Facebooktwitterlinkedinmailby feather

D’habitude, c’est plutôt les « jeunes » qui écrivent pour les « vieux » que nous sommes ou serons bientôt. Ici, c’est le contraire : les membres de l’équipe Scan-R adressent un message aux jeunes qui ont participé aux ateliers, les remercie et invite.

Chère toi, cher tu,

Te demander comment tu vas en cette période particulière ? Grotesque, nous le savons. On le sait parce qu’avec toi, comme avec 330 autres jeunes, depuis six mois, nous échangeons, construisons, polissons les miroirs du kaléidoscope infini de la jeunesse à la fois multiple et unique de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Comme d’autres, tu as peut-être participé à un atelier Scan-R. ASBL jeunesse incontournable du paysage francophone pour dire et écrire les parcours de tout une chacune, de tout un chacun. À toi, aux autres et à celles et ceux qu’on espère rencontrer dans les temps à venir, nous disons déjà merci. Merci pour la confiance que tu nous as donnée, merci aux responsables des 65 structures qui nous ont accueillies pour des ateliers virtuels et réels.

Par la magie de la plume et plus souvent celle du clavier, on a travaillé dans des petites bulles, d’intimités et de confiance. Entre toi et nous, on a bâti le pont que les professionnels appellent : le lien social.

Plus besoin de te l’expliquer, l’originalité de notre méthode est qu’elle repose sur l’expression écrite. Tu as couché sur papier ton vécu, tes sentiments et tes préoccupations. Tu as écrit en « je ». Ensemble, nous avons lutté contre le décrochage social, même sociétal. Autant de grands mots qui constituent le cœur de la vie en société.

80% d’entre vous ont écrit un texte à l’issue d’un atelier et 95% ont été publiés sur notre site ou sur celui de nos partenaires. Plus que des témoignages, les uns après les autres, les un à côtés des autres, sur notre site web et sur celui de nos médias partenaires, dont La Libre et la RTBF, ces textes donnent à lire un incroyable récit sur ces jeunesses différentes. Toi et les autres, vous écrivez, vous nous l’avez dit, pour que nous, les adultes, on puisse mieux vous comprendre dans cette société de plus en plus polarisée, cristallisée, méfiante. Vous écrivez aussi, et peut être, pour que nous puissions mieux vous comprendre. Pour accompagner ce processus éditorial inédit, une trentaine d’experts ont rejoint nos comités (éditorial, pédagogique et scientifique). Elles et ils portent et accompagnement ce projet unique dans toute la FW-B.

Tes textes ? Toujours très riches et prenants. Certain·ne·s ont confié les situations difficiles qu’ils et elles traversaient : la violence physique, morale, conjugale, intrafamiliale, scolaire, personnelle. La violence sous toutes ses formes, nous avons pu la lire, la violence oui et les amours aussi, bi, trans, homo, hétéro, elle est loin la Belgique de papa qu’on ne devrait plus, d’ailleurs, écrire comme cela. Après avoir couché les mots sur le papier, nous avons tenté de mettre en place des solutions en facilitant l’échange avec les structures qui t’accompagnent. Nous sommes un outil pour toi et les professionnel·le·s qui t’encadrent pour avancer et faire des individus une société.

Enfin, et tu ne le sais probablement pas mais notre travail est multidimensionnel. Se raconter fait du bien, mais nous allons un peu plus loin. Se dire, cela aide parfois à avancer, à aller de l’avant. Scan-R, donc c’est bien plus qu’un projet socio-culturel d’expressions, c’est un projet de société qui trouve aujourd’hui toute sa place et sa légitimité dans l’espace public belge francophone. À la base, tu ne le sais pas, nous avons en effet deux mandats. Après t’avoir permis de te raconter sur des sujets dont tu es acteur, actrice ou témoin, on fait résonner tes mots et raisonner vieilles et vieux de plus de 30 ans. À travers la société tout entière, en valorisant les témoignages bruts dans des médias traditionnels ainsi qu’en travaillant avec diverses institutions, associations ou encore des élu·e·s. Nous nous portons garant de ta voix dans la société.

Hier dans notre boite mails, plus de 150 jeunes souhaitaient, à leur tour, voir débarquer la rédaction de Scan-R dans leur MJ, école, hôpital, commune, service social, AMO, centre culturel, etc. Pourtant, la subvention de notre projet pilote s’est arrêtée le 18 septembre dernier. Il s’agissait d’un projet de 6 mois sur Liège et Bruxelles avec la vision et surtout l’ambition politique de nous accompagner dans le déploiement et la pérennisation de ce projet dans toute la FW-B.

Aujourd’hui, en dépit de nos preuves, la poursuite de ce projet semble compromise. Tu le sais, chaque atelier est animé par un·e journaliste professionnel·le et une personne qui anime. Tous deux mettent plus de 20h00 d’expertises cumulées au service de chacun des groupes accompagnés pendant un minimum 6h00. Ensuite, le rédacteur en chef de Scan-R repasse sur l’ensemble des productions. Nous ne pouvons pas sous-estimer le travail mené par ces différent·es professionnel·le·s. Scan-R se retrouve donc dans une posture 100% bénévole. Cela limite nos possibilités d’action et de déploiement… On le sait, dans l’état actuel des choses, Scan-R ne pourra aller à la rencontre de toutes, de tous. Est-ce que cela a du sens pour Scan-R ? Non ! Scan-R se veut être toujours une caisse de résonance de toutes ces histoires singulières… ô combien universelles.

Si, toi aussi tu crois en Scan-R, alors nous te donnons rendez-vous le 24 octobre pour participer à notre grand laboratoire social et médiatique. Cela se déroulera au Delta, à Namur. Dans le respect des règles d’hygiène et de sécurité sanitaire, nous t’accueillerons avec une centaine de jeunes venu·e·s, comme toi, d’un des quatre coins de la FW-B. Ce qu’on te propose ? Réfléchir et écrire autour de grandes thématiques sociétales. Comme l’année passée, des invité·e·s t’apporteront leur savoir pour nourrir cette réflexion. Accompagnant cette réflexion et l’écriture, animatrices, animateurs et journalistes de l’équipe Scan-R, t’épauleront dans l’écriture de ton article, de ton témoignage. Au bout de la journée, une centaine de textes seront prêts à être publiés sur Scan-R. L’objectif est toujours le même : rapprocher, par l’écriture, la jeunesse de différents acteurs et institutions, de la société en général. Cette édition sera axée sur la contestation, la pensée critique, voire la désobéissance. Covid, environnement, Black Lives Matter, politique, emploi, avenir…

À très bientôt !

Auteure : l’équipe Scan-R

Et d’autres décryptages

Délinquant sans autre choix

Au mois de juin 2019, une équipe de Scan-R s’est rendue à l’Institution Publique pour la Protection de la Jeunesse (1) de Saint-Hubert. Elle y a rencontré une dizaine de jeunes. Voici le texte de...

Les petits avis, épisode 8

Scan-R, dès le départ, essaye de donner la parole à chacune, à chacun, à tout le monde ! Parmi les textes que nous recevons, certains sont trop brefs pour faire l’objet d’un témoignage. On a donc...

Jus d’orange, jus d’orage ?

À l’inverse de 82% de Belges de 15 ans et plus, Anne-Lyse ne boit jamais d’alcool, ni par allergie, ni par religion, ni pour quoi que ce soit… La raison est simple : elle n’aime pas ça et ne voit...

Harcèlement, en parler pour s’en sortir

Il y a bien des années, c’était en primaire, Estelle a partagé quelques temps et quelques mots avec une fille. Aujourd’hui, les rapports avec cette ancienne connaissance sont beaucoup plus...

Je joue un rôle

Chaimae se livre à un exercice d’écriture et d’introspection… Elle s’interroge aussi sur qui peut, pourrait, pourra, un jour peut-être, la comprendre. En attendant ce grand soir, son coeur est...

Être soi, malgré l’influence des réseaux sociaux

Comment rester soi, s’apprécier, se trouver belle quand, à longueur de fils sur instagram, on voit défiler des icônes plus parfaites que la réalité ? Comment faire, quand, dès 13 ans, on se retrouve...

Fatiguée de l’homophobie

« L’un·e “fait” la fille, l’autre le mec », « Les femmes deviennent lesbiennes parce qu’elles ne plaisent pas aux hommes », « Les homos sont plus infidèles que les hétéros ». Voici quelques préjugés...

14 ans, doutes et questions

Dans les statuts facebook pour parler des histoires de coeur ou de fesses, il y un certain nombre de possibilités… En couple, en concubinage, marié·e, veuve ou veuf, fiancé·e… et l’option, c’est...

Pourquoi juger ?

Quand une situation de harcèlement survient, c’est intolérable. Aujourd’hui, c’est Lucile qui nous en parle. Elle nous invite à nous interroger sur les jugements, sur le poids qu’ils font...

À coeur grand ouvert

Aimer sans limite, y laisser son coeur, détester de tout son être, pleurer sans raison ou encore sourire à en avoir des crampes,... Tout cela dans l’espace d’une seule et même journée… Parlons...

Média d’expressions
Individuelle et collective
Destiné aux jeunes
En Fédération Wallonie Bruxelles

Scan-R est soutenu par

Pour être informé des activités de Scan-R