Facebooktwitterlinkedinmailby feather

Voici un texte assez différent de ceux que nous recevons le plus souvent. Entre vers et prose, Loris nous parle de la mort de sa soeur, de la relation très particulière avec sa nièce. 

 

Est-ce que tu me vois vivre comme je t’ai vu mourir ?
Car depuis ce soir là, je suis ivre et ne veux plus me souvenir
Depuis ce fameux soir, je n’ai plus pu la voir
Je pleure lorsqu’il fait noir car j’arrive plus à y croire
Tu étais une Déesse, tu as accouché d’une princesse.
Je m’amusais à faire ses tresses, il ne reste que détresse
Je m’en occupais bien, je suis maintenant rempli d’chagrin
J’suis qu’un humain je sais pas ce que réserve demain
Au cœur j’ai tellement mal faudrait aller à l’hôpital
L’impression de m’être pris une balle en plein moral
Ça a touché mon mental j’suis plus d’état normal
Mon moral s’est fait la malle et à laissé place au mal
Je fais appel à toi, car j’la vois plus sous mon toit
Mon toit l’endroit où on était juste elle et moi
Sans elle j’peux pas mais j’sais plus quoi faire aide moi
Aide-moi car j’suis un peu paumé entre cauchemars et réalité
Depuis ce soir ma vie a pris une tournure je t’assure c’est dur
Depuis ce soir je fonce droit dans le mur …
En plus je sais pas comment elle va, j’ai peur qu’elle chope le corona
J’arrête presque les rimes et je vous explique ce qui m’est arrivé…
Je fais des rêves où je la vois courir dans mes bras, où je pleure
Puis je fais des cauchemars où je la revois pas, où elle meurt.

Pourquoi je ne la vois plus ? Parce que sa maman, ma soeur, est décédée… Et sa grand-mère a eu la garde de la petite et, par jalousie elle m’interdit de la revoir … Maintenant, ça fait 2 ans que je n’ai plus de contact avec ma filleule de 7 ans. Maintenant, ça fait 2 ans que j’essaie mais ça se termine, à chaque fois, sur un échec. J’ai une terrible souffrance face à ça et je donnerai tout ce que j’ai pour l’avoir, ne serait-ce que 30 secondes, dans mes bras. Que je lui dise à quel point je l’aime, et comme elle me manque. Depuis ses 1 an et demi, elle passait la plupart de sa vie chez moi. J’suis peut-être qu’un parrain, mais j’ai pris mon rôle à cœur.

À 13 ans, j’ai changé ses couches, ramasser son vomi… Je lui ai appris le respect, la propreté, la vie en société. Du jour au lendemain, on m’a privé de la voir pour je ne sais quelles raisons ? Et c’est réglementaire … je ne dois rien dire et laisser faire ? Lorsque j’ai expliqué à la petite que vu que sa mère n’était plus là et donc qu’elle devait aller chez sa grand-mère, elle m’a dit « Mais je veux pas aller chez elle, j’ai besoin de toi je veux rester près de toi pour toujours » Elle avait 5 ans, ça m’a brisé le cœur, mais je lui ai dit que tout ira bien, qu’on se verrait toujours … je le pensais réellement.

 On me prive de la plus belle chose que j’avais et je dois fermer ma gueule ? Tout le monde me dit que je ne peux rien y faire… mais je n’en peux plus. Depuis j’ai beaucoup de photos, son nom est tatoué sur mon bras gauche, elle s’appelle Lyonna. Elle va avoir 8 ans le 17 Juillet … J’aimerais que ce texte soit vu, encore vu et revu, que ça arrive chez les grands parents ….

 

Auteur : Loris, Charleroi, 18 ans

Cet article a été produit lors d’un atelier Scan-R à distance.

Et d’autres décryptages

Fatiguée de l’homophobie

« L’un·e “fait” la fille, l’autre le mec », « Les femmes deviennent lesbiennes parce qu’elles ne plaisent pas aux hommes », « Les homos sont plus infidèles que les hétéros ». Voici quelques préjugés...

14 ans, doutes et questions

Dans les statuts facebook pour parler des histoires de coeur ou de fesses, il y un certain nombre de possibilités… En couple, en concubinage, marié·e, veuve ou veuf, fiancé·e… et l’option, c’est...

Pourquoi juger ?

Quand une situation de harcèlement survient, c’est intolérable. Aujourd’hui, c’est Lucile qui nous en parle. Elle nous invite à nous interroger sur les jugements, sur le poids qu’ils font...

À coeur grand ouvert

Aimer sans limite, y laisser son coeur, détester de tout son être, pleurer sans raison ou encore sourire à en avoir des crampes,... Tout cela dans l’espace d’une seule et même journée… Parlons...

MENA, une vie derrière l’acronyme

Wema, 14 ans, vient du Congo. Elisabeth, 13 ans, vient d’Ouganda. Elles sont des MENA, des mineures étrangères non accompagnées. Avec 85 autres filles, femmes et jeunes garçons, elles habitent dans...

Un chez moi …

Regard blasé et paroles “cash”, Mélissa nous parle comme à un pote, tout en nous faisant comprendre que la boss…. C’est elle ! Elle l’affirme et s’affirme d’ailleurs : elle est adulte. Pas de quoi...

Racisme peu ordinaire

Depuis que Jérôme a écrit son article, il y a eu des changements en Italie. Le gouvernement ne réunit plus l’extrême-droite de Matteo Salvini et le Mouvement 5 étoiles, parti antisystème, de Luigi...

#balanceton?

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed sodales, felis vel maximus interdum, tellus turpis pellentesque leo, nec feugiat metus arcu ac nisl.

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R