Avenir incontrôlé

Avenir incontrôlé

Je rêve de l’avenir et en même temps, il me terrifie. Lorsque j’imagine mon avenir, il y a tellement de choses que j’aimerais réaliser. Je suis une personne qui vit beaucoup dans le futur et qui ne profite pas du présent. J’essaie de tout prévoir à l’avance, j’aime savoir où je vais et savoir ce qui m’attend.

Je veux tout contrôler de A à Z et suivre les étapes que je me suis fixées jusqu’au bout. Je veux à tout prix atteindre mes objectifs. Malheureusement, tout ne va pas toujours comme on le voudrait. Et ça… c’est insupportable pour moi. Je sais que c’est impossible d’absolument tout contrôler et de faire tout ce que l’on voulait comme on l’imaginait. Il y a tellement de choses qui peuvent barrer notre chemin, il peut y avoir des événements inattendus, des obstacles qui nous obligent à emprunter une autre voie que celle que l’on pensait prendre…

Quand cela m’arrive, il est très difficile pour moi de l’accepter. Cela me met dans une certaine insécurité et je suis alors envahie par la peur du lendemain. En voulant programmer mon avenir comme je le fais, j’essaie juste de me rassurer en quelques sortes. Comme je l’ai dit au début, j’aime savoir de quoi mon futur sera fait. L’inconnu et l’incertitude me terrifient.

Quand je réalise que certains de mes souhaits ne se réaliseront peut-être jamais, ça me détruit de l’intérieur. Pendant une période de ma vie, rien n’allait. Tous mes rêves et mes beaux projets s’étaient effondrés. J’étais au fond du trou à cause de ça. Je ne supportais pas l’échec, je ne supportais pas l’idée que ce que j’avais prévu ne se déroule pas comme je l’avais imaginé. À ce moment-là, j’ai eu des idées suicidaires. Je me disais que si je ne pouvais pas réaliser mes rêves alors… à quoi ça servait de vivre ?

Je sais que c’est une erreur de vivre dans le futur et que je devrais essayer de profiter de l’instant présent…mais c’est plus fort que moi. Aujourd’hui, j’essaie de créer plusieurs chemins à emprunter pour pouvoir atteindre mes différents buts. J’essaie de ne plus me refermer sur une seule idée et j’essaie d’ouvrir mes horizons. Malgré tout, je ne peux pas m’empêcher de continuer à voir les choses en grand. La différence par rapport à avant, c’est que maintenant je me dis qu’il y a de nombreuses possibilités qui existent pour pouvoir réaliser ses rêves. Ce n’est pas grave si je ne prends pas le même chemin que tout le monde.

S’il n’y a pas de chemin pour moi alors je le créerai moi-même… mais rien ne m’arrêtera.

Auteur : Anonyme, Bruxelles

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Masque de pierre

Alors que tu avais disparuJ’observais les motifs de la pierreUne sensation de déjà-vuLe cœur tranché par le verre Les masques sont tombésEmportant tout sur leur passageL’image que je m’étais...

La peur du rien

J’ai toujours eu peur du rien. Du rien scientifique ou du rien émotionnel. Le fait que rien ne peut exister mais que l’absence absolue puisse être ravivée. Qu’il n’y ait rien du tout car un jour, il...

J’aimerais apprendre apprendre à me contrôler

J’aimerais apprendre à me contrôlerQuand j’ouvre ma bouche, je ne fais que des blessuresJe me noie dans mes personnalitésComme si je n’avais jamais su qui j’étais J’essaie de changer, de...

Passer de la survie au plaisir de vivre

J’aimerais avoir le temps de vivre et non pas être condamnée à survivre. Je ne veux pas me réveiller tous les matins, faire un travail qui, s’il n’avait pas été une question de nécessité, aurait pu...

Pleurer pour rien

« Tu pleures pour rien »Je l’ai si souvent entendueEt aujourd’hui je ne pleure plusDu moins, pas devant quelqu’un Cette phrase est un mauvais sortQu’on lance à ceux qui ressentiraient trop, qui...

Ces projets qui nous sauvent

Beaucoup valent la complexité, le travail acharné, le manque de temps dans l’élaboration de projets. Mes projets, ma bulle d’air. Je m’évade quand j’élabore mes projets, j’ai la tête dans les nuages...

LES PETITS AVIS, EPISODE 73

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Un héros des temps modernes

« Et pourquoi avez-vous un trou de six mois dans votre CV d’ailleurs ? ». A ces mots, j’observe le jeune garçon devant moi s’enfoncer encore un peu plus au fond de sa chaise. « Euh… Eh bien...

Liberté

Je ne crois pas en la fatalité… pourquoi cette croyance ? Le fait de croire est un moteur, un fil d’ariane que l’on peut suivre durant toute sa vie. Ne pas croire en la fatalité, c’est avant tout...

« Le temps fait les choses – ça ira mieux demain »

« Ça ira mieux demain » part d’un principe que le temps a une influence sur les problèmes que l’on peut ressentir et que c’est la chose la plus importante. A la place de se figer dans les causes et...
La détermination : indispensable pour réussir sa vie ?

La détermination : indispensable pour réussir sa vie ?

Pour Ephraim, c’est très clair : rien ne peut empêcher quelqu’un·e d’avancer dans la vie. Comme il l’écrit, tout se joue dans la tête et si la détermination est sans limite, tout le reste suit. Pour lui, concrètement, cette détermination l’a vraiment aidé à se dépasser et à se prouver que rien n’était impossible. D’un point de vue personnel, elle lui a donné l’envie de ne jamais rien lâcher.

Expérience personnelle

Je pense que la détermination est quelque chose d’essentiel, une arme redoutable pour réussir sa vie. Sur le plan personnel d’abord, je vous certifie que cette détermination a changé ma vie. Elle m’a beaucoup apporté, je dirais qu’elle a eu, sur moi, un impact mental et physique. Ces deux aspects sont intimement liés. J’estime que l’influence mentale s’applique à toute personne et peut avoir d’autres impacts, j’y reviendrai. Je vais d’abord vous parler de l’effet mental. Si on a de la motivation, on a un but, des résultats, donc un gain considérable de confiance en soi et par conséquent, une source non négligeable de bonheur. Je pense que ces derniers facteurs sont inhérents car la confiance en soi permet de faire des choses qu’on n’imaginait pas pouvoir faire. Elle nous donne envie d’en faire plus, l’ambition de toujours mieux réussir, d’avoir un meilleur contrôle dans certaines situations. Cela permet aussi de se sentir plus à l’aise, d’être plus motivé que les autres, de se sentir plus libre et surtout plus fort. Cela me rend, pour ma part, plus heureux.

Du bénéfice du premier confinement

Durant le premier confinement, j’ai profité de l’arrêt provisoire des cours pour me remettre physiquement en forme. Je faisais 1 mètre 78 pour presque 68 kilos. Je me sentais bien dans mon corps, mais j’avais tout de même un peu de graisse sur le ventre. Mais pour me sentir encore mieux, j’ai décidé de m’y mettre. J’ai donc commencé, par moi-même, à courir tous les jours. J’ai décidé de me muscler un peu. J’ai vu assez rapidement le résultat. Puis je me suis rendu compte qu’en perdant du poids et en devenant plus musclé, je m’ouvrais un monde épanouissant et relaxant. Peut-être naissait-il en moi une nouvelle force, cette fois-ci intérieure. Une nouvelle façon de voir les choses, dans laquelle le sport m’aide à mieux me détendre, à mieux récupérer, à être plus joyeux. Mon entourage m’a dit que j’avais vraiment bien maigri alors ça m’a donné envie de continuer. Et aujourd’hui, je fais 1 mètre 81 pour 60 kg. Il y a certes encore du chemin à parcourir, mais je suis sur la bonne voie. Et à force de s’entrainer dans un domaine inconnu, ici le sport, j’ai commencé à augmenter la difficulté des entrainements, et certains acquis sont devenus des réflexes. Quand j’observe ce genre d’évolution, ma détermination est infaillible et se consolide, elle me forge un vrai caractère. Je sais maintenant faire des choses que je croyais inatteignables. J’ai moins peur du jugement des autres, de prendre la parole sur des sujets, de dire ce que je pense.

Ronaldo !

Il y a un athlète pour qui j’ai une très, très grande admiration. C’est Cristiano Ronaldo, le célèbre footballeur portugais qui joue aujourd’hui à la Juventus, en Italie. Il a des capacités à gérer le stress et à se motiver hors du commun. Quand plus personne ne croit en lui, il ne lâche rien et se nourrit même de la haine des autres, de la provocation des supporters pour accroitre ses performances. Je trouve ça absolument remarquable et stupéfiant. Enfant des rues de Madère, il quémandait parfois à la sortie d’un Macdo pour ne pas mourir de faim. Aujourd’hui, même sa nutrition est une preuve irréfutable de son grand professionnalisme : aliments allégés en matières grasses, salade de thon et de tomates, blancs de poulet accompagnés de laitue, etc. Il dort beaucoup et surveille aussi de très près sa santé. Lorsqu’il était tout jeune et est arrivé en centre de formation, il s’est battu pour se faire une place. Ensuite transféré au club de Manchester United en Angleterre, il a dû, à nouveau, prouver ses qualités footballistiques et a toujours défié ses coéquipiers dans n’importe quel domaine, il ne voulait jamais s’avouer vaincu. Dès qu’il perdait, il s’entrainait comme un fou et la semaine suivante, il battait tout le monde. Je trouve qu’il y a une belle leçon de vie à tirer de cette histoire. Je pense que nous devrions, comme Cristiano, assumer nos différences, quitte à parfois en souffrir. Il ne faut pas baisser les bras devant les moqueries. Persévérer et travailler dur pour prouver à nos détracteurs que nous sommes forts. C’est aussi comme ça que j’ai réussi à me motiver pour me mettre au sport. Je me rappelais souvent que lui, il avait travaillé avec acharnement, détermination. Donc je devais faire de même si je voulais réussir mon défi. Je ne devais jamais m’avouer vaincu, même dans les moments les plus rudes, et c’est comme ça que j’ai progressé, c’est comme ça qu’on progresse.

Application et conclusion

Pour conclure, je dirais que la détermination joue un rôle prédominant dans notre vie. Et cela pour beaucoup de démarches que nous entreprenons. Peu importe votre but, votre source d’inspiration, ayez foi en vous. Agissez selon votre volonté, ayez des objectifs clairs et un esprit sain. N’écoutez pas vos haters, croyez en vous, en vos capacités intérieures, et surtout, en votre détermination !

Auteure : Ephraim, 17 ans, My

Cet article a été écrit lors d’un atelier Scan-R à distance

Et d’autres décryptages

Fleurir l’humanité

Le plus révoltant dans ce monde, c’est toutes les fois où l’on ne donne pas à l’autre ce qu’on aimerait recevoir, où l’on fait subir ce qu’on ne voudrait jamais vivre. Cette attitude a un nom. Plus...

Soufi mon Amour

Nous sommes au début des vacances et dans quelques jours, nous partons au Maroc.Pour m'accompagner durant ce périple, j'ai décidé d'acheter un livre dont une amie m'a parlé : " Soufi mon Amour "...

La descente en enfer

            Lorsque mes parents partent, il y a toujours une certaine excitation. Je fais les courses avec mon papa, pour tenir une semaine sans manquer de rien. J'aide à charger la voiture pour que...

Ne pas se faire du mal

J'ai envie de faire passer un message. Faites bien attention à vous. Ne vous faites pas du mal, cela ne va servir à rien, je vous le promets. Rien ne change, ça va juste vous faire du mal, et faire...

Coeur sombre

Coeur sombre, sombre de conneries, conneries de jeunesse, jeunesse de délinquant,  délinquance de plusieurs années, plusieurs années noires, noires de fréquentation, fréquentation de cité, cité en...

Liberté et solitude

Je vais vous parler de mon histoire par rapport à la solitude. Je suis une personne très timide. Je ne fais pas facilement confiance. J'ai toujours eu peur du regard des autres, des critiques,...

L’abus sexuel

J'ai décidé de parler de l'abus sexuel car j'espère que cela pourra aider des gens ayant vécu une situation similaire que moi... J'ai subi des attouchements vers l'âge de 7 ou 8 ans, je ne sais plus...

L’adolescence

Il y a cinq ans, je changeais d’école pour la première fois. J’entrais en cinquième primaire. C’était donc une petite école. Je me suis directement intégré. Après un mois plus ou moins, je me suis...

Á toi, qui lis ceci.

A toi qui lis ceci, Qui cache derrière son sourire ses soucis, Qui aire rire de tout et de rien, Qui n'expose jamais son chagrin. Qui souhaite tellement faire le bien autour de toi, Qui finit par...

Le regard des autres

J'ai toujours eu peur de l'avis des autres. Depuis toute petite, je suis conditionnée à leur plaire. Je suis une femme. La société nous contraint de respecter certains codes, styles vestimentaires,...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R