Terre de Croatie

Terre de Croatie

Oh mon doux être de lumière
Ne revenez sur ses terres
Que lorsque vous serez vieux
Que le Seigneur vous retire de ces lieux

Bien avant l’arrivée de votre heure
Mais ne vous inquiétez pas
Car quand ce jour viendra
Un jour rempli de sourire et de bonheur

Je vous attendrais
Souriante, avec mes chaussures d’acier
Car durant toute cette belle amitié
Je vous aimais

Rappelez-vous de ce fameux jour
Où nous nous étions perdus
Dans cette forêt sans retour
Là où il y avait cette incroyable vue

Je vous attendrais là
Chaque jour, chaque nuit
Un jour vous me rejoindrez là
Et j’accueillerais votre vie

Malgré ma chute dans cette douce mer
Que nous avons aperçu durant notre séjour
Je vous aimerais toujours
Je serais sur ce bord de terre

Veillant sur votre somptueuse lumière
Oh mon cher ami
Ne revenez sur ses terres de Croatie
Que lorsque votre corps sera poussière.

Auteure : Victoria, 21 ans, Liège

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Parlons racisme

Un des problèmes les plus important qu’on a pu observer, ce sont les agressions faites par des figures d’autorité à l’encontre des noirs et arabes. Les arabes et noirs, quand ils sont confrontés à...

LES PETITS AVIS, EPISODE 69

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

La vie d’adulte…

J’ai toujours eu peur de l’âge adulte… depuis petite, je n’ai jamais voulu et rêvé d’une vie de famille avec un mari ou une femme, des enfants, la maison et donc un avenir tout tracé. La...

Les journées à l’école

Problème Les journées à l’école. Observation On commence à 8h15 et c’est beaucoup trop tôt, les élèves sont fatigués et stressés dès le matin. Les pauses sont beaucoup trop courtes. On n’a pas le...

C’est ciao !

Une maison tremble. Des murs tremblent. Un quartier s’harmonise aux sons bruyants produits par un bourgmestre sinistre. Ses postillons fouettent mes babines. Je crois subir une triste affaire…...

Compter sur l’humain, pas la société

Même dans un monde aussi développé qu’aujourd’hui, la détresse psychique des personnes est en dérive totale. Le secteur de la santé mentale est en pleine crise et la politique y est malheureusement...

La pauvreté à BX

Le problème est la capacité d’accueil au niveau d’un premier hébergement. Avec les difficultés déjà présentes à Bruxelles, il y a un manque de structures d’accueil, que ce soit pour les hommes et...

Pourquoi devrait-on tous écrire nos journées, vies, émotions ?

Ce texte est assez effronté étant donné que je ne tiens même pas de journal moi-même. Cependant, de mon point de vue, écrire ce que l’on ressent est essentiel ; comme une sorte de thérapie. Il y a...

Le masque du jour

Un drôle de Monsieur tient une évaluation entre ses mains, et je reconnais Eliott sur la chaise d’en face qui semble honteux d’être assis dans ce bureau. L’homme n’a pas l’air très content de ce...

Avenir

Oh mes chers enfants,Je suis désolé de vous faire subir ce monde,Dans lequel notre société se meurt doucement,A travers ce voile d’idéologies qui forme la pénombre… Depuis que nous évoluons dans la...
Tout s’effondre

Tout s’effondre

Le sujet de la migration est un sujet qui est évoqué à l’école mais tu l’as déjà d’office évoqué ou entendu parler dans ta vie. Certains avaient plein d’idées et d’autres ne savaient pas grand-chose à ce sujet, comme moi.

Mais ces derniers jours, j’ai regardé un film qui en parlait et qui m’a ouvert l’esprit à propos de la migration. Plein de choses m’ont interpellé. La première était le parcours qu’ils prennent pour quitter leurs pays. C’est un risque, un danger qu’ils encourent pour arriver dans un pays où ils risquent de galérer, voir être discriminé.

La deuxième, ce sont les études et le travail. Souvent, les gens qui quittent leur pays ont un rêve, des ambitions ou un travail reconnu, bien payé. Mais en arrivant dans leur nouveau pays, tout s’effondre ! Totalement tout.

 

Auteure : Anne, 18 ans, Bruxelles

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Retrouvez ce récit et d’autres dans notre dossier thématique

Perdre un proche

Perdre un proche

J’ai marqué « J’ai toujours eu peur de perdre un proche » car je n’en ai jamais vraiment perdu. J’ai déjà assisté à l’enterrement d’un membre de ma famille. C’était l’une de mes arrière-grands-mères. J’étais triste mais pas bouleversée, je ne l’avais vue que quelques fois pas comme ma mère et sa mère à elle.

J’ai peur de perdre un proche car je ne sais pas comment je réagirais ou ce que je ressentirais à cause de cette perte. Aussi, je ne sais pas ce qui se passera après… si j’arriverais à m’en remettre.

En fait, j’ai peur de l’incertitude de mes réactions lorsque celles-ci seront confrontées à une vraie mort et non à un scénario que j’ai fabriqué de toute pièce.

Auteur : Anonyme, Liège

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Parlons racisme

Un des problèmes les plus important qu’on a pu observer, ce sont les agressions faites par des figures d’autorité à l’encontre des noirs et arabes. Les arabes et noirs, quand ils sont confrontés à...

LES PETITS AVIS, EPISODE 69

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

La vie d’adulte…

J’ai toujours eu peur de l’âge adulte… depuis petite, je n’ai jamais voulu et rêvé d’une vie de famille avec un mari ou une femme, des enfants, la maison et donc un avenir tout tracé. La...

Les journées à l’école

Problème Les journées à l’école. Observation On commence à 8h15 et c’est beaucoup trop tôt, les élèves sont fatigués et stressés dès le matin. Les pauses sont beaucoup trop courtes. On n’a pas le...

C’est ciao !

Une maison tremble. Des murs tremblent. Un quartier s’harmonise aux sons bruyants produits par un bourgmestre sinistre. Ses postillons fouettent mes babines. Je crois subir une triste affaire…...

Compter sur l’humain, pas la société

Même dans un monde aussi développé qu’aujourd’hui, la détresse psychique des personnes est en dérive totale. Le secteur de la santé mentale est en pleine crise et la politique y est malheureusement...

La pauvreté à BX

Le problème est la capacité d’accueil au niveau d’un premier hébergement. Avec les difficultés déjà présentes à Bruxelles, il y a un manque de structures d’accueil, que ce soit pour les hommes et...

Pourquoi devrait-on tous écrire nos journées, vies, émotions ?

Ce texte est assez effronté étant donné que je ne tiens même pas de journal moi-même. Cependant, de mon point de vue, écrire ce que l’on ressent est essentiel ; comme une sorte de thérapie. Il y a...

Le masque du jour

Un drôle de Monsieur tient une évaluation entre ses mains, et je reconnais Eliott sur la chaise d’en face qui semble honteux d’être assis dans ce bureau. L’homme n’a pas l’air très content de ce...

Avenir

Oh mes chers enfants,Je suis désolé de vous faire subir ce monde,Dans lequel notre société se meurt doucement,A travers ce voile d’idéologies qui forme la pénombre… Depuis que nous évoluons dans la...
Parfois, perdre c’est gagner

Parfois, perdre c’est gagner

Je pense que s’il y a bien une chose que ces 17 ans d’existence m’ont appris, c’est de ne pas voir les choses telles qu’elles sont mais telles qu’elles peuvent être.
Je ne prétends ni être un grand penseur, ni un philosophe pourtant, et ce malgré ma jeunesse, je pense avoir des expériences à partager et les leçons que j’ai pu en tirer.

Je pense qu’inévitablement toute personne a la peur de perdre. Que ce soit la perte d’un combat, d’une personne, d’une chose. Perdre a fatalement une connotation négative.
Pourtant je crois sincèrement que la gravité d’une perte dépend uniquement de la façon dont on la perçoit. Evidemment, je n’avance en aucun cas que perdre un proche peut-être joyeux pour vous, là n’est pas la question.

Non, ce que j’essaye de transmettre c’est que nous sommes parfois tant obnubilés par la perte en elle-même que l’on peut très facilement passer à côté des choses qui peuvent nous aider à nous développer.

Pour reprendre mon exemple précédent, la tristesse ressentie à la perte d’un proche est inévitable et son impact sur notre vie le sera tout autant. Cependant, là où les choses diffèrent, c’est la façon dont on perçoit cette perte. On peut accepter et regretter les choses qu’on a manqué ou alors on peut accepter et comprendre la valeur inestimable de cette perte et chérir ce que l’on possède encore. Car tout a une fin. Le regret est quelque chose par lequel nous sommes tous passés mais je pense qu’on devrait plutôt se concentrer sur l’attachement qui nous a poussé à ressentir un tel sentiment et apprécier, pleinement, le temps qu’on a pu passer avec.

Personnellement, j’ai perdu mais j’ai aussi beaucoup gagné.
Les sentiments amers que j’ai pu ressentir se sont toujours dissipés, mais les choses que j’ai pu en apprendre, elles, sont bien restées.

Auteur : Yuken, 17 ans, Bruxelles

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Parlons racisme

Un des problèmes les plus important qu’on a pu observer, ce sont les agressions faites par des figures d’autorité à l’encontre des noirs et arabes. Les arabes et noirs, quand ils sont confrontés à...

LES PETITS AVIS, EPISODE 69

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

La vie d’adulte…

J’ai toujours eu peur de l’âge adulte… depuis petite, je n’ai jamais voulu et rêvé d’une vie de famille avec un mari ou une femme, des enfants, la maison et donc un avenir tout tracé. La...

Les journées à l’école

Problème Les journées à l’école. Observation On commence à 8h15 et c’est beaucoup trop tôt, les élèves sont fatigués et stressés dès le matin. Les pauses sont beaucoup trop courtes. On n’a pas le...

C’est ciao !

Une maison tremble. Des murs tremblent. Un quartier s’harmonise aux sons bruyants produits par un bourgmestre sinistre. Ses postillons fouettent mes babines. Je crois subir une triste affaire…...

Compter sur l’humain, pas la société

Même dans un monde aussi développé qu’aujourd’hui, la détresse psychique des personnes est en dérive totale. Le secteur de la santé mentale est en pleine crise et la politique y est malheureusement...

La pauvreté à BX

Le problème est la capacité d’accueil au niveau d’un premier hébergement. Avec les difficultés déjà présentes à Bruxelles, il y a un manque de structures d’accueil, que ce soit pour les hommes et...

Pourquoi devrait-on tous écrire nos journées, vies, émotions ?

Ce texte est assez effronté étant donné que je ne tiens même pas de journal moi-même. Cependant, de mon point de vue, écrire ce que l’on ressent est essentiel ; comme une sorte de thérapie. Il y a...

Le masque du jour

Un drôle de Monsieur tient une évaluation entre ses mains, et je reconnais Eliott sur la chaise d’en face qui semble honteux d’être assis dans ce bureau. L’homme n’a pas l’air très content de ce...

Avenir

Oh mes chers enfants,Je suis désolé de vous faire subir ce monde,Dans lequel notre société se meurt doucement,A travers ce voile d’idéologies qui forme la pénombre… Depuis que nous évoluons dans la...
De quoi demain est fait ?

De quoi demain est fait ?

J’ai toujours eu peur de perdre ma famille. Car je n’ai plus que mon frère et mes parents.
Lentement, je me suis éloigné du reste. Ma grand-mère, la mère de mon père, celle qui l’a abandonné, est au Soleil : Metz. 2 grands-pères sur 3 sont morts. Le seul encore en vie, ça fait 5 ans que je ne l’ai pas vu. Quand j’étais tipeu, je l’appelais Dieu car je ne le voyais jamais.

Ce qu’il me reste, c’est ce qui est le plus précieux à mes yeux. On est chanceux de les avoir. Malgré tout, ils sont atteints par cette saloperie. Le padre, mon père, a failli rejoindre sa sœur à 3 reprises. On est constamment dans la crainte qu’il nous quitte. Ce n’est pas un mythe mais bien la réalité. La madre, ma mère, celle qui s’oublie pour nous, est aussi atteinte, le cœur qui monte à 240, et je ne parle pas de km/h. Elle a des douleurs en permanence, mais elle fait sa poker face pour pas qu’on voit sa souffrance et cette malchance d’avoir cette douleur depuis 2009. Le Xanax ou même la morphine n’atténuent pas la douleur. Elle ne risque rien mais elle vit avec ces peines. Mon frère qui s’éloigne de jours en jours va finir par quitter le cocon familial pour prendre son envol.

Nous ne sommes pas éternels. Il faut profiter des gens qui nous entourent. On ne sait pas de quoi demain est fait.

Auteur : Yaël, 14 ans, Liège

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Parlons racisme

Un des problèmes les plus important qu’on a pu observer, ce sont les agressions faites par des figures d’autorité à l’encontre des noirs et arabes. Les arabes et noirs, quand ils sont confrontés à...

LES PETITS AVIS, EPISODE 69

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

La vie d’adulte…

J’ai toujours eu peur de l’âge adulte… depuis petite, je n’ai jamais voulu et rêvé d’une vie de famille avec un mari ou une femme, des enfants, la maison et donc un avenir tout tracé. La...

Les journées à l’école

Problème Les journées à l’école. Observation On commence à 8h15 et c’est beaucoup trop tôt, les élèves sont fatigués et stressés dès le matin. Les pauses sont beaucoup trop courtes. On n’a pas le...

C’est ciao !

Une maison tremble. Des murs tremblent. Un quartier s’harmonise aux sons bruyants produits par un bourgmestre sinistre. Ses postillons fouettent mes babines. Je crois subir une triste affaire…...

Compter sur l’humain, pas la société

Même dans un monde aussi développé qu’aujourd’hui, la détresse psychique des personnes est en dérive totale. Le secteur de la santé mentale est en pleine crise et la politique y est malheureusement...

La pauvreté à BX

Le problème est la capacité d’accueil au niveau d’un premier hébergement. Avec les difficultés déjà présentes à Bruxelles, il y a un manque de structures d’accueil, que ce soit pour les hommes et...

Pourquoi devrait-on tous écrire nos journées, vies, émotions ?

Ce texte est assez effronté étant donné que je ne tiens même pas de journal moi-même. Cependant, de mon point de vue, écrire ce que l’on ressent est essentiel ; comme une sorte de thérapie. Il y a...

Le masque du jour

Un drôle de Monsieur tient une évaluation entre ses mains, et je reconnais Eliott sur la chaise d’en face qui semble honteux d’être assis dans ce bureau. L’homme n’a pas l’air très content de ce...

Avenir

Oh mes chers enfants,Je suis désolé de vous faire subir ce monde,Dans lequel notre société se meurt doucement,A travers ce voile d’idéologies qui forme la pénombre… Depuis que nous évoluons dans la...