Comment tout a changé

Comment tout a changé

Ce texte, on m’a demandé de l’écrire sur un sujet dont je pourrais tirer un message mais j’ai décidé d’introduire avec ce sujet qui me tient tant à cœur, deux autres qui sont étroitement en lien avec celui-ci.

Depuis toute petite, j’ai toujours eu d’énormes problèmes de gestion de la colère (crises, disputes, perte de confiance, remise en question, …). Toutes ces choses, je les ai vécues un nombre incalculable de fois. Cela a même déjà affecté mes amis.

Au début ma colère, je la gardais pour moi mais il arriva un moment où je n’arrivais plus à la garder pour moi seule… Ce fut d’abord le coussin jeté à travers la pièce, ensuite ce furent les livres jetés les uns après les autres sur le sol. Je ne contrôlais plus. Le moment le plus dur c’est quand j’ai commencé à déverser ma colère sur mes proches, en particulier mes parents…

Je m’en suis voulue et m’en veux toujours actuellement d’avoir fait pleurer ma mère à cause de mes crises incessantes. Le seul endroit où même si la colère apparaissait je la gardais pour moi était aux scouts. À mes 11 ans au huitième jour de camp, la colère est sortie. Je m’en suis voulu d’avoir laissé sortir cette image de moi là-bas. À ce moment-là, je me suis promis que plus jamais cette haine ne ressortirait aux scouts. Mais cette promesse ne fut pas tenue…

En effet, lors de ma deuxième année guides, la colère s’évacua lors d’un grand camp également mais cette fois-là fut pire car la colère s’attaqua à une de mes meilleures amies. Les mots sortaient sans contrôle, je pleurais de rage et elle de tristesse. Depuis ce jour, plus rien n’arriva là-bas car les guides ont su voir qui j’étais réellement et elles m’acceptent comme je suis. Je pense que cela m’a apaisée. Alors mon message à faire passer est d’accepter les gens comme ils sont, de voir leurs vrais visages et de les accepter comme ça.

Cela a arrangé beaucoup de choses pour moi, pourquoi pas pour les autres ?

Auteure : Noémie, 15 ans, Liège

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Lettre destinée à la petite moi

Coucou Marion, Tu as 12 ans et tu viens d’entamer ta première année de secondaire. Ce n’est que le début d’une grande année pleine de bouleversements. Je te préviens, tes premières années seront...

Ce que je souhaite le plus, c’est d’être épanouie

Ce que je souhaite le plus, c’est d’être épanouie. Pourquoi est-ce que je souhaite le plus ? Car je pense que, pour n’avoir aucun regret, s’approcher le plus du bonheur et vivre une belle vie selon...

Tout ce que j’ai appris depuis mon plus jeune âge

Coucou petite bichette, J’ai cette opportunité pour t’écrire cette lettre, donc je vais essayer de te donner les meilleurs conseils possibles et tout ce que j’ai appris depuis ton petit âge. Tout...

Re-construire

15 mars 2022, ce soir-là, il a tout pris de moi. Tout ce que j’étais, tout ce que j’avais, tout ce en quoi je croyais, tout ce à quoi je pouvais rêver.Ce soir-là, en entrant chez moi, en entrant en...

LES PETITS AVIS, EPISODE 59

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Quelques lettres sur un bout de papier

Vit-on aujourd’hui dans un monde où l’oral prime sur l’écrit ? Aujourd’hui, l’art oratoire semble dominer tandis que l’écrit, lui, parait subir un vrai déclin. Que dire du manque d’intérêt que peut...

Inégalités dans le secteur médical

De nos jours, on retrouve à la fois des hommes et des femmes dans le secteur médical, mais il y a des inégalités au niveau des métiers. Prenons un exemple : un homme veut devenir sage-femme. On va...

Galanterie cassée

La galanterie, façon d’agir inculquée aux hommes depuis leur plus jeune âge. Tenir la porte, payer le premier rendez-vous, acheter un bouquet de fleur… Considéré comme tout à fait normal, cela...

Précarité et créativité

Aujourd’hui, le potentiel créatif de chacun est utilisé dans de nombreuses situations du quotidien. Tout d’abord, la situation de précarité de nombreuses personnes les oblige à trouver des...

La beauté de la différence

« Pour moi, être différent, c’est être spécial. Tu crées ta différence, ce que les autres n’ont pas. » Cette phrase est à la fois celle avec laquelle je suis le plus d’accord et le moins d’accord....
Méditer et s’accepter

Méditer et s’accepter

Pour Caroline, comme pour d’autres, le confinement a été un long moment pour se concentrer sur d’autres choses qui, trop souvent, peuplent les journées. De la méditation qu’elle a pratiquée, elle retire une formidable leçon.

 

Se perdre

Ces derniers temps, il m’est souvent arrivée de me perdre dans mes pensées et de tourner en rond sans trouver d’issue. En un coup, il y a eu tout ce temps devant moi. Et ça m’a déstabilisée. J’ai commencé à me perdre dans mes pensées. Trop souvent. Cela a mené à beaucoup de stress et d’anxiété. Dans ces moments-là, tout se bascule et je panique. Ce n’est pas facile de se dire à un moment qu’il faut se calmer, relativiser. Dans ces cas-là, un bon réflexe serait de se dire: “Attends une minute. Pourquoi est-ce que je m’inquiète ? Quelle est la situation ? Qu’est-ce que je peux y faire, y changer ?”.

Méditer pour avancer

Ces questions peuvent mener à la méditation. La médiation peut simplement se résumer à se mettre dans un endroit calme, fermer les yeux, prendre de grandes inspirations par le nez et expirer longuement par la bouche et surtout d’essayer de se concentrer sur une seule chose ou, en tout cas, un seul sujet à la fois. On peut voir ça comme un état second. On prend un moment hors de la réalité, hors des soucis. Cela peut mener à des réflexions. Comme accepter qu’on n’est pas parfait, qu’on a des faiblesses, des difficultés. Mais que cela ne nous rend pas plus faible. Cela prouve juste que nous sommes humains. Des humains face à une situation inédite.

Accepter

Le fait d’accepter cela m’a rendu la vie plus facile sur certains aspects, par exemple mon apparence. Oui, il y a des choses que je n’aime pas chez moi. Oui, j’ai des défauts. Oui, je n’ai pas l’impression d’être dans les canons de la beauté. Mais au fond, est-ce que cela est grave ? Ça ne nous définit pas. Ce n’est pas représentatif de notre personne. Je ne dévalorise pas l’importance que certaines personnes portent à leur apparence mais personnellement… Cela me débarrasse d’un poids de me dire, de temps en temps : “Aujourd’hui je ne me trouve pas au top”.

Trouver ce qui fait du bien

En fait, cela me fait plutôt du bien de ne pas réfléchir mais ça, c’est impossible, ne penser à rien ? Penser par exemple à la simple beauté d’un coucher de soleil. Et me concentrer là-dessus. Je l’imagine dans ma tête sans forcément en penser quoi que ce soit. Et si ma pensée est perturbée, ce n’est pas grave, je pense à autre chose. Et si j’ai envie d’arrêter, j’arrête. Personne ne m’oblige à faire cela. Je fais ça pour mon propre bien. Je n’essaye pas d’accomplir quelque chose si ce n’est me sentir mieux.

Auteure : Caroline,17 ans, Bruxelles

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R À DISTANCE.

Et d’autres décryptages

Fleurir l’humanité

Le plus révoltant dans ce monde, c’est toutes les fois où l’on ne donne pas à l’autre ce qu’on aimerait recevoir, où l’on fait subir ce qu’on ne voudrait jamais vivre. Cette attitude a un nom. Plus...

Soufi mon Amour

Nous sommes au début des vacances et dans quelques jours, nous partons au Maroc.Pour m'accompagner durant ce périple, j'ai décidé d'acheter un livre dont une amie m'a parlé : " Soufi mon Amour "...

La descente en enfer

            Lorsque mes parents partent, il y a toujours une certaine excitation. Je fais les courses avec mon papa, pour tenir une semaine sans manquer de rien. J'aide à charger la voiture pour que...

Ne pas se faire du mal

J'ai envie de faire passer un message. Faites bien attention à vous. Ne vous faites pas du mal, cela ne va servir à rien, je vous le promets. Rien ne change, ça va juste vous faire du mal, et faire...

Coeur sombre

Coeur sombre, sombre de conneries, conneries de jeunesse, jeunesse de délinquant,  délinquance de plusieurs années, plusieurs années noires, noires de fréquentation, fréquentation de cité, cité en...

Liberté et solitude

Je vais vous parler de mon histoire par rapport à la solitude. Je suis une personne très timide. Je ne fais pas facilement confiance. J'ai toujours eu peur du regard des autres, des critiques,...

L’abus sexuel

J'ai décidé de parler de l'abus sexuel car j'espère que cela pourra aider des gens ayant vécu une situation similaire que moi... J'ai subi des attouchements vers l'âge de 7 ou 8 ans, je ne sais plus...

L’adolescence

Il y a cinq ans, je changeais d’école pour la première fois. J’entrais en cinquième primaire. C’était donc une petite école. Je me suis directement intégré. Après un mois plus ou moins, je me suis...

Á toi, qui lis ceci.

A toi qui lis ceci, Qui cache derrière son sourire ses soucis, Qui aire rire de tout et de rien, Qui n'expose jamais son chagrin. Qui souhaite tellement faire le bien autour de toi, Qui finit par...

Le regard des autres

J'ai toujours eu peur de l'avis des autres. Depuis toute petite, je suis conditionnée à leur plaire. Je suis une femme. La société nous contraint de respecter certains codes, styles vestimentaires,...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R