Scan-R propose diverses activités aux 12-30 ans. Cette fois, il n’est pas question de réfléchir ! Les jeunes définissent ce qu’ils‧elles désirent le plus, en respectant les règles d’un jeu, l’écriture automatique.

Etre heureux, Bryan, 17 ans, Liège

Vivre ma vie comme ça m’éclate, vivre, être moi-même et ne pas être piégé dans ces trucs violents que sont la monotonie, le quotidien.
Je sais pas écrire. J’attends avec impatience les guindailles pour oublier cette monotonie, sans ça, plus de sens. Ma vie n’en a pas, enfin plus, je ne sais pas quand ça a commencé mais je n’ai plus de vie, plus de sens à cette dernière, je ne sais plus qu’en faire.

J’ai tout pour être heureux. Je le suis. Le suis-je ? Je ne sais pas, être heureux que c’est désuet et inconnu, comme ressentir, comment comprendre ceci, comment l’atteindre, devons-nous l’atteindre ? Je ne sais pas, je n’en sais rien, dans un monde dénué de sens, faut-il un but au final ? Qu’est-ce qu’un but ? Je sais plus tellement quoi penser, dans les méandres du passé. J’ai l’impression de ne pas être le seul à gérer mon corps.

Sommeil, reviens !, Elsa, 20 ans, Liège

Ce que je désire le plus, c’est simple. Le sommeil. Ce besoin qui paraît pourtant indispensable me glisse des doigts depuis longtemps déjà. Comme un jeune enfant timide qui n’oserait pas te regarder dans les yeux pour te dire « Bonjour » ou qui se cache derrière sa maman, le sommeil se cache de moi parmi l’obscurité de ma chambre. Alors, je suis là, allongée dans la pénombre, les quelques rayons de la Lune filtrant à travers les rideaux de ma chambre pour baigner d’une lumière douce mon visage fatigué, épuisé. J’aimerais faire affaire, j’aimerais trouver un moyen de récupérer ce sommeil qui m’est apparent la journée durant mais qui s’élude à moi dès l’apparition des premiers clairs de Lune.

Que dois-je dire, que dois-je lui donner ? Si même il est une entité avec laquelle il m’est possible de marchander. Alors, je reste là, allongée dans mon lit, entourée de la pénombre, je ferme les yeux puis les réouvre de frustration peu de temps après. Tout me semble injuste. Je suis tellement épuisée.

Vis ta vie, Catherine, 25 ans, Liège

Dans le rythme effréné de la vie,
je danse, entre les lignes de la société, je balance.
Vivre sa vie,
c’est comme une mélodie.
Entre les accords,
je cherche mon harmonie…

Des tonnes d’histoires à raconter, Lucie, 21 ans, Mons

Je désire frôler le bonheur, le toucher, qu’il soit tellement intense qu’il serait obligé de me secouer pour me faire réaliser qu’il est une réalité. Je désire prendre mon sac à dos sans me soucier d’où j’irai, ou de ce que je ferai, juste je partirai. Je partirai non pas pour m’éloigner des gens que j’aime mais pour m’éloigner de ce que je connais, pouvoir ouvrir mon esprit et m’égarer, car pour moi le bonheur réside dans le voyage et non la destination, dans les rencontres et la passion. Je veux juste pouvoir trouver la paix et m’élever pour que lorsque je reviendrai je puisse avoir des tonnes histoires à raconter.

Auteurs/es : Lucie, Bryan, Elsa, Catherine

CES PETITS AVIS ONT ÉTÉ PRODUITS LORS DE DIFFERENTS ATELIERS SCAN-R.

Et d’autres récits

Ces projets qui nous sauvent

Beaucoup valent la complexité, le travail acharné, le manque de temps dans l’élaboration de projets. Mes projets, ma bulle d’air. Je m’évade quand j’élabore mes projets, j’ai la tête dans les nuages...

LES PETITS AVIS, EPISODE 73

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Un héros des temps modernes

« Et pourquoi avez-vous un trou de six mois dans votre CV d’ailleurs ? ». A ces mots, j’observe le jeune garçon devant moi s’enfoncer encore un peu plus au fond de sa chaise. « Euh… Eh bien...

Liberté

Je ne crois pas en la fatalité… pourquoi cette croyance ? Le fait de croire est un moteur, un fil d’ariane que l’on peut suivre durant toute sa vie. Ne pas croire en la fatalité, c’est avant tout...

« Le temps fait les choses – ça ira mieux demain »

« Ça ira mieux demain » part d’un principe que le temps a une influence sur les problèmes que l’on peut ressentir et que c’est la chose la plus importante. A la place de se figer dans les causes et...

Soyez vous

Quand est-ce que les gens sont superficiels ? Tellement de réponses à cette question. Je répondrai par une autre question : « Quand pouvons-nous être réellement nous-mêmes ? ». La société nous...

La viabilité au sein de la communauté

Pourquoi vivre en communauté est vital ?   Pour moi, la communauté est un groupe uni par des liens spécifiques ou encore par un but commun. Par exemple : la famille, les amis, les camarades, les...

J’ai toujours eu peur de mon père

J’ai toujours eu peur de mon père car j’ai toujours ressenti son mépris envers moi. Alors oui, ce n’est peut-être qu’une fausse pensée que j’me fais, mais il n’y a rien de plus fort que l’idée. Une...

Se sentir légitime

J’écoute de la musique pour me sentir légitime de beaucoup de choses : J’ai écrit de « beaucoup de choses » car finalement... Bah, c’est vrai. Souvent, je me sens pas légitime d’être là où je suis...

J’ai appris à survivre

J’aimerais apprendre à vivre parce que, durant ma courte vie, j’ai appris à survivre. Cette survie qui m’a été imposée par cette personne qui m’aimait. L’amour ne fait pas toujours les choses bien,...