7 ou 8 ans, je ne sais plus...

L’adolescence

Il y a cinq ans, je changeais d’école pour la première fois. J’entrais en cinquième primaire. C’était donc une petite école. Je me suis directement intégré. Après un mois plus ou moins, je me suis...

Á toi, qui lis ceci.

A toi qui lis ceci, Qui cache derrière son sourire ses soucis, Qui aire rire de tout et de rien, Qui n'expose jamais son chagrin. Qui souhaite tellement faire le bien autour de toi, Qui finit par...

Le regard des autres

J'ai toujours eu peur de l'avis des autres. Depuis toute petite, je suis conditionnée à leur plaire. Je suis une femme. La société nous contraint de respecter certains codes, styles vestimentaires,...
LES PETITS AVIS, EPISODE 62

LES PETITS AVIS, EPISODE 62

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc dans un seul article sobrement intitulé “Les Petits Avis”.

Être femme en 2024, Anonyme, 16 ans, Bruxelles

Être une femme en 2024, c’est toujours dur. Je trouve qu’on ne nous protège pas assez aux yeux de la loi. Les femmes sont toujours minimisées et on ne leur donne pas assez raison même dans le milieu du travail, ce n’est toujours pas clair, pour quelle raison leur salaire est inférieur à celui des hommes ? Les femmes sont minimisées en 2024, l’égalité ne sera jamais aboutie.

Découvrez d’autres réalités, Vincent, 47 ans, Bruxelles

Vivre en Belgique, c’est une chance et un privilège. Il y fait bon vivre, on peut connaître toutes les saisons (en une journée…). En 2 heures de route (train, voiture), on peut être à la fois sur la côte et profiter des plages belges, ou dans les bois ardennais. On peut profiter d’un pays très bien développé et outillé : des hôpitaux, des routes, des gares, des écoles, …

Mais il faut parfois aller voir ailleurs pour se rendre compte de la chance qu’on a, et pour découvrir d’autres réalités. Alors, pour tous les jeunes mais aussi pour tous les décideurs politiques : bougez, voyagez, allez découvrir ce qui se fait dans d’autres pays/villes, inspirez-vous !

Faire le choix, Anonyme, 28 ans, Verviers

Fais de ta vie un rêve et de tes rêves une réalité. La vie nous met à genoux. C’est à ce moment-là qu’il fait faire un choix. Soit, se laisser aller et sombrer peu à peu. Soit, se relever et se battre de toutes ses forces parce que malgré les apparences la vie vaut la peine d’être vécue.

Auteurs/es : Anonymes, Vincent

Ces petits avis ont été produits lors de différents ateliers Scan-R.

Et d’autres récits

La pauvreté à BX

Le problème est la capacité d’accueil au niveau d’un premier hébergement. Avec les difficultés déjà présentes à Bruxelles, il y a un manque de structures d’accueil, que ce soit pour les hommes et...

Pourquoi devrait-on tous écrire nos journées, vies, émotions ?

Ce texte est assez effronté étant donné que je ne tiens même pas de journal moi-même. Cependant, de mon point de vue, écrire ce que l’on ressent est essentiel ; comme une sorte de thérapie. Il y a...

Le masque du jour

Un drôle de Monsieur tient une évaluation entre ses mains, et je reconnais Eliott sur la chaise d’en face qui semble honteux d’être assis dans ce bureau. L’homme n’a pas l’air très content de ce...

Avenir

Oh mes chers enfants,Je suis désolé de vous faire subir ce monde,Dans lequel notre société se meurt doucement,A travers ce voile d’idéologies qui forme la pénombre… Depuis que nous évoluons dans la...

Comment ça se fait ?!

On travaille 24h/24 et nous n’avons pas la même somme qu’eux ! La plupart des riches ne travaillent pas et ne savent pas ce qu’est le travail dans les hôpitaux, cabinets de vétérinaires, les...

LES PETITS AVIS, EPISODE 68

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Et si nous étions plus solidaires

Je rêve d’un monde plus solidaire et avec plus d’entraide. Il y a 2,5 ans, Verviers a connu la plus grande catastrophe depuis des années. Cependant, il y a tout de même eu du positif. Des fois,...

Quitter ses terres natales

Croire que quitter ses terres natales est un privilège est une pensée assez superficielle. Elle manque de nuance. Puis, pourquoi faire une telle généralisation hâtive ? J’écris cela en pensant à mes...

Mon idée de la justice

Tout dépend de la justice. S’il n’y a pas de justice, il n’y aura rien qui déroulera bien. Si la juste s’occupait comme il faut des criminels, il y aurait moins de crime par exemple. Je parle ici...

Vivre en Belgique, c’est ennuyant, triste, déprimant, injuste

Selon moi, ce n’est pas que le temps qui est déprimant, même si c’est le cas. Mais je vais parler surtout des injustices qui sont émises dans ce pays où on dit que la loi nous protège. À vrai dire,...