L’anorexie est une maladie qui touche de plus en plus de personne, aussi bien les garçons que les filles. Pour beaucoup de personne, l’anorexie est un physique, or, c’est avant tout une maladie mentale qui nous détruit. Une personne en surpoids peut très bien être anorexique et une personne maigre ne l’est pas forcément.

J’ai décidé de vous raconter mon combat. Voilà un an et demi que je suis tombée dans l’anorexie mentale, un an et demi que cette petite voix me hante. Au début, je voulais juste perdre deux-trois kilos pour devenir comme les mannequins sur les réseaux sociaux, pour être mince comme le veut la société. Mais très vite, j’ai perdu le contrôle, plus les chiffres descendaient sur la balance, plus je voulais encore perdre et plus j’étais contente. Depuis toute petite, j’ai toujours eu peur de grossir, j’ai toujours eu peur du regard des gens, de ce qu’ils pensent de moi. Quand j’ai commencé à perdre du poids, la voix dans ma tête que j’ai appelée voix maléfique me hantait chaque jour, chaque minute, chaque seconde. Je n’étais plus moi-même. C’est mon anorexie qui me contrôlait, elle était plus forte que moi.

Jusqu’au jour où je suis tombée à 30 kilos. J’avais perdu 20 kilos, je n’étais plus qu’un cadavre, une morte vivante, je vivais dans le corps d’une morte. Je me suis senti partir, j’ai cru que j’allais mourir, que j’avais été trop loin. Je ne me nourrissais plus et je ne buvais plus. J’ai été hospitalisée en urgence, je me suis retrouvée en chaise roulante et sondée.

Maintenant, je me suis débarrassée de ma sonde il y a un mois et demi mais je suis toujours hospitalisée. Je reprends du poids petit à petit, pas toujours assez vite pour les médecins mais j’y arrive à mon rythme même si ce n’est pas tous les jours facile. La maladie est parfois plus forte que moi, elle me fait me faire du mal, me haïr, me détester mais j’essaye de me battre, de m’en sortir, de reprendre le dessus pour pouvoir vivre. vivre à fond ma vie d’adolescente avec mes amis, ma famille. J’essaye de retrouver mon sourire.

Je ne lâcherai rien. Je ne laisserai pas la maladie gagner. Je veux vivre, reprendre mes kilos de vie. Je n’ai pas le droit de me faire du mal comme la maladie le voudrait. Je n’ai plus envie de me prendre la tête pour un poids, pour une pâte ou un grain de riz mangé en plus. Moi aussi j’ai le droit d’être heureuse.

J’ai écrit et je partage ce texte pour soutenir toutes les personnes qui souffrent d’un trouble du comportement alimentaire et pour vous dire qu’on est fort. On va s’en sortir. Non, ce n’est pas juste un caprice. Il ne suffit pas de « juste remanger ». C’est bien plus compliqué que cela.

Courage, nous allons y arriver.

A écouter aussi en podcast ici

Auteure : Emy, 16 ans

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Les petits avis, épisode 37

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Les crises d’angoisse : le cauchemar de l’imaginaire

Les crises d'angoisse font-elles voir le monde différemment pour ceux qui en souffrent ? Oui les crises d’angoisse peuvent rendre les gens fous car ils ne reconnaissent plus le monde dans lequel ils...

Les petits avis, épisode 36

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Mon masque

J’ai souvent été discriminé à cause de mon ethnicité et de ma pauvreté. J’ai changé d’école afin de fuir les personnes malveillantes. La société me dicte toujours ce que je dois faire et j’ai...

La famille

La famille peut apporter de bonnes choses mais aussi tellement de douleurs. Les gentils mots avant de dormir, les bisous du matin, l’amour des parents, cela peut être tellement agréable mais comme...

LES PETITS AVIS, EPISODE 35

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Le basket

Pour moi le basket c’est pas juste un sport, c’est aussi une thérapie parce que ça m’aide à penser, réfléchir, trouver des solutions aux problèmes, résoudre des problèmes. J’avais commencé à jouer...

La nourriture

C’est injuste car dans le monde il y a assez de quantité pour tout le monde, mais elle est mal dispersée. Dans certains endroits du monde les gens n’ont pas accès à la nourriture. Par exemple, dans...

La pauvreté

Le plus injuste dans ce monde, Jusdi, 12 ans, Anderlecht Le plus injuste dans ce monde, c’est la pauvreté car les pauvres ne mangent pas tous les jours, ils n’ont pas assez d’argent pour se faire...

Fausse identité

Je viens d’être diplômé d’un master en droit pénal. J’en suis tellement fier, mais maintenant, il ne me manque plus que de trouver un travail. J’ai postulé pour plusieurs cabinets d’avocats mais en...