Facebooktwitterlinkedinmailby feather

Il y a des questions et des réponses terribles qui peuvent bouleverser une vie, changer la trajectoire d’une personne. Daphné nous emmène dans les difficiles traces de ses pas.

L’impossible choix

À la base, mes parents sont contre la relation que j’entretiens avec mon copain et ce qui est dramatique, c’est que j’ai dû choisir. J’ai choisi mon gars plutôt que mes parents. Maintenant, il est trop tard pour revenir en arrière, pour retourner dans le passé. Si c’était possible, je le ferais, je resterais plutôt avec mes parents… Les parents on sait qu’on les a pour la vie, le chéri on sait que ça peut changer. Pour le moment, je me fais aider pour essayer de retourner vers mes parents. J’ai l’impression que j’ai tout perdu. La seule solution que je vois pour le moment, c’est de terminer là ma relation avec mon copain pour retrouver mon père et ma mère.

L’amour hypnotise…

Dans un premier temps, cela fera mal. Après ce temps, ça ira mieux car j’aurai retrouvé mes parents et je n’aurai plus à subir la violence de mon copain. Il faut que j’en parle à quelqu’un pour que cette personne me fasse comprendre que je ne dois pas rester avec lui. Le truc, c’est que je suis amoureuse et que je ne veux rien entendre. Je suis aidée par le SAJ (Service d’Aide à la Jeunesse) et je suis maintenant à l’internat. Cela m’assure que je ne le vois plus mais j’aurais aimé comprendre tout cela sans nécessairement passer par la case internat.

M’en sortir !

Je crois qu’aujourd’hui, il est malheureusement trop tard pour retrouver mes parents. Ceci dit, le principal, c’est que dans ma tête je me dis que je suis capable de m’en sortir et honnêtement, je ne pense pas que voir des psys me serve à quelque chose même si je ne suis pas du tout à l’aise. Quand je sens le besoin de parler, j’écris en écoutant de la musique et ça me fait du bien de m’écrire, de me parler à moi-même pour que personne ne sache mes souffrances car j’ai peur de me faire juger.

Auteure : Daphné, 15 ans, Liège

Cet article a été écrit lors d’un atelier Scan-R de la Caravane des assises de la jeunesse.

Et d’autres décryptages

Le chamanisme

Aimant l'écriture, Cindy s'est inscrite à un atelier d'écriture Scan-R grâce au collectif "Service Citoyen". Elle nous parle de sa rencontre avec le chamanisme, consciente de devoir rassurer les...

Système scolaire, vecteur de stress

Lors d'un atelier organisé en partenariat avec Service Citoyen, Scan-R a rencontré Corentin. Dès les premiers échanges, les premiers exercices, on sent chez Corentin une soif de militantisme et...

Le bonheur

Le bonheur, c’est le confort dans la vie.  Le bonheur, c’est le respect et l’amour.  Le bonheur, c’est un sentiment qui nous fait aimer la vie.  Le bonheur, c’est la famille.  Le bonheur, c’est le...

Refus d’être dans une case

Il est interpellant de constater que l'orientation sexuelle est un thème extrêmement présent dans les textes écrits lors de nos ateliers. Comment se fait-il que notre société impose par son...

Lettre à moi-même

Lorsque l'on a des rêves, des objectifs, difficile, à 23 ans, de savoir si l'on est sur le bon chemin. Et si notre nous futur nous aidait à faire les bons choix et à se poser les bonnes questions? ...

La timidité

La timidité est en moi depuis toujours. Ça ne me dérangeait pas tant que ça quand j'étais plus jeune, au contraire. C'était plutôt un confort. Je me disais « c'est cool, personne ne vient vers moi,...

La pression scolaire

Dans quelle mesure la pression scolaire peut-elle nous atteindre en tant qu'adolescent ? En ce qui me concerne, elle a chamboulé ma vie. J'aurais même pu dire qu'elle l'a ruinée, mais aujourd'hui je...

L’inconfort d’écrire

L'inconfort d'écrire Ecrire, c'est très inconfortable pour moi. Ça me stresse, je me sens sous pression, de devoir terminer rapidement un texte alors que j'écris lentement. Je suis très exigent...

Être seule, ce n’est pas se sentir seule

Être seule, ce n'est pas se sentir seule J'avais tendance à penser que la solitude était forcément associée au sentiment de solitude. Mais plus le temps passe, plus je réalise la différence. J'adore...

Musulmane et lesbienne, j’ai peur.

J’ai 13 ans, je suis musulmane et lesbienne et j’ai peur. J’ai peur de me faire rejeter par ma famille, mes amis, pour qui je suis vraiment. J’ai peur de ne pas pouvoir me marier ou avoir d’enfants...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R