Problème 1 : Les tenues vestimentaires. Ce que j’ai remarqué surtout à l’école (mon école) c’est la différence sociale qui est affichée dans les vêtements et accessoires. C’est peut-être du coup contraire aux idées générales, mais quand on se retrouve face à quelqu’un qui critique nos tenues, on se sent mal à l’aise alors qu’on ne le devrait pas (adolescent, ça peut nous marquer et toucher l’estime de soi). On commence alors à se dire que si on ne s’habille pas comme à la mode ou comme les autres, on ne va plus pouvoir être intégré, etc.

Problème 2 : On se focalise trop sur les manuels scolaires et on commence toujours à donner des cours parce qu’il faut donner des cours. Si la satisfaction, passion et le respect des profs étaient là, les matières seraient plus données de manière individuelle, approfondie et ludique.

Solution 1 : Moi je ne suis pas contre le fait d’avoir des uniformes ou quelque chose du genre. Même avec des uniformes, on peut aussi avoir de la personnalité et même, on ne devrait pas être jugé juste par le visuel. Il faudrait que les gens se rendent compte que ce qui compte c’est la personnalité cachée, au plus profond de chacun. Il ne faut plus stigmatiser les gens.

Solution 2 : On devrait avoir des heures où on peut approfondir ce que l’on aime, ce qu’on voudrait découvrir. Faire des sorties à l’étranger, découvrir d’autres écoles, d’autres matières,…
Et puisque ce seront des choses qu’on aura choisies et qui seront non-évaluées, cela permettra plus aux gens d’apprendre pour le plaisir de découvrir d’autres choses.

Auteure : Anonyme

CET ARTICLE A ÉTÉ PRODUIT LORS D’UN ATELIER SCAN-R.

Et d’autres récits

Scripta Manent

Février 2022. Je me promène dans les rues d’Ixelles. Les bâtiments envahissent ma vue et le ciel est grisâtre. Je me demandais à quoi allait ressembler l’endroit où j’allais mettre les pieds. Ce...

Peur !

Bonjour, je m’appelle Lola, j’ai 18 ans et j’ai peur, je suis même effrayée de vivre et de voir grandir mes enfants dans un monde où les femmes n’ont pas les mêmes droits, sans égalité ni remise en...

LES PETITS AVIS, EPISODE 64

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Et puis, je ne t’ai plus jamais vu

Je n'étais qu'une enfant et il en a profité. Nous étions proches. C'était un ami pour moi, une personne avec qui j'étais à l'école, malgré le fait qu'il était plus âgé que moi, je tenais à lui....

Parlons du sens de la vie

J’ai choisi de parler du sens de la vie. J’y ai toujours beaucoup réfléchi, parce que pour moi, il n’y a aucune réponse évidente. Ce n’est pas qu’il n’y a aucune réponse, c’est qu’il n’y en a pas de...

Pour un monde meilleur

En 2023, peut-on encore voyager ou faut-il penser à sauver la planète ? De mon point de vue, je dirais qu’il est important de voyager pour acquérir des compétences. Chaque périple va nous apporter...

Changement d’âge

Aujourd’hui, j’ai 18 ans. Enfin, pas tout à fait. J’ai 18 ans quand cela arrange mon père qui ne doit plus jouer les taxis.J’ai 18 ans quand l’État demande mon vote pour soutenir un parti.Mais,...

Ce qui me révolte, c’est l’homophobie

Ce qui me révolte, c’est l’homophobie. Mes parents ont divorcé quand j’avais deux ans et demi. Après leur divorce, ma maman a eu plusieurs copines. À ce moment-là, on ne parlait pas beaucoup de...

LES PETITS AVIS, EPISODE 63

Dès le départ, Scan-R essaye de valoriser la parole de chacune et de chacun ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un post, nous les rassemblons donc...

Plus loin que l’oubli

Tout le bleu du ciel de Melissa Da Costa est un roman qui aborde la fatalité de la maladie. Emile, un jeune homme, a appris qu’il était atteint d’un Alzheimer précoce. Il décide de partir avec une...