Plus loin que l’oubli

Plus loin que l’oubli

Tout le bleu du ciel de Melissa Da Costa est un roman qui aborde la fatalité de la maladie. Emile, un jeune homme, a appris qu’il était atteint d’un Alzheimer précoce. Il décide de partir avec une inconnue, Joanne, en camping-car. Il veut voyager jusqu’à ce que la maladie l’emporte car il ne veut pas que ses proches se souviennent de sa maladie, mais de lui.

J’ai trouvé cette œuvre très forte en émotions. Joanne est un personnage très intéressant, elle est silencieuse et vit la vie d’une manière qui va changer la façon dont Emile la voyait. Emile est un jeune qui a un caractère très compliqué, il aime faire la fête et est jugeant. Leur relation va nous apporter une envie de vivre pleinement. L’envie qu’a Emile de devenir une meilleure personne est magnifique.

Je recommande ce roman à toute personne qui aime les histoires pleines d’émotions, de remises en question. Le livre est long mais cela n’a pas rendu le récit lent.

Auteur : Anonyme, 16 ans, Liège

Cet article a été écrit lors d’un atelier Scan-R à distance

Et d’autres décryptages

Fleurir l’humanité

Le plus révoltant dans ce monde, c’est toutes les fois où l’on ne donne pas à l’autre ce qu’on aimerait recevoir, où l’on fait subir ce qu’on ne voudrait jamais vivre. Cette attitude a un nom. Plus...

Soufi mon Amour

Nous sommes au début des vacances et dans quelques jours, nous partons au Maroc.Pour m'accompagner durant ce périple, j'ai décidé d'acheter un livre dont une amie m'a parlé : " Soufi mon Amour "...

La descente en enfer

            Lorsque mes parents partent, il y a toujours une certaine excitation. Je fais les courses avec mon papa, pour tenir une semaine sans manquer de rien. J'aide à charger la voiture pour que...

Ne pas se faire du mal

J'ai envie de faire passer un message. Faites bien attention à vous. Ne vous faites pas du mal, cela ne va servir à rien, je vous le promets. Rien ne change, ça va juste vous faire du mal, et faire...

Coeur sombre

Coeur sombre, sombre de conneries, conneries de jeunesse, jeunesse de délinquant,  délinquance de plusieurs années, plusieurs années noires, noires de fréquentation, fréquentation de cité, cité en...

Liberté et solitude

Je vais vous parler de mon histoire par rapport à la solitude. Je suis une personne très timide. Je ne fais pas facilement confiance. J'ai toujours eu peur du regard des autres, des critiques,...

L’abus sexuel

J'ai décidé de parler de l'abus sexuel car j'espère que cela pourra aider des gens ayant vécu une situation similaire que moi... J'ai subi des attouchements vers l'âge de 7 ou 8 ans, je ne sais plus...

L’adolescence

Il y a cinq ans, je changeais d’école pour la première fois. J’entrais en cinquième primaire. C’était donc une petite école. Je me suis directement intégré. Après un mois plus ou moins, je me suis...

Á toi, qui lis ceci.

A toi qui lis ceci, Qui cache derrière son sourire ses soucis, Qui aire rire de tout et de rien, Qui n'expose jamais son chagrin. Qui souhaite tellement faire le bien autour de toi, Qui finit par...

Le regard des autres

J'ai toujours eu peur de l'avis des autres. Depuis toute petite, je suis conditionnée à leur plaire. Je suis une femme. La société nous contraint de respecter certains codes, styles vestimentaires,...
Depuis « toi », je deviens « moi »

Depuis « toi », je deviens « moi »

Un souvenir, un moment où je me suis sentie être moi-même, sans porter le moindre masque.
Il ne m’a pas fallu plus d’un quart de seconde pour savoir que je voulais parler de toi, de ce voyage qui aura, à jamais, changé nos vies.

Je me demande si ça aurait également été ta première pensée.

Je crois ne m’être jamais sentie aussi bien qu’à cet instant-là, à tes côtés. Plus rien n’avait d’importance. On est parties sur un coup de tête, en laissant tout le poids de la vie derrière nous.

Je pense ne m’être jamais autant sentie exister, jamais sentie autant être moi, tout en te découvrant toi. Comme si, avant ça, avant toi, personne ne m’avait jamais écoutée. Jamais je n’en ai dit tant à une inconnue, jamais, avant ça, je n’avais eu la sensation qu’une part de moi vivait ailleurs, en toi.

Ce voyage reste le plus beau de mes souvenirs, le plus doux, le plus surprenant mais également et surtout le plus intense.

Une découverte de l’Amour, avec un grand « A ». Celui qui ne meurt jamais, celui qui porte nos noms, celui qui ne peut que se transformer, sans jamais disparaître, celui qui ne s’arrête pas au fait qu’on soit deux femmes, celui qui ne s’arrête pas non plus aux idées reçues et étriquées du couple.

Merci d’avoir été toi, et de m’avoir permis d’être moi, peut-être pour la première fois.
Depuis « toi », je deviens « moi ».

A ce petit nuage de fuite.
A nos futurs voyages.
A cet amour indescriptible et immuable.

Merci.

Auteure : Elise, 21 ans, Marchienne-Au-Pont

Cet article a été produit lors d’un atelier Scan-R.

Et d’autres récits

Comment ça se fait ?!

On travaille 24h/24 et nous n’avons pas la même somme qu’eux ! La plupart des riches ne travaillent pas et ne savent pas ce qu’est le travail dans les hôpitaux, cabinets de vétérinaires, les...

LES PETITS AVIS, EPISODE 68

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Et si nous étions plus solidaires

Je rêve d’un monde plus solidaire et avec plus d’entraide. Il y a 2,5 ans, Verviers a connu la plus grande catastrophe depuis des années. Cependant, il y a tout de même eu du positif. Des fois,...

Quitter ses terres natales

Croire que quitter ses terres natales est un privilège est une pensée assez superficielle. Elle manque de nuance. Puis, pourquoi faire une telle généralisation hâtive ? J’écris cela en pensant à mes...

Mon idée de la justice

Tout dépend de la justice. S’il n’y a pas de justice, il n’y aura rien qui déroulera bien. Si la juste s’occupait comme il faut des criminels, il y aurait moins de crime par exemple. Je parle ici...

Vivre en Belgique, c’est ennuyant, triste, déprimant, injuste

Selon moi, ce n’est pas que le temps qui est déprimant, même si c’est le cas. Mais je vais parler surtout des injustices qui sont émises dans ce pays où on dit que la loi nous protège. À vrai dire,...

Nous voulons…

Nous voulons un bon leader, on ne veut pas quelqu’un avec de belles paroles mais quelqu’un de réfléchi et qui n’hésiterait pas à réaliser des justes choix pour son peuple. Il ne faut pas voter...

Respecter son prochain

« La diversité, c’est un mélange harmonieux entre une infinité de choses uniques ayant chacunes leurs propres défauts et leurs propres qualités ». Dans cette société, on oublie que notre prochain a...

L’importance des langues

J’aimerais apprendre à parler plusieurs langues. Dans n’importe quelle région, dans la plupart des jobs, on demande qu’on parle plusieurs langues. A l’école, nous avons des cours de langues, avec...

Justice d’exil

J'ai quitté mon pays, le Nigeria, en mai 2023. Je vivais avec ma jeune sœur et ma mère, charmante comme aucune autre au monde. Mais un jour, quelque chose s’est produit. Je revenais de l’école avec...
Perdre des proches

Perdre des proches

J’aimerais ravoir mes proches auprès de moi car l’esprit famille est très important pour moi. Je suis assez sensible et même hypersensible. J’ai perdu beaucoup de proches ces derniers temps et ça m’a beaucoup affectée car ces pertes ont toutes été inattendues, trop rapides, trop douloureuses…

J’ai perdu mon grand-père du cancer des poumons quand j’étais petite (5-6 ans) ça a été ma première perte très douloureuse. J’ai ensuite perdu ma meilleure amie du suicide en 2018 (elle avait 16 ans). Cette perte m’a anéantie à vie et ce, pour l’éternité… Je l’aimais comme une sœur, une confidente et la vie me l’a brutalement arrachée.

J’ai ensuite perdu l’année passée en août 2 personnes à quelques jours d’intervalles. Une madame de qui je me suis occupée en maison de repos et avec qui j’avais créé un lien très fort est décédée d’une crise cardiaque à l’hôpital et quelques jours plus tard, un très bon ami, à mes parents et moi, est décédé aussi d’une crise cardiaque à seulement 50 ans.

Ces 2 pertes ont les apprises quand on était en vacances en Espagne. Et au mois de mars, j’ai eu la perte la plus dure de toute ma vie… La tante de maman est décédée du jour au lendemain d’une embolie pulmonaire…
On a dû partir d’urgence en pleine nuit pour aller en Espagne et pour pouvoir assister aux funérailles. Devoir lui dire adieu a été l’une des choses les plus dures à vivre car je ne voulais pas accepter que je ne la verrais plus, que je n’entendrais plus ses bêtises, que je n’entendrais plus son rire et que surtout, je ne pourrais plus la prendre dans mes bras et l’entendre me dire « Te quiero carino ».

Toutes ces pertes m’ont anéanties mais pas un seul jour passe sans que je ne pense à eux tous. Ça m’a appris qu’il faut profiter de ses proches tant qu’il en est encore temps.

J’aimerais aussi voyager dans le monde entier pour découvrir de nouveaux paysages, rencontrer de nouvelles personnes, découvrir de nouvelles cultures. Voyager me permet de me sentir libre, me ressourcer, me retrouver avec moi-même et simplement profiter de la vie sans penser à ce que je vais faire demain, voyager me permet d’être moi-même, de me débrouiller, de vivre des aventures, de tout simplement vivre et me sentir vivante.

Voyager me permet de toujours regarder devant moi et jamais en arrière. Aller de l’avant et ne jamais reculer car on risquerait de rater de belles choses avec de belles personnes. Donc voyager si vous le pouvez et profiter de la vie. Elle est beaucoup trop courte et imprévisible pour la gâcher et ne pas en profiter !

Alors, vivez !

Auteure : Mayra, 21 ans, Nivelles

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Comment ça se fait ?!

On travaille 24h/24 et nous n’avons pas la même somme qu’eux ! La plupart des riches ne travaillent pas et ne savent pas ce qu’est le travail dans les hôpitaux, cabinets de vétérinaires, les...

LES PETITS AVIS, EPISODE 68

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Et si nous étions plus solidaires

Je rêve d’un monde plus solidaire et avec plus d’entraide. Il y a 2,5 ans, Verviers a connu la plus grande catastrophe depuis des années. Cependant, il y a tout de même eu du positif. Des fois,...

Quitter ses terres natales

Croire que quitter ses terres natales est un privilège est une pensée assez superficielle. Elle manque de nuance. Puis, pourquoi faire une telle généralisation hâtive ? J’écris cela en pensant à mes...

Mon idée de la justice

Tout dépend de la justice. S’il n’y a pas de justice, il n’y aura rien qui déroulera bien. Si la juste s’occupait comme il faut des criminels, il y aurait moins de crime par exemple. Je parle ici...

Vivre en Belgique, c’est ennuyant, triste, déprimant, injuste

Selon moi, ce n’est pas que le temps qui est déprimant, même si c’est le cas. Mais je vais parler surtout des injustices qui sont émises dans ce pays où on dit que la loi nous protège. À vrai dire,...

Nous voulons…

Nous voulons un bon leader, on ne veut pas quelqu’un avec de belles paroles mais quelqu’un de réfléchi et qui n’hésiterait pas à réaliser des justes choix pour son peuple. Il ne faut pas voter...

Respecter son prochain

« La diversité, c’est un mélange harmonieux entre une infinité de choses uniques ayant chacunes leurs propres défauts et leurs propres qualités ». Dans cette société, on oublie que notre prochain a...

L’importance des langues

J’aimerais apprendre à parler plusieurs langues. Dans n’importe quelle région, dans la plupart des jobs, on demande qu’on parle plusieurs langues. A l’école, nous avons des cours de langues, avec...

Justice d’exil

J'ai quitté mon pays, le Nigeria, en mai 2023. Je vivais avec ma jeune sœur et ma mère, charmante comme aucune autre au monde. Mais un jour, quelque chose s’est produit. Je revenais de l’école avec...
Voyage de l’esprit

Voyage de l’esprit

Lors d’un atelier d’écriture à l’Hôpital universitaire des enfants Reine Fabiola, les jeunes ont dû se prêter au jeu d’écrire un texte avec des mots imposés. Voici leurs textes.

Mots imposés : différence, train, inspiration, désespérance, homme, chocolat, démocratie, 3h du matin, autotune, jeunesse, brioche

Enfin moi
Lucie, 25 ans, Bruxelles

Hier j’ai pris le train vers une direction inconnue. Je suis un homme ou plutôt une femme, enfin, je ne sais pas. Je me suis toujours sentie différente des autres… Ce jour-là, il était 3h du matin quand j’ai décidé de tout plaquer et partir loin. Je suis seule dans la rue, écouteurs aux oreilles écoutant ces
vieilles musiques bourrées d’autotune. Je n’aime pas forcément ces chansons mais pour autant elles m’inspirent. En effet, toute ma jeunesse n’a été que froid et désespoir.

C’est donc pour cela que j’ai décidé de m’envoler pour une vie meilleure . Je rêve d’un monde où les gens sont libres, heureux d’être ce qu’ils sont et contents d’affronter la vie. Je rêve d’un monde où la démocratie prime et où tout le monde est entendu ?

Je suis seule, avec, dans mes poches, qu’un petit bout de chocolat et un morceau de brioche. Je suis prête maintenant, prête à affronter le monde et vivre ma vie.

Une nouvelle page se tourne, je suis enfin moi.

Vers l’inspiration
Anonyme

Hier, j’ai pris le train direction : vers l’inspiration.

Me voilà à 3h du matin avec de la musique, pleine d’autotune, dans les oreilles. Ça me rappelle ma jeunesse, les bons vieux temps avec des brioches au chocolat faites par mes parents.

Mais, maintenant, c’est différent, je suis un homme et c’est pas aussi facile de fuir la désespérance.

Mais me voilà en route vers le pays de l’inspiration.

Le démocratie ne m’arrêtera pas cette fois.

C’est moi qui décide.

De mon avenir.

Musique
Anonyme

Un jour, j’ai pris le train en mangeant de la brioche et du chocolat à 3h du matin. Je me sentais différent et désespéré sans que je n’aie la raison du pourquoi. Je pensais, dans ma tête, quel homme et pourquoi la démocratie existe ou bien serait-il grave si la démocratie n’existait pas ?

J’avais de l’inspiration pour chaque album de musique mais ce n’est pas si facile que cela en a l’air. Soudain, j’ai eu une pensée de ma jeunesse, ça me manque beaucoup.

Une fois que je suis descendu du train et je me suis rendu, à mon lieu de travail, dans mon studio, j’ai trouvé mon inspiration. Il a allumé l’autotune et le reste, et j’ai chanté.

Un jour…
Khusi, 15 ans, Bruxelles

Un jour, en fait non, c’était la nuit. Il faisait noir et je ne savais plus quoi faire, j’étais débordée par mes émotions. Désespérée, je suis montée dans le dernier train aux alentours de 3h du matin. Dans le train, un homme, je le vis grand et fatigué, je m’approchai de lui et lui demandai où allait ce train. Il prit une grande inspiration et me répondit, avec une voix assez étrange, je dirais même plus autotunée : « Je ne le sais guère, jeune femme ».

Puis le train se mit en route et nous avons roulé pendant des heures. Je n’avais pas prévu de nourriture, et lui non plus apparemment, car sa seule chance de se nourrir était une pauvre petite plaquette de chocolat que nous avions partagée, dans une petite brioche un peu dure. Mais, après réflexion, c’était mieux que rien.

En voyant le temps passé, dans le train, nous nous mettions à parler, très souvent, de tout et de rien. Mais, souvent, de nos différences, dues à notre époque. A son époque, il y a quelques années, la démocratie n’existait pas. C’était juste une question de pouvoir et, donc, je lui expliquai que ça n’avait pas changé. Partout, dans nos bâtiments, ça ne marchait toujours pas comme cela.

Après des heures et des jours, nous sommes arrivés à bon port. C’était une grande plage avec des gens, je dirais même plus des jeunes. C’était une plage où régnait la jeunesse folle, où toutes les personnes pouvaient se rendre là pour vivre leur vie qu’ils ont raté ou oubliée…

Auteur-e-s : Lucie, Khusi et anonymes

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Comment ça se fait ?!

On travaille 24h/24 et nous n’avons pas la même somme qu’eux ! La plupart des riches ne travaillent pas et ne savent pas ce qu’est le travail dans les hôpitaux, cabinets de vétérinaires, les...

LES PETITS AVIS, EPISODE 68

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Et si nous étions plus solidaires

Je rêve d’un monde plus solidaire et avec plus d’entraide. Il y a 2,5 ans, Verviers a connu la plus grande catastrophe depuis des années. Cependant, il y a tout de même eu du positif. Des fois,...

Quitter ses terres natales

Croire que quitter ses terres natales est un privilège est une pensée assez superficielle. Elle manque de nuance. Puis, pourquoi faire une telle généralisation hâtive ? J’écris cela en pensant à mes...

Mon idée de la justice

Tout dépend de la justice. S’il n’y a pas de justice, il n’y aura rien qui déroulera bien. Si la juste s’occupait comme il faut des criminels, il y aurait moins de crime par exemple. Je parle ici...

Vivre en Belgique, c’est ennuyant, triste, déprimant, injuste

Selon moi, ce n’est pas que le temps qui est déprimant, même si c’est le cas. Mais je vais parler surtout des injustices qui sont émises dans ce pays où on dit que la loi nous protège. À vrai dire,...

Nous voulons…

Nous voulons un bon leader, on ne veut pas quelqu’un avec de belles paroles mais quelqu’un de réfléchi et qui n’hésiterait pas à réaliser des justes choix pour son peuple. Il ne faut pas voter...

Respecter son prochain

« La diversité, c’est un mélange harmonieux entre une infinité de choses uniques ayant chacunes leurs propres défauts et leurs propres qualités ». Dans cette société, on oublie que notre prochain a...

L’importance des langues

J’aimerais apprendre à parler plusieurs langues. Dans n’importe quelle région, dans la plupart des jobs, on demande qu’on parle plusieurs langues. A l’école, nous avons des cours de langues, avec...

Justice d’exil

J'ai quitté mon pays, le Nigeria, en mai 2023. Je vivais avec ma jeune sœur et ma mère, charmante comme aucune autre au monde. Mais un jour, quelque chose s’est produit. Je revenais de l’école avec...
Introspection au nord

Introspection au nord

Pourquoi l’Islande est une destination de rêve et comment je vais vous convaincre en une page. J’ai personnellement vécu deux ans dans une ferme reculée, au fin fond d’une vallée coincée entre deux montagnes, et malgré cette retraite d’ermite, j’y ai vécu les expériences les plus incroyables de ma vie.

Il faut savoir que l’Islande c’est vaste, très vaste, 7 fois la superficie de la Belgique pour un total d’environ 360 000 habitants. Ça laisse de la place pour les grandes étendues de vide n’est-ce pas ? Et c’est en ça que l’Islande est incroyable, pour un amoureux de la nature tel que moi, c’était le pied !

Des montagnes enneigées, des plaines de roches volcaniques, des aurores boréales, des baleines proches des côtes, que demander de plus ? Et bien, je vais vous le dire moi, la claque culturelle. De fait, quand ton voisin le plus proche est à 5 km et que le village où tu vas faire tes courses est à 35 min de voiture, la mentalité est complètement différente que celle que j’ai connu en Belgique.

La débrouillardise et la solidarité sont omniprésentes en Islande et quand on s’y habitue, ça fait grandir l’âme. Se retrouver seul, dans le silence interrompu seulement par les flocons de neige qui tombent doucement, à observer une aurore boréale, ça aussi, ça fait grandir l’âme. Et quoi de mieux dans notre société où le paraître l’emporte souvent sur l’être que de profiter d’un peu de spiritualité ?

A écouter aussi en podcast ici

Auteur : Nico, 26 ans, Namur

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Comment ça se fait ?!

On travaille 24h/24 et nous n’avons pas la même somme qu’eux ! La plupart des riches ne travaillent pas et ne savent pas ce qu’est le travail dans les hôpitaux, cabinets de vétérinaires, les...

LES PETITS AVIS, EPISODE 68

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Et si nous étions plus solidaires

Je rêve d’un monde plus solidaire et avec plus d’entraide. Il y a 2,5 ans, Verviers a connu la plus grande catastrophe depuis des années. Cependant, il y a tout de même eu du positif. Des fois,...

Quitter ses terres natales

Croire que quitter ses terres natales est un privilège est une pensée assez superficielle. Elle manque de nuance. Puis, pourquoi faire une telle généralisation hâtive ? J’écris cela en pensant à mes...

Mon idée de la justice

Tout dépend de la justice. S’il n’y a pas de justice, il n’y aura rien qui déroulera bien. Si la juste s’occupait comme il faut des criminels, il y aurait moins de crime par exemple. Je parle ici...

Vivre en Belgique, c’est ennuyant, triste, déprimant, injuste

Selon moi, ce n’est pas que le temps qui est déprimant, même si c’est le cas. Mais je vais parler surtout des injustices qui sont émises dans ce pays où on dit que la loi nous protège. À vrai dire,...

Nous voulons…

Nous voulons un bon leader, on ne veut pas quelqu’un avec de belles paroles mais quelqu’un de réfléchi et qui n’hésiterait pas à réaliser des justes choix pour son peuple. Il ne faut pas voter...

Respecter son prochain

« La diversité, c’est un mélange harmonieux entre une infinité de choses uniques ayant chacunes leurs propres défauts et leurs propres qualités ». Dans cette société, on oublie que notre prochain a...

L’importance des langues

J’aimerais apprendre à parler plusieurs langues. Dans n’importe quelle région, dans la plupart des jobs, on demande qu’on parle plusieurs langues. A l’école, nous avons des cours de langues, avec...

Justice d’exil

J'ai quitté mon pays, le Nigeria, en mai 2023. Je vivais avec ma jeune sœur et ma mère, charmante comme aucune autre au monde. Mais un jour, quelque chose s’est produit. Je revenais de l’école avec...