Facebooktwitterlinkedinmailby feather

Dans quelle mesure la pression scolaire peut-elle nous atteindre en tant qu’adolescent ?
En ce qui me concerne, elle a chamboulé ma vie. J’aurais même pu dire qu’elle l’a ruinée, mais aujourd’hui je vois ça comme une leçon.
La pression scolaire vient de tous les côtés : les parents, les amis, les professeurs et soi-même. On s’oppresse mutuellement sans s’en rendre compte et sans être mal intentionné.
Aujourd’hui, la majorité des gens pense que la réussite scolaire débauche forcément sur la réussite de la vie. Peut-être que c’est le cas, peut-être pas… Ça dépend de chacun. Chaque être humain a sa propre vision du monde, pourtant on nous réduit à des cerveaux sur pattes. La pression peut parfois être tellement forte qu’elle nous conduit à devenir la pire version de nous-mêmes. C’est le cas pour beaucoup de gens, dont moi.
La pression scolaire peut parfois permettre aux plus ambitieux d’avancer plus loin, plus facilement. C’est peut-être une bonne chose pour eux, comme un boost.
Mais parfois, la pression scolaire nous donne envie de tout abandonner, parce qu’on pense qu’on n’y arrivera jamais. Les adolescents sont des êtres à part entière qui apprennent à se construire en fonction de ce qu’ils ont vécu.
Je pense que certains professeurs devraient approfondir leur pédagogie et leur manière d’encourager les élèves. Leur faire comprendre que même si le système de leur école n’est pas adapté pour tout le monde, ceux qui connaissent plus de difficultés pourront toujours s’en sortir.
L’enseignement scolaire ouvre beaucoup de portes, mais à l’heure actuelle il existe d’autres manières, d’autres alternatives pour nous ouvrir des portes sur l’avenir.
Je pense aussi que les enfants devraient apprendre à parler de leurs sentiments dès le plus jeune âge, ce qui permettrait de faciliter leur route pour plus tard. Un suivi psychologique pour faire le point sur ce que les jeunes ressentent pendant leur parcours scolaire, par exemple. Et ainsi avoir les outils pour booster les élèves de la bonne manière.

Pour ma part, je pense que j’ai déjà beaucoup appris mais pas assez pour savoir passer au-dessus de la pression. Je crois même que ça me suivra toute ma vie…

Si je pouvais donner un conseil à la plus jeune fille que j’étais il y a 5 ans, j’aimerais lui dire qu’elle a les capacités et rien ne l’oblige à choisir une voie dans laquelle elle est mal à l’aise. J’aimerais lui dire qu’elle est sa propre alliée et qu’elle peut se rassurer tout seule. Elle a le droit d’en parler si elle ne va pas bien.

La lettre que je m’écrirais :
Rien n’est insurmontable, tu vas passer par des moments très durs mais tu vas dépasser tout ça avec un peu de courage et de volonté. La volonté, c’est le plus dur à trouver une fois qu’elle a disparu, mais tu es forte. Tu n’est pas plus faible que les autres. Tu as juste ta propre manière d’affronter la vie, et ton propre rythme pour résoudre tes problèmes. Je ne peux pas dire que le plus dur est passé parce qu’il y aura toujours plus dur. Au fur et à mesure, tu vas acquérir les armes pour vaincre tes angoisses et tu y arriveras.
Tu n’es pas obligée de suivre le même chemin que tes amis. Et ne change jamais ta façon d’être pour quelqu’un d’autre.

Auteur : Chaïma, 18 ans, Bruxelles

Cet article a été écrit lors d’un atelier Scan-R

Et d’autres décryptages

Fleurir l’humanité

Le plus révoltant dans ce monde, c’est toutes les fois où l’on ne donne pas à l’autre ce qu’on aimerait recevoir, où l’on fait subir ce qu’on ne voudrait jamais vivre. Cette attitude a un nom. Plus...

Soufi mon Amour

Nous sommes au début des vacances et dans quelques jours, nous partons au Maroc.Pour m'accompagner durant ce périple, j'ai décidé d'acheter un livre dont une amie m'a parlé : " Soufi mon Amour "...

La descente en enfer

            Lorsque mes parents partent, il y a toujours une certaine excitation. Je fais les courses avec mon papa, pour tenir une semaine sans manquer de rien. J'aide à charger la voiture pour que...

Ne pas se faire du mal

J'ai envie de faire passer un message. Faites bien attention à vous. Ne vous faites pas du mal, cela ne va servir à rien, je vous le promets. Rien ne change, ça va juste vous faire du mal, et faire...

Coeur sombre

Coeur sombre, sombre de conneries, conneries de jeunesse, jeunesse de délinquant,  délinquance de plusieurs années, plusieurs années noires, noires de fréquentation, fréquentation de cité, cité en...

Liberté et solitude

Je vais vous parler de mon histoire par rapport à la solitude. Je suis une personne très timide. Je ne fais pas facilement confiance. J'ai toujours eu peur du regard des autres, des critiques,...

L’abus sexuel

J'ai décidé de parler de l'abus sexuel car j'espère que cela pourra aider des gens ayant vécu une situation similaire que moi... J'ai subi des attouchements vers l'âge de 7 ou 8 ans, je ne sais plus...

L’adolescence

Il y a cinq ans, je changeais d’école pour la première fois. J’entrais en cinquième primaire. C’était donc une petite école. Je me suis directement intégré. Après un mois plus ou moins, je me suis...

Á toi, qui lis ceci.

A toi qui lis ceci, Qui cache derrière son sourire ses soucis, Qui aire rire de tout et de rien, Qui n'expose jamais son chagrin. Qui souhaite tellement faire le bien autour de toi, Qui finit par...

Le regard des autres

J'ai toujours eu peur de l'avis des autres. Depuis toute petite, je suis conditionnée à leur plaire. Je suis une femme. La société nous contraint de respecter certains codes, styles vestimentaires,...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R