Vide, sans plus

Vide, sans plus

On me demande si ça va ?
Je réponds, ça va sans plus.
Est-ce le bonheur qui s’en va ?
Je ne sais même plus.

Je me sens vide, incomplète
Comme si chaque émotion de ma vie disparaissait.
Peut-être que je ne suis pas prête
À ressentir à nouveau la beauté du monde que j’aimais.

Plus rien ne m’intéresse, ne me passionne
Même les choses qui pour moi étaient comme ma vie.
Je ne parle presque plus à personne.
Même mes plus proches amis.

Non plus rien.
Pourtant, ça va ! Sans plus…
Ce vide qui est depuis peu mon quotidien
Je le supporte bien, sans plus…

Alors pourquoi je pleure ?
Je ne faisais que raconter ma situation pourtant !
Est-ce un signe de ma douleur ?
Cette douleur que je cache depuis tout ce temps

Au point de l’avoir oublié moi-même
Je ne sais plus ce que je ressens
Peut-être que je ne ressens rien au fond.

Avant, je cherchais à ce que quelqu’un m’aime.
Maintenant, je perds la notion du temps
Serait-ce une forme de dépression ?

Je ne sais plus quoi penser.
Ce vide est présent en permanence
Il commence à me peser
Mais je ne peux combler ce trou immense.

Je ne comprends pas ce qu’il m’arrive
Mais bon, il faut bien que je vive
J’aurais beau y réfléchir cela ne mènera à rien
Je suis coincée dans ce quotidien.

Il faut faire avec ce que l’on a
On n’a pas toujours ce que l’on a voulu
Je continue mon chemin pas à pas
En me sentant vide, sans plus.

Auteure : Victoria, 21 ans, Liège

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Ces projets qui nous sauvent

Beaucoup valent la complexité, le travail acharné, le manque de temps dans l’élaboration de projets. Mes projets, ma bulle d’air. Je m’évade quand j’élabore mes projets, j’ai la tête dans les nuages...

LES PETITS AVIS, EPISODE 73

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Un héros des temps modernes

« Et pourquoi avez-vous un trou de six mois dans votre CV d’ailleurs ? ». A ces mots, j’observe le jeune garçon devant moi s’enfoncer encore un peu plus au fond de sa chaise. « Euh… Eh bien...

Liberté

Je ne crois pas en la fatalité… pourquoi cette croyance ? Le fait de croire est un moteur, un fil d’ariane que l’on peut suivre durant toute sa vie. Ne pas croire en la fatalité, c’est avant tout...

« Le temps fait les choses – ça ira mieux demain »

« Ça ira mieux demain » part d’un principe que le temps a une influence sur les problèmes que l’on peut ressentir et que c’est la chose la plus importante. A la place de se figer dans les causes et...

Soyez vous

Quand est-ce que les gens sont superficiels ? Tellement de réponses à cette question. Je répondrai par une autre question : « Quand pouvons-nous être réellement nous-mêmes ? ». La société nous...

La viabilité au sein de la communauté

Pourquoi vivre en communauté est vital ?   Pour moi, la communauté est un groupe uni par des liens spécifiques ou encore par un but commun. Par exemple : la famille, les amis, les camarades, les...

J’ai toujours eu peur de mon père

J’ai toujours eu peur de mon père car j’ai toujours ressenti son mépris envers moi. Alors oui, ce n’est peut-être qu’une fausse pensée que j’me fais, mais il n’y a rien de plus fort que l’idée. Une...

Se sentir légitime

J’écoute de la musique pour me sentir légitime de beaucoup de choses : J’ai écrit de « beaucoup de choses » car finalement... Bah, c’est vrai. Souvent, je me sens pas légitime d’être là où je suis...

J’ai appris à survivre

J’aimerais apprendre à vivre parce que, durant ma courte vie, j’ai appris à survivre. Cette survie qui m’a été imposée par cette personne qui m’aimait. L’amour ne fait pas toujours les choses bien,...
Et si c’était moi ?

Et si c’était moi ?

Je parle de la migration car ce sujet me touche. Celui-ci n’a aucun lien avec moi. Cependant, j’essaie de me mettre à la place des personnes qui doivent fuir leurs pays pour, la plupart du temps, des choses qui ne sont pas de leurs fautes. Ils sont simplement soumis à des règles et n’ont aucun droit de parole.

Je me dis qu’à leur place, je ne sais pas si j’arriverais à rester là-bas et si je ne ferais pas comme eux… tenter de fuir mon pays. Cela me touche également car je trouve qu’aucune personne ne mérite et aucune personne ne devrait vivre toutes ces atrocités qui les obligent à devoir quitter leur pays natal.

Si je devais transmettre un mot à tous ces gens, je leur dirais de rester forts, de ne pas baisser les bras et que quoi qu’ils fassent, c’est pour une vie probablement meilleure ailleurs. Même s’ils traversent des choses très dures, ils y parviendront, même si cela peut prendre énormément de temps.

Auteur : Anonyme, Bruxelles

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Retrouvez ce récit et d’autres dans notre dossier thématique

Terre de Croatie

Terre de Croatie

Oh mon doux être de lumière
Ne revenez sur ses terres
Que lorsque vous serez vieux
Que le Seigneur vous retire de ces lieux

Bien avant l’arrivée de votre heure
Mais ne vous inquiétez pas
Car quand ce jour viendra
Un jour rempli de sourire et de bonheur

Je vous attendrais
Souriante, avec mes chaussures d’acier
Car durant toute cette belle amitié
Je vous aimais

Rappelez-vous de ce fameux jour
Où nous nous étions perdus
Dans cette forêt sans retour
Là où il y avait cette incroyable vue

Je vous attendrais là
Chaque jour, chaque nuit
Un jour vous me rejoindrez là
Et j’accueillerais votre vie

Malgré ma chute dans cette douce mer
Que nous avons aperçu durant notre séjour
Je vous aimerais toujours
Je serais sur ce bord de terre

Veillant sur votre somptueuse lumière
Oh mon cher ami
Ne revenez sur ses terres de Croatie
Que lorsque votre corps sera poussière.

Auteure : Victoria, 21 ans, Liège

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Ces projets qui nous sauvent

Beaucoup valent la complexité, le travail acharné, le manque de temps dans l’élaboration de projets. Mes projets, ma bulle d’air. Je m’évade quand j’élabore mes projets, j’ai la tête dans les nuages...

LES PETITS AVIS, EPISODE 73

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Un héros des temps modernes

« Et pourquoi avez-vous un trou de six mois dans votre CV d’ailleurs ? ». A ces mots, j’observe le jeune garçon devant moi s’enfoncer encore un peu plus au fond de sa chaise. « Euh… Eh bien...

Liberté

Je ne crois pas en la fatalité… pourquoi cette croyance ? Le fait de croire est un moteur, un fil d’ariane que l’on peut suivre durant toute sa vie. Ne pas croire en la fatalité, c’est avant tout...

« Le temps fait les choses – ça ira mieux demain »

« Ça ira mieux demain » part d’un principe que le temps a une influence sur les problèmes que l’on peut ressentir et que c’est la chose la plus importante. A la place de se figer dans les causes et...

Soyez vous

Quand est-ce que les gens sont superficiels ? Tellement de réponses à cette question. Je répondrai par une autre question : « Quand pouvons-nous être réellement nous-mêmes ? ». La société nous...

La viabilité au sein de la communauté

Pourquoi vivre en communauté est vital ?   Pour moi, la communauté est un groupe uni par des liens spécifiques ou encore par un but commun. Par exemple : la famille, les amis, les camarades, les...

J’ai toujours eu peur de mon père

J’ai toujours eu peur de mon père car j’ai toujours ressenti son mépris envers moi. Alors oui, ce n’est peut-être qu’une fausse pensée que j’me fais, mais il n’y a rien de plus fort que l’idée. Une...

Se sentir légitime

J’écoute de la musique pour me sentir légitime de beaucoup de choses : J’ai écrit de « beaucoup de choses » car finalement... Bah, c’est vrai. Souvent, je me sens pas légitime d’être là où je suis...

J’ai appris à survivre

J’aimerais apprendre à vivre parce que, durant ma courte vie, j’ai appris à survivre. Cette survie qui m’a été imposée par cette personne qui m’aimait. L’amour ne fait pas toujours les choses bien,...
Les mangas sont violents : Vrai ou Faux ?

Les mangas sont violents : Vrai ou Faux ?

Les mangas violents existent bel et bien mais ne font pas partie de la majorité à proprement parler. Cela dépend selon comment on définit cette « violence».

La violence dans les mangas est très variée comme dans la littérature, le roman policier ou autres. La violence peut être psychologique, gore ou toute autre forme de celle-ci.

La violence fait partie de l’art actuel, en bien ou en mal.

Auteur : Dorian, 23 ans, Liège

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Ces projets qui nous sauvent

Beaucoup valent la complexité, le travail acharné, le manque de temps dans l’élaboration de projets. Mes projets, ma bulle d’air. Je m’évade quand j’élabore mes projets, j’ai la tête dans les nuages...

LES PETITS AVIS, EPISODE 73

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Un héros des temps modernes

« Et pourquoi avez-vous un trou de six mois dans votre CV d’ailleurs ? ». A ces mots, j’observe le jeune garçon devant moi s’enfoncer encore un peu plus au fond de sa chaise. « Euh… Eh bien...

Liberté

Je ne crois pas en la fatalité… pourquoi cette croyance ? Le fait de croire est un moteur, un fil d’ariane que l’on peut suivre durant toute sa vie. Ne pas croire en la fatalité, c’est avant tout...

« Le temps fait les choses – ça ira mieux demain »

« Ça ira mieux demain » part d’un principe que le temps a une influence sur les problèmes que l’on peut ressentir et que c’est la chose la plus importante. A la place de se figer dans les causes et...

Soyez vous

Quand est-ce que les gens sont superficiels ? Tellement de réponses à cette question. Je répondrai par une autre question : « Quand pouvons-nous être réellement nous-mêmes ? ». La société nous...

La viabilité au sein de la communauté

Pourquoi vivre en communauté est vital ?   Pour moi, la communauté est un groupe uni par des liens spécifiques ou encore par un but commun. Par exemple : la famille, les amis, les camarades, les...

J’ai toujours eu peur de mon père

J’ai toujours eu peur de mon père car j’ai toujours ressenti son mépris envers moi. Alors oui, ce n’est peut-être qu’une fausse pensée que j’me fais, mais il n’y a rien de plus fort que l’idée. Une...

Se sentir légitime

J’écoute de la musique pour me sentir légitime de beaucoup de choses : J’ai écrit de « beaucoup de choses » car finalement... Bah, c’est vrai. Souvent, je me sens pas légitime d’être là où je suis...

J’ai appris à survivre

J’aimerais apprendre à vivre parce que, durant ma courte vie, j’ai appris à survivre. Cette survie qui m’a été imposée par cette personne qui m’aimait. L’amour ne fait pas toujours les choses bien,...
Fuir la guerre

Fuir la guerre

Le lien que j’ai avec le sujet de la migration, c’est que ma famille a dû quitter notre pays pour fuir la guerre. La Syrie est un pays très beau mais qui a été détruit.

Ma maman et mon papa ont quitté la Syrie pour nous offrir une meilleure vie, pour qu’on n’ait pas à subir ce qu’ils ont subi. En 2015, mon papa et ma maman ont fait venir, en Belgique, la famille de ma maman. Ses sœurs, ses neveux, sa maman…

Il faut du courage pour tout quitter, sans même savoir ce qui va nous arriver. Il me reste encore en Syrie de la famille. Ça devient de plus en plus compliqué de les faire venir avec les démarches à suivre, elles sont longues et dures. J’ai des connaissances qui ont été touchées par les tremblements.

Mes cousins ont tout réussi, ils ont eu du courage et de la force. Partir de rien et puis finir ingénieur, être à sa 5ème année d’étude de médecine. Ils n’avaient rien mais maintenant, ils ont tout.

Auteure : Laetitia, 18 ans, Bruxelles

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Retrouvez ce récit et d’autres dans notre dossier thématique